Voyage

Mosquée d'Ortakoy

Pin
Send
Share
Send


L'histoire

| éditer le code

Sur le site de la mosquée Ortakoy, il y avait une mosquée, créée sur ordre du gendre du vizir Ibrahim Pacha. Construit en 1721, il a été détruit lors du soulèvement du Patron Khalil.

La mosquée actuelle, érigée à sa place, a été commandée par le sultan ottoman Abdulmetsid et construite sur les ruines du palais de Kantemir. Ses architectes étaient le père et le fils Garabet Amira Balyan et Nigogayos Balyan (qui a également conçu le palais de Dolmabahce et la mosquée de Dolmabahce à proximité), qui l'ont conçue dans un style néo-baroque.

Photo et description

La mosquée Ortakoy est une magnifique mosquée située dans la plus belle et la plus belle ville de Turquie - Istanbul. Il faut préciser que la mosquée officielle s'appelle la Grande Mosquée de Medjidiye (Buyuk Mecidiye Camii).

Il est situé dans le quartier d'Ortakoy, dans la nouvelle partie de la ville, à côté du pont du Bosphore. La mosquée a été érigée dans les années 1853-1854 dans le style baroque ottoman. La mosquée, construite sur ordre du padishah Abdul-Majid au milieu du XIXe siècle. Les Padishah, qui vivent dans le palais de Beylerbeyi sur la rive opposée, nageaient spécialement dans des barques à rames pour se rendre à la mosquée Ortakoy pour exécuter le namaz. En raison de son emplacement sur les rives du Bosphore et de la grâce de son bâtiment, il s’agit de l’un des meilleurs exemples de l’architecture ottomane tardive.

En 1853, le sultan Abdul Majid I confie la construction de la mosquée à l'éminent architecte Nigogos Balyan, auteur du palais de Dolmabahçe, qui l'érige au plus vite. Mosquée érigée dans le style baroque ottoman. Sa construction a été achevée en 1854. Il a deux minarets adjacents, composés de dalles de pierre blanche. Il convient de noter que chacun des minarets a son propre balcon, que les habitants appellent le scherefe.

La mosquée Ortakoy se compose de deux parties, comme toutes les mosquées construites à l'époque d'Abdul Majid I. Il s'agit du harem et des locaux personnels du sultan hunkar. Les murs et l'intérieur de cette mosquée à un dôme sont décorés de belles mosaïques multicolores. Des fenêtres assez larges et hautes transmettent bien la lumière du soleil, reflétant les eaux du Bosphore, qui scintillent de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. La niche de prière, complétée par des mosaïques, est en marbre et le marbre du département, à son tour, est recouvert de porphyre.

La mosquée se dresse sur un cap que les Byzantins ont appelé Claydon, ce qui se traduit par "la clé" (du Bosphore). Une autre petite place se trouve derrière la mosquée. Il offre une vue magnifique sur le célèbre pont du Bosphore, l'un des plus beaux et des plus longs ponts suspendus au monde. La longueur de ce pont est de 1560 m, la hauteur au dessus de l’eau est de 64 m, la distance entre les supports est de 1074 m et la hauteur des supports est de 165 m).

Sur la place Ortakoy, comme dans de nombreux lieux publics à Istanbul, ils aiment nourrir les pigeons, qui affluent ici en grand nombre. Un autre plat local à Ortakoy est un plat spécial - le Kumpir, que vous pourrez déguster ici. L'essence de sa préparation est très simple: dans une énorme pomme de terre bouillie, ils sélectionnent le noyau et le remplissent de toutes sortes de fourrages. Vous pouvez l'acheter dans les stands de vente au détail locaux. Derrière la mosquée d'Ortakoy s'étend une rue entière composée de ces étals.

La mosquée Ortakoy est aujourd'hui l'une des principales attractions de la Turquie.

Ortakoy (Ortaköy Camii): photo et description

La mosquée est située à Istanbul sur le quai du même nom. L'attraction est située près du pont au-dessus du détroit, car elle est parfaitement visible de l'eau, de la hauteur et de la rive opposée.

Le nom officiel du sanctuaire est La grande mosquée Medzhidiye. Il a été construit entre 1853 et 1854 grâce au sultan Abdul-Majid Ier. Il a mis tout le travail sur les épaules du talentueux architecte arménien Nikogos Balyani.

Style de construction - baroque ottoman. Deux minarets jouxtant le bâtiment principal étaient en dalles de pierre blanche comme neige. Les principales décorations de cette partie du bâtiment sont des balcons.

L'intérieur de la mosquée est soigneusement décoré mosaïque et marbre. De larges fenêtres permettent à la lumière de jouer avec le décor de la pièce.

Lieu et attractions

Beaucoup de touristes se demandent: "Où est Ortakey, comment se rendre dans la région?". Il y a plusieurs façons de se rendre dans le quartier historique d'Istanbul:

  • Bus de la place Taksim.
  • Tram depuis la place Sultanahmet, après quoi changer pour un bus ou aller à pied.
  • Marcher des quartiers centraux d'Istanbul ne prendra pas plus d'une heure.
  • Taxi de n'importe où dans la ville, le prix peut varier en fonction de la durée du voyage et d'autres facteurs externes.
  • Ferry des régions de Uskudar, Eminenu, Kadikoy à la région de Besiktas, après quoi vous pouvez vous rendre à Ortakey à pied ou en taxi.

La zone est située sur la côte européenne du détroit du Bosphore, à travers laquelle passe le pont du Bosphore. Cela fait d'Ortakey non seulement une destination populaire pour les touristes, mais augmente également le trafic global et la perméabilité de la région.

Les voyageurs et les résidents de la ville sont attirés par le quai Ortakey, le long duquel se trouvent la plupart des attractions du centre culturel. De plus, les touristes qui préfèrent les excursions en bateau peuvent se rendre à la marina d'Ortakey, d'où partent des croisières le long du détroit du Bosphore de différentes durées.

La région est attrayante pour de nombreuses attractions, parmi lesquelles les plus célèbres sont:


  • Mosquée d'Ortakey. La Grande Mosquée Medzhidiye est le monument architectural le plus célèbre du district et un temple religieux musulman en activité. Il est fait dans le style architectural du baroque ottoman et est disponible pour des visites gratuites aux touristes, aux croyants et à toute personne intéressée.
  • Place d'Ortakey. Une petite place qui couronne le remblai et est l'emplacement de la principale attraction de la région - la mosquée Ortakey.
  • Le manoir d'Esma Sultan. Le manoir côtier (yals) a été construit en 1875 et a reçu son nom moderne du premier propriétaire - Esma Sultan, fille du sultan ottoman Abdul-Aziz et a reçu le bâtiment comme cadeau de mariage. L'aspect d'origine du bâtiment a été détruit par un incendie à la fin du XXe siècle, mais a été restauré par la suite grâce à l'intégration d'intérieurs et de technologies modernes. Depuis 2001, le manoir a été utilisé pour divers événements, notamment des concerts, des banquets, des fêtes, des festivals.
  • Le complexe de palais Ferie. Le complexe de palais des bâtiments de l'époque de l'Empire ottoman, qui a été construit sous la forme d'une structure auxiliaire aux palais de Chiragan et de Dolmabahce. Ferie existait sous la forme de la résidence de la famille du sultan jusqu'à ce que l'empire ottoman cesse d'exister en 1924. De 1928 à nos jours, les bâtiments du palais ont été occupés par divers établissements d’enseignement. Aujourd'hui, le bâtiment principal du complexe est utilisé par l'Université Galatasaray.
  • Temple de St Foki. Agios Fokas est le temple qui a donné son nom original à la région d'Ortakei pendant l'empire byzantin. L'église orthodoxe Saint-Foki a été restaurée en 1856 et, au XXIe siècle, elle abrite un temple accessible aux touristes et aux croyants orthodoxes. Pour les voyageurs, le temple est particulièrement remarquable pour son clocher en métal unique.
  • Bains turcs. Hamam Khusrev Ketkhuda est l'un des bâtiments les plus anciens conservés sur le territoire du district moderne d'Ortakey. Les bains turcs ont été construits en 1550 et étaient accessibles à tous. Après deux restaurations effectuées en 2001 et 2011, le bâtiment a été utilisé respectivement comme restaurant et atelier. Malgré les activités de restauration, l'architecture originale du hammam a été préservée, ce qui en fait un lieu remarquable pour les touristes.
  • Chiragan Palace. Le bâtiment a été fondé en 1863 et construit en 1867 afin d'ajouter des caractéristiques de la culture européenne à l'architecture ottomane traditionnelle. Initialement, le palais était utilisé pour la résidence du sultan ottoman Abdul Hamid II et les réunions du parlement turc, mais a ensuite été incendié. En 1989, le palais a été reconstruit par le réseau entrepreneurial japonais Kempinski et a depuis été utilisé comme hôtel cinq étoiles. Depuis 2007, lors de la restauration, les intérieurs du bâtiment étaient proches du passé. Le palais de Chiragan attire donc les touristes non seulement en tant qu’hôtel, mais également en tant que monument architectural historique et culturel de l’époque ottomane.
  • Synagogue d'Etz Achaim. Le temple actuel de la culture religieuse juive. Il est considéré comme le plus ancien bâtiment du quartier moderne d'Ortakoy.
  • Église catholique arménienne. Une destination populaire parmi les touristes européens qui visitent Istanbul. Le bâtiment a été construit dans un style architectural inhabituel, donnant l'impression que l'église est intégrée à d'autres maisons.
  • Sokak de la rue Bulgurju. Au 17ème siècle, Ortakey était une région multiculturelle. C'est dans la rue Bulgurju Sokak que les bâtiments résidentiels de diverses cultures nationales et religieuses existant à proximité ont été préservés.
  • Marché Ortaki Charsha. Le marché contient de nombreux magasins, boutiques et établissements qui offrent aux touristes et aux résidents de la région une variété de produits, de souvenirs, de bagatelles touristiques. • Le pont du Bosphore. Pont suspendu sur le détroit du Bosphore, qui relie les parties asiatique et européenne d'Istanbul. La construction ne fait pas directement partie du district d'Ortakey, mais constitue un moyen d'accéder à la région. En outre, des visites en ferry sont proposées aux visiteurs de la marina d'Ortakey, qui offrent une vue imprenable sur le détroit et le pont.

Histoire de la mosquée

Le sanctuaire a été construit en 1853-1854 sur ordre du sultan Abdul-Mejid I. La mosquée a pris la place d'un autre temple, qui a été détruit au début du XVIIIe siècle.

En raison de son emplacement, la mosquée a été soumise à des tremblements de terre plus d'une fois. Ce dernier a eu lieu en 1960 et a détruit le toit de la mosquée. En 1984, un temple musulman a été endommagé par un incendie, mais a été restauré avec succès. Par conséquent, la mosquée moderne Ortakey fonctionne à nouveau et accueille croyants et touristes.

Architecture et apparence

La mosquée a été construite par l'architecte Nikogos Balyan à la fin de l'empire ottoman. Elle a donc été construite dans le style du "baroque ottoman". Ce style de style architectural est apparu sous l'influence du baroque français et se distingue par sa présence:

  • marbre
  • immenses fenêtres et miroirs
  • ornements en stuc avec des images d'animaux et de plantes.

Ortakey ne diffère pas des œuvres architecturales du baroque ottoman, mais se distingue par sa large utilisation de mosaïques, présentes dans toute la partie interne de la structure et dans les niches de prière. Le bâtiment de la mosquée est en forme de dôme simple et est entouré de deux minarets dotés chacun d'un balcon.

Ortakey, comme toute mosquée construite pendant le sultan Abdul Majid Ier, comprend deux parties:

  1. Harem pour les épouses de padishah.
  2. Hunkar - locaux à usage personnel du sultan.

Les salles de prière n'ont pas été créées dans le style ottoman traditionnel de l'architecture religieuse, mais néanmoins décorées de lettres calligraphiques en arabe.

Depuis les balcons de la mosquée, une vue magnifique sur le détroit du Bosphore est un lieu remarquable pour les touristes, non seulement en tant que monument de l'architecture religieuse musulmane, mais également en tant que lieu d'où vous pourrez admirer une vue magnifique.

Lieu et comment se rendre

La mosquée est située sur le quai d'Ortakei, mais de nombreux visiteurs en Turquie et à Istanbul se demandent souvent: "Comment se rendre à la mosquée Ortakei?" Le sanctuaire islamique est situé près du pont du Bosphore, mais vous pouvez vous rendre à la mosquée en empruntant les transports en commun ou en taxi pour vous rendre dans le quartier d'Ortakei. Après cela, le bâtiment est à distance de marche de n’importe où dans la région.

Visite et heures d'ouverture

La mosquée Ortakey est gratuite pour les voyageurs et les croyants. Pour un aperçu général, prise de vue photo et vidéo, tous les locaux du bâtiment sont accessibles, mais la direction de la mosquée a le droit de limiter sa présence dans certaines parties du bâtiment. Mais lors de la visite du temple, les touristes et les croyants doivent respecter les règles internes.

Règles de visite

La Grande Mosquée Medzhidiye est un temple actif de la culture religieuse islamique. Par conséquent, ceux qui souhaitent visiter le bâtiment doivent respecter certaines règles:

  • les hommes devraient porter des pantalons et des chemises sans manches,
  • les femmes doivent porter de longues jupes, les mains fermées et la tête couverte,
  • la mosquée est fermée aux touristes pendant les prières (5 fois par jour),
  • pas de voix
  • interdit d'embrasser
  • il est interdit de photographier le processus de prière,
  • il est interdit de se comporter illégalement en termes de culture musulmane.

Heures d'ouverture

La mosquée est ouverte tous les jours du matin jusqu'à tard le soir, mais les visites touristiques se limitent aux prières. Le reste du temps, la structure architecturale est disponible pour une visite gratuite. Les représentants de la religion musulmane ont le droit de visiter le temple à des fins touristiques, ainsi que de faire des prières à l'intérieur de la mosquée, dans le respect du règlement intérieur.

Informations complémentaires pour les touristes

Les visiteurs du quartier et de la mosquée Ortakey sont libres de se déplacer dans le quartier culturel et historique, mais connaître les informations supplémentaires aidera à obtenir uniquement des impressions positives du voyage.

  • La mosquée Ortakey est un temple actif de la culture religieuse islamique. Par conséquent, lors de la visite, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques religieuses.
  • Il existe de nombreux lieux culturels et de divertissement sur le front de mer.
  • L'exploration de la mosquée Ortakey comprend de nombreuses excursions complètes proposées aux touristes lors de leurs visites dans un pays ou une ville.
  • Presque tous les sites architecturaux de la région ont été construits par les architectes de la cour des sultans ottomans, les Balyan.
  • Ortakey est un quartier historique qui se distingue par de nombreux bâtiments préservés du XIXe siècle depuis la fin de l'empire ottoman.

    Le quartier d'Ortakei à Istanbul est l'un des endroits les plus remarquables pour les touristes intéressés par de belles vues, l'architecture de la fin de l'empire ottoman (baroque ottoman), ainsi que par une couleur culturelle unique. La mosquée Ortakey est le monument architectural le plus célèbre de la région, mais un touriste peut rencontrer de nombreuses autres attractions.

    Quartier d'Ortakey à Istanbul: histoire

    Les références les plus anciennes aux bâtiments sur le territoire du district moderne d'Ortakoy remontent au 9ème siècle. À l'époque byzantine, cet endroit s'appelait Agios Fokas (du grec γιος κάς).

    Avec le dépôt du sultan Suleiman du milieu du XVIe siècle, les Turcs ont commencé à s’installer dans cette région.

    La date de la formation du district, à ce jour, n'est pas connue avec certitude. Le nom Ortakoy est traduit par "le village au milieu" - il a reçu ce nom parce qu'il se trouvait entre les deux villages Asrakoy et Pynarkoy.

    Place Ortaköy Meydanı

    Le territoire du quartier moderne a commencé à être activement installé à la période byzantine. Premièrement, les pêcheurs ont formé un petit village ici. Dans des documents historiques, il est fait mention de Jacques Deleon, un historien célèbre d'Istanbul, qui a affirmé que la partie centrale du quartier s'appelait Damianu Square. Ce nom a été donné en l'honneur du monastère, érigé sous l'empire byzantin au 9ème siècle. L'initiateur de la construction du sanctuaire était un homme d'État de cette époque, nommé Damianos. Quand Istanbul fut capturée par les Ottomans, Ortakei était connue pour être une zone multinationale. Des représentants des peuples grec, arménien, juif et turc ont coexisté sur un même territoire.

    La particularité cosmopolite de la région est préservée aujourd'hui. Les sanctuaires orthodoxes, juifs et musulmans cohabitent ici pacifiquement sur une petite étendue de terre.

    Mosquée d'Ortakey - vue de la colline

    Le symbole du quartier Ortakoy est la mosquée Ortakoy ou Büyük Mecidiye camii (Buyuk Mejie). Les habitants de Byzance, autrefois appelés "la clé du Bosphore", sont l'endroit où se trouve aujourd'hui le sanctuaire. Dans l’antiquité, une autre mosquée compacte dominait cet endroit, dont la construction remonte à 1721. Mahmut Agha fut l'initiateur de la construction.

    La mosquée Ortakoy a été construite après 132 ans. L'auteur du projet était l'architecte respecté du sultanat Nikogos Balyan.Selon ses dessins, le célèbre complexe du palais de Dolmabahce a été construit. La mosquée artistique et fière appartient stylistiquement à la direction de l'architecture baroque, qui ne peut pas être appelée traditionnelle à Istanbul à cette époque.

    En face de la mosquée Ortakoy se trouvait autrefois une belle fontaine de dimensions impressionnantes, datant de 1723. La colonisation massive d'Ortakey avec des représentants de la diaspora juive a commencé au 16ème siècle, lorsque le Grand Bazar a été gravement endommagé par un incendie. L'incendie a fait rage plusieurs autres fois - en 1660 et en 1778. Après ces catastrophes, le nombre de Juifs dans le quartier a encore augmenté. La synagogue locale date du 17ème siècle.

    L'inscription sur la porte menant à l'une des rues d'Ortakey - "La vie bat son plein dans les rues"

    Aujourd'hui, de nombreux quartiers célèbres sont adjacents à cette partie de la ville, tels que Ulus Mahallesi, Balmumcu Mahallesi, Levazım Mahallesi, Kuruçeşme Mahallesi et autres. Le district de Yuskudar se trouve sur la rive opposée du détroit. Chacun de ces territoires a sa propre histoire et ses particularités, mais les habitants parlent d’Ortakoy avec une inquiétude particulière.

    Ortakey a commencé à attirer l'attention des gens il y a plusieurs siècles. Il a toujours été très beau et surpeuplé, mais en même temps d’une certaine manière confortable. Rien d'étonnant à ce que le quartier soit appelé l'un des plus beaux coins de la ville, dignes membres de la famille du sultan. Le plus activement, le peuple turc a commencé à s’installer à Ortakey pendant le règne de Padishah Suleiman le Magnifique.

    Esma Sultan Yalısı Residence à Ortakei

    Pas étonnant que Ortakey se soit appelé "Sultan". C'était ici qu'il y avait des résidences de banlieue des membres de la famille Padishah - Esma Sultan, Hatice Sultan et Fehime Sultan. Lorsque des représentants de la dynastie ottomane ont finalement été expulsés, un refuge pour enfants et des écoles élémentaires ont été installés dans les murs du palais de Khatija Sultan. Le palais Fekhime Sultan a également été donné aux classes de l'école, à ce titre, il est utilisé aujourd'hui. Et à partir de la résidence d'Esma Sultan, ils ont d'abord construit un entrepôt de tabac. De nombreuses années plus tard, au milieu des années 70, le palais fut détruit par un incendie. Aujourd'hui, la résidence est restaurée et est utilisée pour des concerts et des mariages.

    Attractions Ortakey: Que voir

    Ortakoy est un endroit idéal pour des promenades sans hâte. Les citoyens autochtones et les visiteurs de la ville viennent ici pour se promener dans les nombreuses rues agréables, se détendre sur une grande place, explorer les produits intéressants dans les magasins de détail locaux et acheter quelque chose pour la mémoire, tout en dînant dans l'un des cafés ou un restaurant de poisson.

    La région est entourée de paysages magnifiques. C’est bien de regarder les beautés locales assises sur des bancs près de la mosquée, surplombant la mer ou sur les terrasses des restaurants en plein air.

    Parmi les sites historiques, il y a plusieurs bâtiments sculpturaux et architecturaux mémorables que vous pouvez voir en vous promenant dans les environs:

    Hamam Husrev Kethuda

    En 1550, sur l'ordre de Sadrazam Kara Ahmet Pacha, le premier grand hammam, Hüsrev Kethuda, est construit. L'auteur du projet de bains publics était l'architecte Mimar Sinan. Pendant 300 ans, les portes du hammam ont été ouvertes à tous. En 2001, le bâtiment a été restauré et utilisé comme restaurant. En 2011, après des restaurations répétées, un studio de design était installé dans le bâtiment du hammam. Le bâtiment du bain turc, après restauration, a été conservé en excellent état et transmet toutes les caractéristiques architecturales de l'ancien bâtiment. Aujourd'hui, Khusrev Kethyuda est l'une des plus anciennes structures d'Ortakey, qui a survécu jusqu'à ce jour.

    Église orthodoxe Saint-Foki (rhum Ortaköy Ayios Fokas Ortodoks Kilisesi)

    Temple orthodoxe Agios Fokas

    L’église orthodoxe Saint-Foki (du grec Άγιος κάς) aurait été construite en 1719. À l'époque byzantine, ce temple était ouvert au public et la région qui l'entourait, ainsi que Ortakoy lui-même, s'appelaient Agios Fokas. L'église a survécu à deux incendies et a été restaurée pour la deuxième fois à partir de zéro en 1856.

    Eglise Saint Foki sur la carte:

    Synagogue Etz Ahayim (Etz Ahayim)

    Synagogue Etz Ahayim (Etz Ahayim)

    Ortakei est célèbre pour avoir érigé la plus ancienne synagogue Etz Ahayim à Istanbul, dont les bâtiments ont été détruits à plusieurs reprises par des incendies, mais qui ont toujours été restaurés. La date exacte de construction de la synagogue est inconnue, mais on suppose qu'elle a au moins 600-700 ans. Ici, dans le jardin de la synagogue, se trouve le marbre aron a-kodesh (l'arche sacrée de la synagogue). Au début des années 40 du 20ème siècle, un incendie a sévi sur ce territoire, mais l’attraction n’a pas été affectée.

    Synagogue sur la carte:

    Église catholique arménienne (Surp Krikor Lusavoriç Kilisesi)

    Église catholique arménienne

    Une autre attraction du quartier est l'église catholique arménienne, construite en 1839. L'église comprend une section centrale et deux couloirs. Au centre de l'église se trouvent huit colonnes qui soutiennent les hauts plafonds décorés. Il y a cinq autels dans l'église - le principal représente saint Kirkor Lusarovich baptisant le roi arménien Dirtat II. Les catholiques européens qui viennent dans la ville avec grand plaisir se rendent à l'église arménienne locale. Le bâtiment est intéressant pour son architecture: il est comme construit dans des bâtiments résidentiels.

    Eglise sur la carte:

    Rue Bulgurcu Sokak

    En longeant la rue Bulgurcu Sokak, vous pouvez voir des bâtiments résidentiels qui ont survécu depuis le 18ème siècle - c’est alors, sous le règne du sultan Suleiman, que Turcs, Juifs, Arméniens et d’autres nationalités vivaient côte à côte à Ortakei.

    Rue Bulgurju sur la carte:

    Marché d'Ortaköy шarşısı

    Petit Marché Ortakoy Charsha

    Les touristes souhaitant visiter le marché local - Ortaköy Çarşısı à la recherche de souvenirs intéressants et atypiques, les bagatelles, ainsi que les antiquités, doivent contenir des pièces de monnaie et des billets de différentes confessions, car il est peu probable qu'ils partent sans acheter une bagatelle agréable.

    La place Ortakey est indiquée sur la carte. En vous promenant dans les rues, vous trouverez des souvenirs et d’autres petites boutiques:

    Tour du Bosphore depuis la jetée d'Ortakoy

    Jetée à côté de la mosquée Ortakey

    De l'embarcadère situé derrière la mosquée Ortakoy, des ferries de tourisme pour passagers partent, transportant tout le monde lors d'une excursion dans le détroit. La durée des croisières varie d'une heure à une heure et demie.

    Horaire des traversiers du 1er mai au 31 octobre:

    • En semaine: de 13h00 toutes les 20 minutes à 23h00
    • Week-ends de 11h30 à 13h00 puis toutes les 20 minutes jusqu'à 23h00
    • Jours fériés turcs: 11h30 - 13h00 puis toutes les 20 minutes jusqu'à 23h00

    Horaires du ferry du 1er novembre au 30 avril:

    • En semaine: 13h00 - 14h20 - 15h40 - 17h00 - (18h20) - (19h40)
    • Week-ends: 11h30 toutes les 30 minutes jusqu'à 20h00.

    Marina pour les ferries touristiques sur la carte:

    Hôtel Chiraan Palace (Çırağan Palace)

    Hôtel Chiraan Palace (Çırağan Palace)

    Le ираırağan Palace Hotel se trouve non loin de la mosquée Medzhidiye. Jusqu'au 20ème siècle, les parlementaires locaux étaient assis dans ce bâtiment. Ce magnifique bâtiment n’est plus qu’un hôtel cinq étoiles chic.

    Chiraan Palace sur la carte:

    En outre, Ortakei est devenu célèbre pour son université appelée Galatasaray (Galatasaray Üniversitesi), ainsi que pour son établissement de type lyceum appelé Kabataş (Kabataş Erkek Lisesi), dans lequel seuls des hommes étudient.

    Quoi essayer à Ortakoy?

    En arrivant dans ce quartier d'Istanbul, vous ne pouvez pas vous empêcher de goûter au célèbre kumpir turc local, aux gaufres aux fruits sucrés, au gözleme ou même au kokorech. C'est pourquoi il est préférable d'aller se promener à Ortakoy affamé, sinon il y a une chance de ne pas essayer au moins deux de ces friandises.

    Kumpir est une pomme de terre farcie cuite au four avec une variété de garnitures (légumes frais ou marinés, fromage, saucisses ou même olivier).

    Donc, si vous avez faim, n'hésitez pas à aller chez les marchands kumpir et à choisir les garnitures qui vous plaisent - et le choix ici est vaste. Kumpir n'est pas le seul traitement qui mérite l'attention. Assurez-vous d'essayer les gaufres locales, ainsi que des plats appelés gözleme et kokorech.

    Gözleme (gözleme) - une tortilla turque traditionnelle, préparée à partir de pâte sans levain (yufka) avec des garnitures au fromage ou aux épinards. Vous pouvez essayer Gözleme non seulement à Ortakoy, mais également dans n’importe quel coin d’Istanbul. En combinaison avec le thé turc noir astringent, le goûter gözleme est particulièrement agréable.

    Kokoreç (kokoreç) - un plat à base d'entrailles d'agneau, frit sur une brochette ou une casserole. Servi dans du pain ou un plat séparé. Kokorech est vendu à la fois dans de petites échoppes où un gril est installé et dans des cafés séparés où ils se spécialisent dans la cuisson de ce plat.

    Les gaufres sont des gaufres fraîchement cuites et recouvertes de garniture ou de chocolat, sur lesquelles sont placés des fruits, des fruits confits, des noix ou d'autres garnitures. Ce plat sucré peut être dégusté non seulement à Ortakei, mais également dans d’autres kiosques situés dans les rues d’Istanbul portant l’inscription gaufré.

    Et, bien sûr, les plats à base de fruits de mer que l'on peut déguster dans les restaurants de poisson locaux sont hors de compétition.

    Il y a toujours beaucoup de vacanciers sur la côte dans le quartier d'Ortakey. La nature locale et la couleur distinctive unique détendent et inspirent des pensées agréables. En visitant Kabatash, vous pouvez regarder dans le parc voisin Yıldız (Yıldız parkı). Ce parc est très beau et mérite une attention non moins que d'autres attractions.

    Ce secteur attire un grand nombre de représentants de professions créatives - musiciens, peintres, artistes talentueux. La Bohême a eu un impact énorme sur l'atmosphère du quartier. Une fois, une vie nocturne sauvage s'est répandue ici. Maintenant, la plupart des boîtes de nuit sont fermées, il ne reste que les plus civilisées. L’aspect des rues en pierre a également changé: des bâtiments modernes se sont développés à côté des anciennes portes et autres chefs-d’œuvre architecturaux, mais leur voisinage n’a pas l’air étrange. Tout ici est beau et organique.

    Mosquée d'Ortaköy (Ortaköy camii)

    Le nom officiel de cette mosquée ressemble à Buyuk Mejidiye Jami (Büyük Mecidiye Camii - Grande Mosquée Mejidiye).

    Mosquée d'Ortakoy, 1860

    Le sanctuaire musulman - la mosquée Ortakey - est né du dépôt de la padishah Abdul-Majid. Sur ordre de ce sultan, un magnifique bâtiment, mêlant architecture néo-classique et architecture baroque, a été construit à Istanbul en 1853. La mosquée frappe par sa beauté et sa légèreté. En un coup d'œil, il semble que les ailes invisibles du monastère s'élèvent au-dessus des eaux du Bosphore. Le sultan était tellement fasciné par la grandeur de la mosquée qu'il a décidé de participer personnellement à la conception de son intérieur. Le padishah était connu comme un calligraphe habile et peignait les murs du bâtiment de sa propre main.

    Le bâtiment a beaucoup de lumière qui pénètre dans les lieux par de grandes et larges ouvertures de fenêtres. La lumière du jour rend la mosquée spacieuse et en apesanteur.

    Les rayons du soleil pénètrent dans les grandes fenêtres de la mosquée Ortakoy

    En tant que revêtement mural, les artisans utilisaient des panneaux de mosaïque rose exquis. Et la véritable décoration du hall central est un lustre en cristal chic, qui a été suspendu à la place de lampes à huile qui créent de la suie.

    En regardant une mosquée, il est impossible de déterminer immédiatement qu'il s'agit d'un édifice sacré pour les musulmans. Extérieurement, le bâtiment ressemble plus à un palais. Ce sentiment est renforcé par les minarets en marbre blanc comme neige. Le cloître est divisé en deux zones égales: l’une d’elles était destinée aux résidents du harem du sultan et un seul padish pouvait entrer dans l’autre zone appelée «hunkar».

    La mosquée Medzhidiye surplombe le Bosphore.

    L’un des éléments les plus mémorables de l’architecture de la mosquée réside dans les grandes fenêtres depuis lesquelles s’ouvrent des vues sur le détroit. Pendant la journée, ils fournissent une excellente lumière naturelle et le soir, vous pouvez observer comment les eaux du Bosphore se reflètent dans de grands verres, comme dans des miroirs.

    Chaque détail de l'intérieur mérite une attention particulière. Le marbre résistant a été le principal matériau utilisé pour la construction de la niche de prière, et des mosaïques colorées ont été utilisées comme revêtement. Graffiti à motifs calligraphiques en peinture dorée. En plus d’eux, il y a aussi beaucoup d’éléments de mosaïque sur les murs, l’intérieur du dôme est fini de la même manière. Le plafond est décoré de stuc.

    Il est conseillé aux voyageurs de se rendre pour la première fois dans la soirée à la mosquée Ortakey. C'est pendant cette période que vous pourrez profiter des couleurs inhabituelles du détroit et admirer le coucher de soleil depuis les balcons du sanctuaire.

    La beauté de la mosquée a tellement impressionné tout le monde que les sultans de l'autre côté du Bosphore sont arrivés à Ortakey pour prier. À cette époque, passer d'une côte à l'autre n'était possible qu'avec des bateaux à rames.

    La mosquée Ortakoy est l'un des symboles d'Istanbul

    Un autre sanctuaire se trouvait autrefois sur le chantier de construction de la mosquée, mais il a été détruit au cours des 20 ans du 18ème siècle. Et l'histoire d'Ortakey elle-même est très diverse et parfois triste. Le tremblement de terre de 1894 est l’un des problèmes qui ont frappé le chantier de construction. La mosquée a ensuite beaucoup souffert, les minarets se sont presque effondrés. Ils se sont réorganisés après 15 ans.

    Au milieu du XXe siècle, des experts ont analysé l'état de la mosquée et découvert qu'il existait un réel danger d'effondrement. Le fait est que l'ancienne fondation était très affaiblie et que les murs pouvaient à tout moment se développer comme un château de cartes. Ensuite, les autorités municipales ont décidé de fermer la mosquée et de mener des travaux de restauration à grande échelle. Fait intéressant, l'analyse de toutes les couches de la fondation a été réalisée à l'aide d'un appareil à rayons X. C'est ce dispositif qui a permis de déterminer lequel des 64 pieux nécessitait un remplacement immédiat. Pour réparer, il était nécessaire de couler environ 80 tonnes de béton.

    Le dôme a également été restauré. Malheureusement, au début des années 80, la mosquée a été gravement endommagée par un incendie et de nombreux éléments intérieurs et éléments de design ont été perdus à jamais.

    Mais c'est loin d'être le dernier travail de finition pour la mosquée. Déjà au 21ème siècle, une autre réparation à grande échelle a été effectuée. L'inauguration du sanctuaire d'Ortakey pour les croyants a eu lieu avec la participation directe de Recep Tayyip Erdogan.

    Cafés et restaurants à Ortakoy

    Près de la mosquée Ortakey, vous trouverez de nombreux cafés et restaurants offrant une vue magnifique.

    Il y a beaucoup d'établissements de restauration dans le quartier. Le menu dans les cafés locaux est assez varié et abordable. Les mêmes plats, mais dans un café de la côte, coûteront un ordre de grandeur plus cher. Parmi les restaurants de la côte, ceux qui se spécialisent dans les fruits de mer et le poisson sont très populaires.

    Même dans les restaurants et les bars les plus ordinaires, il y a toujours des visiteurs. Surpeuplé ici en été et le week-end. Parmi les clients des institutions, il y a autant de Turcs que d’étrangers.

    Ortakey Square abrite également une grande concentration de cafés et de thé où vous pourrez déguster de délicieuses boissons turques, des friandises au son envoûtant de la mer et aux cris des goélands.

    Le café de la maison

    Le café de la maison Ortakoy

    L'un des endroits les plus célèbres et les plus populaires d'Ortakoy, situé sur les rives du Bosphore, à proximité de la mosquée Ortakoy. Un bon café pour le petit déjeuner ou le dîner avec vue sur la mer et la mosquée Medzhidiye.

    Horaires d'ouverture: 08h00 - 01h00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 170 lires.

    Aşşk Kahve

    Cafe Aşşk Kahve

    Ashk kahve (aşk - love, kahve - café) est en partie sur le rivage et en partie sur l’eau - des parois de verre transparentes ouvrent un aperçu du Bosphore. En été, le café ressemble à la photo - pas de verre ni de hautes clôtures.

    Un café avec un intérieur intéressant et la disposition des tables est petit, mais il n’ya aucune sensation de malaise, même si toutes les tables sont occupées.

    Horaires d'ouverture: 9h00 - 00h30

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 150 lires.

    Petit déjeuner pour deux 120-140 lires

    Le café n’est pas visible depuis la route principale, son entrée se trouve à gauche du magasin MacroCenter (continuez tout droit et retrouvez-vous à l’entrée du café).

    Brasserie bomonti

    Café Brasserie Bomonti

    Du deuxième étage de ce café surplombe le Bosphore. Le concept de l'institution est un café-bar, il y a un grand choix d'alcool et de collations.

    Horaires d'ouverture: 11h00 - 03h00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 140 lires.

    Destan meydan

    Café Destan Meydan

    Café donnant sur le Bosphore et un menu varié - toujours avec un kumpir et des gaufres.

    Horaires d'ouverture: 08:00 - 02:00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 90 lires.

    Ortaköy kahvesi

    Café-restaurant Ortaköy kahvesi

    Dans ce café donnant sur la mer, vous pouvez non seulement prendre un délicieux petit-déjeuner le matin, mais aussi fumer un narguilé le soir.

    Horaires d'ouverture: 08h00 - 02h30

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 80 lires.

    Ortaköy Cafe & Kahvaltı

    Café Ortaköy kafe kahvaltı

    Le nom du café parle de lui-même - sa force réside dans les petits-déjeuners turcs (kahvaltı), c’est pourquoi il vaut la peine de venir ici le matin et de prendre son petit-déjeuner, puis de faire une promenade autour d’Ortakoy.

    Horaires d'ouverture: 07h00 - 20h00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 70 lires.

    Petit déjeuner serpme - 50 lires.

    Beltaş Rest & Cafe

    Café Beltaş café

    Ce café est tout d'abord doté d'une belle vue sur le Bosphore et le pont, ainsi que d'un excellent café turc et d'un thé astringent. C'est pour cela que les résidents locaux viennent ici, ainsi que les invités de la ville.

    Horaires d'ouverture: 07h30 - 01h30

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 80 lires.

    Mado

    Mado, comme partout ailleurs, propose la même sélection de bonbons (turcs et européens). Un tel café avec une vue magnifique sur le Bosphore ravira particulièrement les gourmands.

    Horaires d'ouverture: 07h00 - 02h00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 70 lires.

    Mavi Balik

    Restaurant Mavi Balık

    L'un des meilleurs restaurants de poisson à Ortakoy - de délicieux plats de fruits de mer sont particulièrement agréables dans le contexte de la baie du Bosphore.

    Horaires d'ouverture: 12:00 - 00:00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 360 ​​lires.

    Restaurant Capricorne

    Un restaurant de poisson très populaire, offrant à ses clients une variété de plats de fruits de mer.

    Horaires d'ouverture: 12h00 - 16h00, 18h00 - 22h30

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 280 lires.

    Kuruçeşme Balık

    Restaurant Kuruçeşme Balık

    Restaurant de poisson avec une atmosphère agréable et un service de qualité.

    Horaires d'ouverture: 9h30 - 01h00

    La facture moyenne pour deux personnes alcoolisées est de 200 lires.

    Comment se rendre à Ortakoy

    Le district d'Ortakoy est situé entre les régions de Besiktas et de Bebek, sur les rives du Bosphore.

    Selon l'endroit où vous vous trouvez, vous pouvez vous y rendre de différentes manières.

    De Sultanahmet à Ortakoy, vous pouvez d'abord prendre le tramway de la ligne T1 et descendre à l'arrêt Kabatash, puis prendre le bus 25E, 22RE, 22. Vous pouvez également faire une promenade (environ 30 minutes) ou prendre un taxi.

    Pour partir de la place Taksim vers Ortakoy, vous devez prendre le bus 42T ou 40T.

    Si vous vous trouvez du côté européen et que vous vous trouvez à proximité de la marina Eminenu, vous pourrez prendre un ferry pour Besiktas, puis vous rendre à pied à Ortakoy (10-15 minutes).

    Ceux qui s'arrêtent du côté asiatique d'Istanbul prendront un ferry pour se rendre du quai à Kadikoy ou de Yuskudar à l'embarcadère de Besiktas, puis à pied ou en taxi jusqu'à Ortakoy.

    Pin
    Send
    Share
    Send