Voyage

Vues du Tadjikistan

Pin
Send
Share
Send


Un pays étonnant situé en Asie centrale: le Tadjikistan est une région montagneuse. Des vues et une description de ses sites culturels seront présentées dans cet article. L'atout principal de ce lieu sont les ressources naturelles uniques, qui sont les principales attractions de l'état. Le Tadjikistan est entouré des sommets du Pamir, de sentiers pittoresques, de lacs et de gorges. C'est l'un des rares endroits où il existe un grand nombre de réserves et de parcs nationaux.

Mais le Tadjikistan est intéressant non seulement pour les alpinistes. Les touristes pourront se familiariser avec l'histoire et la culture de la population locale, visiter les célèbres sites architecturaux et visiter le magnifique patrimoine naturel de ce pays. Le Tadjikistan est un État avec des racines et des valeurs profondes. De nombreuses familles ici respectent encore les traditions de leurs ancêtres. Dans les villes anciennes, vous pouvez trouver des dynasties entières qui se consacrent à l'artisanat. Ici vivent des bijoutiers, des brodeuses et des maîtres de la poterie.

La plupart des touristes cherchent avant tout à visiter la capitale de Douchanbé. Ici, les conditions de séjour les plus confortables sont créées: hôtels, centres de divertissement, restaurants et cafés. Dans les villes de province du pays, les voyageurs perçoivent de petites pensions de type familial.

La population locale est particulièrement accueillante pour les visiteurs. Ils apprécient énormément le fait que d’autres personnes s’intéressent aux traditions et à la culture de leur pays d’origine.

Les meilleures attractions du Tadjikistan sont représentées par des monuments naturels, parmi lesquels:

  • Badakhshan
  • Glacier Fedchenko,
  • sommet du communisme (Samani),
  • montagne du Pamir,
  • Lac Iskanderkul,
  • Le lac de Sarez,
  • Le lac Karakul,
  • sommet de K. Marx.

Il y a des monuments architecturaux et historiques au Tadjikistan, tels que:

Assurez-vous de visiter la capitale du Tadjikistan, Douchanbé. Il existe un très grand nombre de sites et d’institutions culturelles intéressants. Certains d'entre eux seront présentés dans cet article.

Musée national

Les sites cognitifs du Tadjikistan sont particulièrement intéressants. Douchanbé est à juste titre considérée comme la capitale culturelle.

Au Musée national, situé à Douchanbé, vous pourrez vous familiariser avec l'histoire et les traditions de l'État. La taille du musée est impressionnante. Il existe un grand nombre d’expositions sur la vie, la nature, l’histoire et la culture du peuple tadjik. Le bâtiment du musée lui-même est construit dans le style baroque. Un objet architectural précieux est situé à: Hiyoboni Ismoili Somoni, Douchanbé, Tadjikistan.

Palais des Nations et mât

Ce bâtiment dans sa magnificence extérieure est le deuxième après la Maison Blanche aux États-Unis. Ici, le chef du Tadjikistan reçoit des invités importants de différents pays.

Près du palais se trouve le plus haut mât du monde, dont la hauteur atteint 165 mètres. Il est à noter que tous les éléments de cette conception ont été fabriqués à Dubaï et finalement installés au Tadjikistan en 2011.

Les plus beaux sites du Tadjikistan sont disséminés dans tout le pays. Par exemple, dans la ville de Khujand, il y a un magnifique monument historique.

Forteresse de Khujand

L'histoire de ce bâtiment est liée à la guerre des résidents locaux contre la horde de Gengis Khan. Pour capturer cette forteresse, Gengis Khan devait envoyer environ 75 000 soldats. En conséquence, le joug mongol a détruit la structure. Pendant de nombreux siècles, la forteresse est restée en ruine et n’a été restaurée qu’au XVIe siècle. Maintenant, voici la résidence du chef de l'Etat.

Forteresse de Gissar

Le petit village de Gissar se trouve à proximité du Tadjikistan. Il y a aussi quelque chose à voir pour les touristes. L'attraction principale de cet endroit est la forteresse de Gissar. Auparavant, c'était un palais dominant une haute colline. L'intérieur de la forteresse était extraordinaire pour un tel bâtiment. A l'intérieur se trouvait une piscine, un jardin, des terrasses. Dehors, le bâtiment était entouré d'un marché avec de nombreux magasins.

La plupart de la construction à ce jour, malheureusement, n'a pas été préservée. Le seul élément préservé dans sa forme originale est la porte avec ses tours monumentales et son arc.

Aujourd'hui, cet endroit ne fait que respirer légendes et légendes. Des milliers de touristes ont la possibilité de toucher à l'architecture ancienne et de ressentir l'esprit de cette époque.

Ce ne sont pas tous les sites du Tadjikistan. Les endroits intéressants de cet état unique sont également représentés par de magnifiques parcs naturels.

Parc national

Cette infrastructure touristique n'est pas simplement un lieu de promenade. Le parc national tadjik est reconnu comme un centre d'écotourisme. Les clients du pays peuvent voir la nature vierge. C'est l'un des rares endroits où vivent des espèces d'animaux rares, où poussent des plantes bizarres et des oiseaux inhabituels qui volent. Il y a des plans d'eau et des sommets montagneux sur le territoire. C'est ici que se trouvent le sommet du communisme et le glacier Fedchenko, mondialement connu.

Les sources minérales curatives sont particulièrement intéressantes, la plus populaire étant Garmchashma, une source thermale qui guérit de nombreuses maladies.

Auparavant, les caravanes passaient par ces lieux et le parc national est désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les attractions naturelles du Tadjikistan avec les noms seront décrites ci-dessous.

Le Pamir est le plus grand plateau montagneux, dont une partie est située au Tadjikistan. Son nom est symbolique. Il existe plusieurs options de traduction. Certaines sources disent que le Pamir est le "toit du monde", dans d'autres, il est appelé "le pied de l'oiseau" et, selon une autre version, le nom est traduit par "le pied de la mort". Le Pamir au Tadjikistan est constitué de trois sommets de 7 mètres environ. Outre les chaînes de montagnes, il existe un grand nombre de glaciers et de collines couvertes de neiges éternelles.

Lac Karakul

Au Tadjikistan, il existe de nombreux réservoirs naturels. Le plus grand d'entre eux est le lac Karakul, situé dans la partie orientale du Pamir. L'étang s'élève à trois mètres au dessus du niveau de la mer. En hiver, le lac est recouvert de croûte de glace. En été, la température atteint 12 degrés. Le lac est entouré d'une campagne incroyablement pittoresque.

Cet étang a été créé au milieu du 20ème siècle. Le but de sa création est de répondre aux besoins économiques du pays. Par la suite, le réservoir a été appelé la «mer tadjik». De nombreuses espèces de poissons sont élevées ici. Dans cette zone écologiquement propre, il y a des camps de tourisme, des camps pour enfants et des centres de santé.

Montagnes de ventilateur

À Alai (région occidentale du Pamir), il existe un système de montagne unique. Voici les lacs, rivières et glaciers fabuleusement beaux. Cet endroit est très bien desservi par les transports et sa popularité augmente chaque année. C'est une région idéale pour la randonnée et les sports extrêmes.

Lac Iskanderkul

L'étang est situé au pied des monts Fan, à plus de 2 km d'altitude. Il y a des légendes à propos de cet endroit - c'est le cœur de la gamme Fan. Selon la légende, c’est là que gisaient les troupes du grand Alexandre de Macédoine. Ici, le commandant a perdu son cheval fidèle. Le lac a été nommé en l'honneur du guerrier. Iskander est une version asiatique du nom Alexander.

Sarez Lake

Le réservoir a été formé à la suite d'un tremblement de terre dans le lointain 1911. La crête de Muzkol s'est effondrée et une grotte profonde s'est formée à sa place. La gorge a été instantanément remplie d'eau de la rivière Murghab la plus proche. Le lac est considéré comme le plus jeune de la planète. Mais le prix de la création de cette réserve naturelle était trop élevé. À la suite d'une catastrophe naturelle, plus d'une centaine de personnes sont mortes.

Source minérale Garm Chashma

Une source de guérison a été trouvée au pied de la chaîne de montagnes Shakhdarya. Au milieu du 20ème siècle, un centre hydropathique bien connu a été fondé ici, qui fonctionne aujourd'hui. Cet endroit est sacré pour les habitants. Dans les temps anciens, les gens y ont établi des lieux de culte, érigé des autels dans les zones où l'eau a éclaté à l'extérieur.

C'est un pays montagneux unique. Des lieux similaires se trouvent uniquement au Tibet et en Bolivie. Vous ne pouvez arriver ici que par l'autoroute du Pamir. Les touristes apprécieront un incroyable voyage à travers les déserts de montagne, les gorges profondes et les sentiers de montagne sinueux. Parmi les animaux, seuls les yaks vivent ici. Mais même dans des conditions aussi difficiles sur les hauts plateaux, des gens vivent ici et s’appellent «Pamiri». Belles vallées, rivières rapides, lacs de montagne - tout cela fait partie du patrimoine naturel du Badakhshan. Les gens ici observent encore d'anciennes traditions et coutumes. Les structures architecturales uniques situées en haut des montagnes attirent l'attention des voyageurs passionnés. Mais malheureusement, tous les touristes ne peuvent pas se rendre à ces endroits. Seuls les plus courageux et les plus courageux peuvent le faire.

À Gorno-Badakhshan, vous devez absolument visiter le jardin botanique situé dans les montagnes, source d’eau thermale Fatima Bibi, un bazar afghan.

Childukhtaron Valley

Il y a beaucoup de légendes à propos de cet endroit. Il est situé dans le sud du pays. Le territoire a un nom inhabituel - Vallée des quarante filles. Il existe 40 monuments en pierre qui, selon la légende, étaient auparavant de jeunes vierges. Lorsque les extraterrestres maléfiques ont conquis ce pays pour emmener les filles en concubines, ils ont commencé à crier sincèrement au Seigneur avec des prières pour qu'il les transforme en pierre. Le Tout-Puissant les écouta avec des prières et transforma les jeunes filles en blocs de pierre afin qu'elles ne se rendent pas chez les voleurs. Depuis lors, un esprit mystique règne dans la vallée. Les habitants décorent les statues de pierre avec des rubans et des fleurs chaque printemps.

Il existe de nombreux autres lieux insolites dans la région du Pamir liés au passé historique du Tadjikistan. Les peintures rupestres sont d'un intérêt particulier. La plupart sont dans le village d'Ishkashim. Les pétroglyphes ont été assommés par les anciens. Ils représentent principalement des scènes de chasse aux animaux de montagne.

En outre, un grand nombre de peintures rupestres se trouvent à 30 km. de Khorog. Il représente principalement des personnages et des ornements anciens.

Pays très atmosphérique du Tadjikistan. Curiosités (la photo est loin de pouvoir parfaitement reproduire toute la grandeur des lieux intéressants de l’état asiatique) respirent ici l’histoire et le patrimoine culturel.

De nombreux musées, parcs et autres institutions culturelles sont situés au Tadjikistan.

Agina Tepa

Ceux qui sont intéressés par l'archéologie doivent absolument visiter le lieu étonnant d'Ajina Tepa. Il y a de nombreuses années sur cette colline se trouvait un monastère bouddhiste. Les habitants appellent cette colline ou ce lieu d'accumulation de mauvais esprits. Les fouilles archéologiques ont montré que le bâtiment consistait en plusieurs cours identiques, entourées de cellules et de sanctuaires. Des statues en argile et des manuscrits anciens ont également été trouvés ici. Une découverte sensationnelle était une figure de Bouddha sculptée dans le bois. Malheureusement, seule sa partie inférieure a survécu.

Ajina-Tepa est un lieu où les traditions tadjiks et indiennes sont combinées. Et la colline a été reconnue par l'UNESCO comme site du patrimoine mondial.

L'ancienne colonie de Sarazm

Le nom se traduit par "le début de la terre". Ce territoire était autrefois occupé par des peuples nomades des régions centrales de l'Asie. Aujourd'hui, des fouilles archéologiques sont en cours ici. Des ruines, on peut juger de l’émergence d’une société civilisée. La colonie elle-même occupe une zone où les conditions naturelles sont propices à l’élevage et à la culture.

En outre, les découvertes archéologiques indiquent que le commerce et les échanges culturels entre les villages voisins se sont développés ici.

Les sites du Tadjikistan décrits ci-dessus ne représentent qu'une petite partie de la richesse du pays. Cet état mérite que des millions de touristes viennent ici. Il y a vraiment quelque chose à voir, quelque chose à admirer, à inspirer et à partir duquel se ressourcer avec des émotions positives.

5. Mât de Douchanbé

La construction est à côté du Palais des Nations à Douchanbé, sur lequel se développe le drapeau national. Il attire l'attention avec le fait qu'il s'agit du mât le plus haut du monde. Hauteur - environ 165 mètres. Les principaux éléments structurels ont été créés à Dubaï et finalement installés dans la capitale du Tadjikistan en 2010-2011.

6. Monument à Ismail Samani à Douchanbé

Le monument, érigé en l'honneur de l'émir Abu Ibrahim Ismail ibn Ahmed de la dynastie des Samanides. Ce dirigeant fonda un grand État fort en Asie centrale avec une capitale à Douchanbé. Le monument a été érigé en 1999 en l'honneur de la célébration du 1100e anniversaire des Samanides. La conception semble impressionnante et est décorée avec des finitions riches.

12. Lac de montagne d'Iskanderkul

Il est situé dans les monts Fan à une altitude supérieure à 2 km. au dessus du niveau de la mer. Cet étang est appelé le cœur des monts Fan. Une des légendes raconte qu'Alexandre le Grand est passé avec son armée ici, ici il a perdu son cheval bien-aimé. Le lac porte le nom du grand commandant (en Asie, Alexander est connu sous le nom de Iskander).

13. Le réservoir de Kairakkum

Un réservoir artificiel créé au milieu du XXe siècle à des fins domestiques, surnommé la «mer tadjik». Le réservoir abrite de nombreux poissons commerciaux et plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs nichent. Une excellente infrastructure a été créée ici - des sanatoriums, des zones de loisirs et des camps pour enfants ont été construits.

14. lac Sarez

Il est apparu à la suite du tremblement de terre de 1911. Une grande partie de la crête de Muzkol s'est effondrée, formant une gorge profonde en dessous. Cette gorge a été instantanément remplie par les eaux de la rivière Murghab. Ainsi est apparu le plus jeune lac de la planète. Malheureusement, plus de 100 personnes sont décédées des suites de ces changements naturels.

15. Garmchashma Hot Spring

Source minérale de guérison sur la pente de la crête de Shahdarya. Au milieu du 20ème siècle, un centre hydropathique a été construit à l'endroit où les eaux ont émergé, qui fonctionne encore aujourd'hui. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, les habitants locaux adoraient la source et érigeaient de petits autels dans les endroits où les eaux remontaient à la surface.

16. tract de Pamir

La route de montagne reliant la ville tadjike de Khorog au Kirghizistan est d'environ 700 km. C'est l'une des autoroutes les plus pittoresques du monde, traversée d'un plateau, de gorges sans fond, de "plaines martiennes" et de déserts de montagne inhospitaliers. De nombreux voyageurs en voiture rêvent de suivre cette route.

4. Mât de Douchanbé

Mât de drapeau de Douchanbé - peu de gens viennent dans le pays pendant quelques jours, mais si vous avez encore besoin de savoir quoi voir au Tadjikistan en 1 jour, le détenteur du record du pôle drapeau dans la capitale sera inclus dans la liste. Sa hauteur est d’environ 165 mètres, ce qui l’appelle à juste titre la plus haute du monde. Le drapeau national a été monté sur une construction spéciale près du Palais des Nations et le coût de sa construction a dépassé les trois millions et demi de dollars. Les spécialistes de Dubaï étaient engagés dans la conception et la fabrication des éléments, tandis que les ouvriers locaux n’avaient à effectuer que les travaux d’installation, achevés il ya 7 ans.

10. Sarazm est une ancienne colonie

Sarazm est une ancienne colonie découverte par les archéologues lors de fouilles il y a environ un demi-siècle. Ici, une partie des bâtiments, de nombreux outils et articles ménagers datant du 4ème au 2ème siècle avant JC sont préservés.L'objet est protégé par l'UNESCO, étant l'un des endroits les plus intéressants du pays pour ceux qui sont intéressés par des vacances informatives.

12. Le réservoir de Kairakkum

Le réservoir de Kairakkum, à côté duquel ont été construits des hôpitaux, des camps pour enfants et d’autres attributs obligatoires de la récréation traditionnelle sur la rive du réservoir. Les locaux l'appellent la mer, mais en réalité, il a été créé artificiellement il y a environ cent ans. Ici, vous pouvez non seulement nager, prendre un bain de soleil et améliorer votre santé, mais aussi pêcher ou faire des promenades en regardant les oiseaux.

13. lac de montagne Iskanderkul

Le lac de montagne Iskanderkul est une étendue d’eau dont l’histoire est associée à diverses légendes, notamment le fait qu’au cours de l’époque de la Macédoine ancienne, le cheval du tsar Iskander est mort ici (Alexandre le Grand). Le lac est situé au centre des monts Fan. Par conséquent, si vous souhaitez vous détendre, ne manquez pas de visiter ce lieu pittoresque situé à deux kilomètres d'altitude.

15. lac Sarez

Le lac Sarez est l’une des attractions uniques du Tadjikistan, que presque tous les voyageurs rêvent de voir. C'est le seul corps d'eau douce d'un peu plus de cent ans. Sa formation est associée à des tremblements qui ont déclenché un séisme au début du XXe siècle. Après la destruction d’une partie de la chaîne de Mukzol, une gorge d’une profondeur moyenne d’environ 202 mètres est apparue, dans laquelle les eaux de Mugrab sont tombées. Le lac occupe près de quatre-vingts kilomètres carrés, à une altitude d'environ 3 200 mètres.

Bref sur le pays

Le Tadjikistan est un pays d’Asie centrale au relief unique et aux contrastes naturels saisissants. La majeure partie du territoire (93%) est occupée par des montagnes avec des glaciers, des lacs limpides et des prairies alpines. C'est le plus petit pays de la région, mais sa position géographique favorable en faisait l'un des pays clés du monde antique: la Grande Route de la Soie traversait le territoire, reliant la Chine et l'Inde aux pays européens.

Le Tadjikistan est le plus petit pays d'Asie centrale

L'histoire de ces terres commence au premier millénaire av. e. Au cours de son existence, le pays était divisé entre les tribus Bactrienne et Sogdian, faisait partie de l'État perse, et fut conquis par Alexandre le Grand, les tribus mongoles de Gengis Khan, Amir Temur, de l'empire russe. Et ce n’est qu’en 1991 que le Tadjikistan a accédé à l’indépendance.

Nom officiel

Le Tadjikistan est un État unitaire, une république présidentielle. Nom officiel: République du Tadjikistan.

En même temps que l'indépendance, le Tadjikistan a acquis les symboles de l'État - le drapeau et les armoiries

Situation géographique et capitale

L'État est situé en Asie centrale, dans la partie sud-est de la région d'Asie centrale. À l'ouest et au nord-ouest, elle est frontalière avec l'Ouzbékistan, au nord - avec le Kirghizistan, à l'est - avec la Chine, au sud - avec l'Afghanistan. Le pays est situé sur les contreforts du Pamir et n'a pas d'accès à la mer.

Le Tadjikistan est situé dans la partie sud-est de la région d'Asie centrale

Capitale: Douchanbé est la plus grande ville du pays avec une population de plus de 820 000 habitants. Il existe des organes gouvernementaux, des institutions administratives, scientifiques, financières et culturelles de la république.

La langue officielle de l’État est le tadjik et le russe est la langue de la communication internationale. 68,8% des habitants sont des Tadjiks, 24,9% des Ouzbeks, 3% des Russes, 1,1% des Kirghizes et 2,2% des autres nationalités.

La monnaie officielle du Tadjikistan est le somoni (TJS), en un somoni 100 dirams.

La monnaie nationale du Tadjikistan s'appelle le somoni

Le change est effectué dans les aéroports, les agences bancaires, les hôtels et les bureaux de change officiels. Il n'est pas recommandé d'échanger de l'argent avec vos mains: il est probable que vous soyez victime d'arnaqueurs. Les cartes bancaires n'étant acceptées que dans les grandes villes, il ne sera pas possible d'encaisser les chèques de voyage. Il est préférable de s’occuper suffisamment d’argent à l’avance.

Le Tadjikistan est un État laïc et n'a pas de religion officielle. La plupart des croyants professent l'islam. La religion la plus répandue est l’islam sunnite, dans une moindre mesure chiite.

La plupart des Tadjiks pratiquent l'islam

La république a enregistré 85 associations religieuses non liées à l'islam. Parmi eux: chrétiens, baha'is, juifs, il existe même une communauté zoroastrienne.

La République se trouve dans le fuseau horaire UTC + 5. L’heure du Tadjikistan a 2 heures d’avance sur celle de Moscou. L'heure d'été n'est pas disponible.

Régions et villes touristiques intéressantes

Du point de vue touristique, le territoire du pays est divisé en cinq régions:

  1. Ferghana Valley.
  2. Vallée de Zeravshan.
  3. Karategin.
  4. Khatlon.
  5. Pamir.
Le Tadjikistan est divisé en cinq régions touristiques

Chacune des zones a ses propres caractéristiques et des endroits intéressants. Certains attirent des touristes avec des beautés naturelles, d'autres des monuments historiques, d'autres conviennent aux amateurs de tourisme de montagne et d'alpinisme.

Ferghana Valley

Le territoire comprend la partie nord de la région de Sughd. La partie principale de la région fait partie de la plaine de Ferghana, entourée de montagnes. Il est situé sur le territoire de trois pays voisins: l’Ouzbékistan, le Kirghizistan et le Tadjikistan. Les terres fertiles situées sur les rives de l’Amu Darya sont célèbres pour leurs beautés naturelles extraordinaires.

Ferghana Valley - terre riche et fertile sur les rives de l'Amou Darya

Les principales villes touristiques de la région sont Istaravshan, Isfara et Khujand. L'une des attractions naturelles est le réservoir de Kairakkum, qui est clôturé par le barrage de la centrale hydroélectrique de Syr Darya. Près du pied nord de la chaîne de montagnes Fann se trouve un magnifique lac, associé historiquement au nom d’Alexandre le Grand - Iskanderkul.

Istaravshan

Non loin de la chaîne du Turkestan, se trouve l'une des plus anciennes colonies d'Asie centrale. En 2002, Istaravshan a atteint l'âge de 2,5 mille ans. Le fondateur est le roi Cyrus, au VIe siècle av. e. construit une citadelle sur le site de l'ancien village ici. L'ancien nom est Ura-Tyube, la ville a été renommée en 2000.

Istaravshan - musée en plein air

Dès le début, le commerce et l'artisanat ont prospéré ici. La renommée des chaussures, des plats, des tissus et des couteaux locaux ornés de sculptures élaborées s'étend bien au-delà des limites de la ville.

C’est un véritable musée qui a conservé des bâtiments historiques: la madrasa Kok-Gumbaz, le mausolée et la mosquée de Hazrat Shokh, les mausolées de Khudoyor Balami et Chor-Gumbaz, la tombe d’Ajinakhon, les mosquées Khawzi Sangin et Savriston.

La ville était confortablement située sur les rives verdoyantes de Syr Darya, entourée de chaînes de montagnes aux 7ème et 6ème siècles avant notre ère. e. La situation favorable sur les routes des caravanes en faisait un atout précieux pour les vainqueurs. Au XIIIème siècle. il a été détruit par l'armée de Gengis Khan, mais il est né de nouveau. Et maintenant, Khujand revêt une grande importance pour les transports en tant que point de transbordement sur la route la plus courte du centre de l’Ouzbékistan à la vallée de Ferghana.

Khujand est situé dans la pittoresque vallée de Syr Darya, entouré de montagnes

C'est vraiment un paradis pour les vacanciers. La chaleur estivale est tempérée par la fraîcheur de la rivière Syr Darya et les montagnes protègent du froid hivernal.

Les montagnes environnantes sont plantées de vergers et, en amont de Syr Darya, se trouve le réservoir de Kairakkum - la «mer» locale. Ses rives ont été choisies par les amateurs de pique-nique, de pêche et de vacances à la plage.

La région abrite des bâtiments architecturaux anciens: la citadelle des VIe et Vème siècles. BC e., Masjidili Jami Mosque - un magnifique bâtiment du début du XVIe siècle, le mausolée de Sheikh Muslihiddin. Parmi les bâtiments suivants: le temple de Marie-Madeleine, restauré en 2010 après un incendie, un monument à Ismail Samani - un émir de la dynastie des Samanides. Une statue en bronze doré de 13 mètres de haut est montée sur un haut stella en granit. La hauteur totale du monument est de 27 mètres.

La hauteur du monument à Ismail Samani avec un piédestal est de 27 mètres

Vallée de Zeravshan

La région comprend la partie sud de la région de Sughd, au nord, elle est adjacente à la vallée de Ferghana. C'est la région occidentale de la république. La frontière avec le Kirghizistan s'étend au nord-est et à l'est et avec l'Ouzbékistan à l'ouest. La plus grande vallée intercalaire d’Asie centrale s’étend sur les rives du fleuve Zeravshan. Ses origines remontent au glacier de Zeravshan, situé à la jonction des chaînes du Turkestan et de Zeravshan, à une altitude de 2775 m.

Vallée de Zeravshan - la plus grande vallée de moyenne montagne en Asie centrale

Le nom de la rivière signifie "or" - sur les rives il y a des gisements de placers et d'or. La plus grande ville de la région est Panjakent avec 5500 ans d’histoire. Son territoire conserve les ruines d'une ancienne colonie, et à proximité se trouvent les vestiges de la colonie de Sarazm, dont le nom se traduit par "le début de la terre".

Panjakent

La ville est née il y a plus de 5 500 ans sur les rives de la rivière de montagne Zeravshan. Il y avait plusieurs localités: à partir d'eux la ville de Panjakent s'est développée, dont le nom signifie "cinq villages". Aux V - VIII siècles, il devint un centre majeur de culture et d’artisanat, pour lequel il fut surnommé «Pompéi d’Asie centrale».

Panjakent a grandi sur le site de cinq villages

Point clé de la Grande Route de la Soie, Panjakent a survécu à de nombreuses guerres et, au VIIIe siècle, il a été transformé en ruines. Les ruines de cette ville riche et prospère n’ont été retrouvées accidentellement qu’au XXe siècle.

Actuellement, les vestiges de la citadelle, le palais du souverain, les maisons d'artisans et l'église de fidèles incendies sont des attractions. Il existe maintenant une réserve muséale et une partie des objets trouvés est stockée dans le musée. Rudaki. Les environs de Pedzhikent sont également intéressants. Les objets les plus significatifs: la colonie de Sarazm, les mausolées de Muhammad Bashoro et Rudaki, le complexe Hazrati-Bobo.

Une région au centre du pays, comprenant des sujets de subordination républicaine et de la capitale. Au nord, le territoire est voisin de la région de Sughd. Au nord-est, il est bordé par le Kirghizistan, au sud, il est bordé par Khatlon, à l'est - par le mont Badakhshan, à l'ouest - par l'Ouzbékistan.

Les principales attractions de Karategin sont concentrées à Douchanbé et ses environs

La plupart des objets intéressants sont concentrés à Douchanbé et dans les banlieues. L'un d'eux est la réserve historique et culturelle de Gissar, à 26 km de la ville. Il occupe la dépression intermountain, appelée la vallée de Hissar - la zone la plus verte et la plus peuplée de la république. Au cours des fouilles, les archéologues ont découvert des colonies de peuplement et des colonies anciennes datant des IVe et IIIe siècles av. e. et plus tard des artefacts. Maintenant, les objets trouvés sont combinés sur une superficie de 86 mètres carrés. km Le principal monument historique du complexe est la forteresse de Gissar.

La capitale se situe dans la vallée de Gissar, à 900 m d'altitude, et les chaînes de montagnes s'élèvent très près. Douchanbé, en traduction, signifie "lundi" - ce jour-là, dans trois villages sur le site duquel la ville est née, des bazars ont été organisés.

Douchanbé - une ville ancienne avec un visage moderne

Pour la première fois, Douchanbé, en tant que ville, a été mentionnée en 1875, mais son histoire remonte à plus de trois mille ans. Au cours des fouilles, des objets de la vie quotidienne de l'âge de pierre ont été découverts et, sur les rives du fleuve Douchanbé, les vestiges d'une immense ville des VIIe et VIIIe siècles ont été découverts.

Douchanbé est maintenant un important centre administratif, politique, culturel et industriel du pays. Environ un tiers de tous les produits industriels de la république sont produits ici.

Douchanbé se noyant dans la verdure et les fleurs est reconnue comme la plus belle ville du Tadjikistan.

Douchanbé - le centre administratif, politique, industriel et culturel du pays

Les monuments historiques coexistent pacifiquement avec des bâtiments modernes:

  • La forteresse de Gissar,
  • Hishtin Caravanserai,
  • vieille madrasa
  • le mausolée de Mahdumi Azam,
  • Mosquée Sangin.

New Time a apporté une contribution à l'image: l'arc et un monument à Ismail Samani, le palais présidentiel, la place Dusti, des monuments dédiés aux scientifiques et aux penseurs. Les pièces les plus importantes sont conservées au Musée national du Tadjikistan et au Musée des antiquités.

La région est située dans le sud de la république, comprend l'ensemble de la région de Khatlon. Au sud, il rejoint l’Afghanistan, au nord - aux régions de subordination républicaine, à l’est - à la région autonome de Gorno-Badakhshan, à l’ouest - à l’Ouzbékistan.

Deux rivières coulent ici - Pyanj et Vakhsh, il y a plusieurs réservoirs. L’énergie hydroélectrique est la base de l’économie de la région. La cascade de Vakhsh est le plus grand complexe hydrotechnique de l'État, comprenant sept centrales électriques. La plus grande est la centrale hydroélectrique de Nurek. Les principales villes de la région sont Kurgan-Tyube et Kouliab.

Centrale hydroélectrique de Nurek - la plus grande des sept centrales hydroélectriques de la cascade de Vakhsh

Kurgan-Tyube

Le centre administratif de Khatlon occupe la partie supérieure de la vallée de Vakhsh, située sur le territoire d’une riche oasis. Le moment de son apparition est attribué à notre époque, mais la date exacte de sa fondation est inconnue.

La ville de Kurgan-Tyube est située au centre d'une riche oasis

Kurgan-Tyube est depuis longtemps réputée pour ses flèches et ses éleveurs habiles.

Les environs sont intéressants. La vallée des 44 sources y est située, leur eau possède des propriétés miraculeuses. Le règlement de Takhti Sangin est également remarquable, où le trésor d'Amu Darya de 170 objets d'or et d'argent a été découvert, qui sont maintenant exposés au British Museum. Un ancien temple dédié au dieu de la rivière Oaks a été trouvé ici.

Sur le territoire de Takhi-Sangin, le trésor d'Amu Darya de 170 objets en or et en argent a été découvert

Dans les environs, il y a des objets d'intérêt pour les amateurs d'histoire et d'archéologie:

  • les ruines de la colonie de Lagman,
  • le mausolée de Khoja Mashad,
  • Monastère bouddhiste sur la colline Ajina-Tepe.

Au confluent des rivières Vakhshi et Pyandzhi se trouve la célèbre réserve naturelle de Tigrovaya Balka, dont le territoire est couvert de forêts de plaines inondables. C'est le seul endroit où se trouve le cerf de Boukhara.

Le cerf de Boukhara (cerf rouge tugai) vit dans les forêts des plaines inondables au Tadjikistan

C’est l’une des plus anciennes villes du monde. En 2006, elle a eu 2700 ans. Kulyab n'a reçu le statut de ville qu'en 1934, mais bien avant cela, c'était l'un des points importants de la Grande Route de la Soie. L'artisanat, la vie culturelle ont fleuri dans la ville, les écoles et les madrassas ont fonctionné.

Et maintenant, l'artisanat traditionnel joue un rôle important dans la vie de la ville et de ses habitants. Beaucoup sont encore engagés dans des métiers traditionnels, parmi lesquels se distingue le tissage de tapis.

De nombreux habitants de Kouliab sont engagés dans le métier traditionnel du tissage de tapis.

L'un des monuments historiques remarquables de la ville est le mausolée de Mir Saeed Ali Hamadoni. Dans les environs de Kouliab se trouve le complexe de Khulbuk, composé du palais du souverain, de la citadelle et des vestiges des siècles IX-XII qui subsistent, et qui prétend être inclus dans les listes du patrimoine historique et culturel de l'UNESCO.

Forteresse de Hulbuk - Candidat au patrimoine mondial de l'UNESCO

Dans les environs de Kulob, il existe deux zones naturelles protégées: le parc naturel de Sari-Khosar avec ses arbres fruitiers et des espèces d'animaux rares, ainsi que le parc naturel de Dashti Jum, dans le paysage duquel des collines boisées sont entrecoupées d'îlots rocheux. La chèvre à cornes qui vit ici est répertoriée dans le livre rouge comme une espèce en voie de disparition.

Le parc Sari-Khosar est connu pour ses arbres fruitiers et ses espèces d'animaux rares.

La région orientale du pays, y compris la région autonome de Gorno-Badakhshan. À l'est, les territoires sont bordés de régions de subordination républicaine et de la région de Khatlon, au sud - avec l'Afghanistan, à l'ouest - avec la Chine. C'est la plus grande région de la république et la plus populaire parmi les touristes extrêmes. Pamir Mountains - un paradis de l'écotourisme et de l'alpinisme. Les sommets des montagnes atteignent 7 000 mètres et le point culminant - le sommet Ismail Samani (ancien sommet du communisme) - culmine à 7495 m.

Pamir - la fierté du Tadjikistan et un lieu de pèlerinage pour les amateurs de tourisme de montagne

Les gens viennent ici pour l'amour des montagnes, des rivières débordantes et de nombreux lacs qui se distinguent par la pureté et la transparence cristalline des eaux aigues-marines. Les lacs les plus célèbres:

  • Sarez
  • Zorkul,
  • Karakul (cratère d'impact),
  • Yangkul,
  • Yashilkul.

Vidéo: les lacs ne sont pas au sommet du monde

Pour les touristes ethniques, les Pamirs sont intéressants: dans chaque village, ils parlent leur propre langue, ont une culture et un mode de vie originaux.

Khorog est la seule ville du Pamir. C’est le centre administratif du territoire de Gorno-Badakhshan et le point de départ des voyageurs dans toute la région.

La ville est située dans une gorge de montagne, à une altitude de 2 000 mètres.Le climat a également déterminé un emplacement unique: les étés sont chauds et arides et les hivers ne sont pas trop glaciaux: les hautes montagnes protègent des vents froids.

Khorog est la seule ville du Pamir

Khorog a acquis le statut de ville en 1928. Elle a longtemps servi de plaque tournante du commerce sur l'autoroute du Pamir et joue maintenant un rôle important sur le chemin allant de la Chine à l'Asie centrale. C'est également le centre du tourisme des hauts plateaux du Pamir.

L'attraction principale de la ville est le jardin botanique alpin, dont la collection compte 4 000 plantes. Et l'exposition du musée d'histoire locale raconte l'histoire, la nature et la culture de Gorno-Badakhshan.

Sites célèbres du Tadjikistan

Le Tadjikistan regorge d'attractions naturelles, historiques, architecturales et culturelles, il existe des options de loisirs pour tous les goûts. Mais il est préférable de commencer à connaître le pays depuis la capitale - Douchanbé. Il vaut la peine de marcher le long de l’autoroute principale de la ville, l’avenue Rudaki, pour voir les principales attractions.

Dusti Square

Le cœur de la ville, rassemblant les symboles les plus significatifs de la république. Le nom se traduit par Friendship Square, mais les habitants de la ville appellent souvent cet endroit "un monument à Ismail Samani". Un monument au fondateur de l'État a été érigé ici en 1997, surmonté d'une arche de plus de 43 mètres de hauteur. La couronne est couronnée pour la fabrication de laquelle 10 kg d'or pur ont été dépensés.

Dusti Square - le coeur de Douchanbé

Au pied de la statue, des lions majestueux s’inclinent et à l’intérieur du haut piédestal, un musée est ouvert, reconstituant le mausolée de la dynastie des Samanides. L’avenue de lumière et de fontaines de musique derrière le monument se termine par la Stella of Independence, couronnée de l’emblème de l’État. De plus, la place est ornée d'un mât en granit de 165 mètres de haut sur lequel est renforcé le drapeau de la république. La maison du gouvernement se trouve également ici.

Musée des antiquités

Le musée a été fondé en 1934 en tant que branche de l'Académie des sciences du Tadjikistan de l'URSS. La base de sa collection est constituée d’expositions archéologiques, ethnographiques et d’histoire locale rassemblées au cours du XXe siècle. En 2001, le musée a reçu un bâtiment séparé de deux étages dans le centre de Douchanbé. Il s'agit maintenant du musée le plus visité de la capitale.

La statue du Bouddha endormi se trouve au Musée des antiquités.

Le Bouddha dans le Nirvana est particulièrement populaire. Une statue couchée sur le côté a été découverte en 1961 dans les environs de Kurgan-Tyube. Sa longueur dépasse 13 mètres et son poids est de 5,5 tonnes.

Mausolée de Cheikh Muslikhiddin

Dans la partie historique de la ville, il y a un grand ensemble sur la tombe du poète et souverain Muslihiddin Khujandi. Le mausolée a été érigé au XIIe siècle, mais a été détruit et restauré à deux reprises. Le complexe se compose maintenant d'une mosquée cathédrale, d'un minaret du XIXe siècle, d'un mausolée de cheikh et d'anciennes sépultures.

Un bâtiment de deux étages est surmonté d'un large dôme et son portail est orné de l'entrée. La pierre tombale en bois du cheikh, située au centre de la tombe, est recouverte de sculptures élaborées ornées d’ornements floraux et incrustées.

Le Tadjikistan est célèbre pour ses attractions naturelles. L'un d'eux est situé à proximité de Khujand.

Parc national tadjik

Ce site du patrimoine mondial de l'UNESCO, situé dans les montagnes du Pamir, est le plus important centre d'écotourisme de la république. Le parc est unique par la richesse de sa flore et de sa faune: certaines espèces de plantes et d’animaux sont classés dans le Livre rouge comme étant en voie de disparition. Le territoire du parc comprend plusieurs des plus hauts sommets du Pamir et l'un des plus grands objets d'alpinisme et de tourisme de montagne - le glacier Fedchenko.

Parc national du Tadjikistan, site du patrimoine mondial de l'UNESCO

Dans la zone protégée, il y a de nombreuses sources minérales, un sanatorium a été construit à proximité de la plus célèbre, la source thermale de Garm-Chashma. On croit que son eau guérit même de maladies incurables.

On croit que l'eau de la source Garm-Chashma guérit même les maladies incurables

Le territoire du parc présente un intérêt historique. Les montagnes environnantes sont parsemées d'anciens pétroglyphes. Il existe également des sites de l'âge de pierre avec des peintures rupestres. Depuis l'époque de la Grande Route de la Soie, qui traversait autrefois ces lieux, l'ancienne ville de Bazar Dara et les forteresses de Yaschun et de Kaakha ont été préservées.

Outre le parc national, le Tadjikistan compte quatre autres réserves naturelles:

  1. Faisceau de tigre.
  2. Dashti Jum.
  3. Ramit.
  4. Parc Naturel Sari-Khosor.

Les plus purs lacs alpins du pays attirent particulièrement l'attention des touristes. L'un d'entre eux est situé au pied nord des monts Fan.

Que voir à différents moments de l'année

En raison de la diversité du terrain, le climat dans les différentes régions du pays est différent et dépend de l'altitude. En général, il est nettement continental, aride, dans les basses vallées - subtropicales. À moyenne altitude, étés plus frais et hivers plus doux, en haute montagne - froids.

Mieux vaut se rendre dans les vallées des régions méridionales en avril-mai, lorsqu'elles sont recouvertes d'un tapis de fleurs aux couleurs vives.

Vallées de montagne au printemps recouvertes d'un tapis de fleurs

Pour le tourisme de montagne dans le Pamir, la période de juillet à septembre convient, et pour les randonnées pédestres à la campagne - début de l’automne.

Que voir dans le pays pour un temps limité

Un petit pays avec une riche histoire regorge littéralement de curiosités, alors décidez à l'avance quel type de tourisme vous convient le mieux.

Si le destin ne vous a amené au Tadjikistan que pour un ou deux jours, vous disposez de suffisamment de temps pour explorer la capitale et ses environs. Promenez-vous le long de l'avenue Rudaki, observez la place Dusti, le Bouddha endormi du Musée des antiquités, visitez le bazar oriental animé, dégustez le célèbre pilaf tajik et profitez de l'esprit ancien et moderne de l'Asie.

Même si vous ne passez qu'une journée au Tadjikistan, n'oubliez pas de visiter le bazar oriental coloré

Trois jours suffisent pour explorer les environs de la capitale. Faites un voyage dans la réserve de Gissar, touchez les murs de la forteresse, dont l’âge dépasse 2,5 mille ans. Explorez les anciens mausolées, mosquées et madrassas. Et profitez de la beauté de la vallée de Hissar.

S'il vous reste cinq jours, après avoir exploré la capitale et ses environs, ne manquez pas de faire un voyage le long de la Grande Route de la Soie. Ne comptez pas sur le confort sur la route: cet itinéraire n'est pas pour les âmes faibles.

Et si vous êtes venu au Tadjikistan pour l'amour des montagnes, vous ferez un voyage le long de l'autoroute du Pamir jusqu'à Gorno-Badakhshan. C'est un vrai test pour les gens et la technologie, mais ça vaut le coup.

En une semaine, vous aurez le temps de visiter la capitale, de visiter Khujand et, le reste du temps, de vous détendre sur le réservoir de Kairakkum et de profiter de la nature magnifique.

Vacances avec des enfants

La nature magnifique du Tadjikistan, un climat doux et chaud et une abondance de sources minérales offrent de nombreuses possibilités aux familles. L'un des endroits les plus populaires est la station familiale à profil large de Bahoriston, à Kairakkum, située sur la rive du réservoir.

Si vous décidez de rester à Douchanbé et faites de courts voyages dans d'autres régions pour recueillir vos impressions, des animations sont proposées aux enfants. La capitale possède un zoo, un parc aquatique et de nombreux parcs et places fleuris, si agréables pour se détendre après une journée de visites.

Carte des villes touristiques

Avant le voyage, téléchargez les cartes touristiques de la région sur votre smartphone ou votre tablette pour faciliter la navigation.

Il y a de nombreuses attractions historiques, culturelles et naturelles au Tadjikistan.

Avis de vacances

La ville est propre, l'air est propre et agréable, il y a peu de voitures dans la ville et les automobilistes ne se soucient pas du code de la route. Mais cela ne signifie pas que les gens là-bas sont incultes. Fondamentalement, ils sont tous hospitaliers. Salutations avec respect et un arc, ce qui m'a surpris. La nourriture est bonne et pas chère, en principe, j'aimais bien le pilaf, sinon. Et un plat appelé kurutob, vous pouvez lire à ce sujet sur Internet. J'ai aimé le thé, ils boivent toujours du thé vert, maintenant je bois toujours du thé vert. Pain, ils ont un excellent pain, magnifique. Je n'ai pas encore vu pareil à Almaty. Widmo non seulement la recette doit être observée, mais également l'eau et l'air du Tadjikistan. En parlant d’eau, le goût de l’eau ressemble à celui des sources d’une ville. ce qui est hors de la ville. Toutes les valeurs et traditions culturelles sont observées lors de la construction des bâtiments. En d’autres termes, la conception des bâtiments et la partie décorative traduisent l’esprit du Tadjikistan. Vous obtenez un plaisir esthétique en vous promenant dans la ville. Qu'est-ce que tu ne sais toujours pas? il y a beaucoup de gitans dans la ville, ils vous disent au revoir et vous suivent jusqu'à ce que vous donniez un sou. Personnellement, je n’ai jamais donné, mais parfois c’est plus facile de donner que de défendre ma décision, ils sont tellement énervants. Ils ne sont pas très amicaux avec le peuple ouzbek, ils sont prêts à se manger. Bien que les Tadjiks soient beaucoup plus amicaux que les Ouzbeks. En conclusion, je tiens à dire que si vous souhaitez simplement prendre une pause de la métropole, mais n'êtes pas encore prêt à vous séparer des avantages de la civilisation, alors vous êtes ici, à Khujand.

dastisfurious

https://otzovik.com/review_3906414.html

La ville de Khujand est le centre régional de la région de Sughd en République du Tadjikistan. Dans la ville il y a beaucoup d'hôtels pour les invités et les touristes, tels que l'hôtel Feruz, Tawhid, Vahdat, Khujand, Leninabad. La ville a de nombreux cafés et restaurants tels que Bars, Dusti Amirkhan, McDonald's, Cheeseburger, Sabza, Oasis. Il y a de nombreux magasins tels qu'Amid, Oasis, Firdavs, Haft Ganch, etc. Chaque microdistrict a son propre marché et le principal marché est situé dans le centre-ville et s'appelle Panchshanbe - ce marché est très ancien et se compose de deux étages avec un couleur nationale. On considère que l’entrée principale du marché se fait par une grande arche ornée de peintures orientales. Le marché est situé sur une grande surface d’environ 2,5 hectares. Ici, vous pouvez acheter tout ce qui est permis par la loi: des fruits aux vêtements et aux ustensiles de cuisine. Et plus important encore - ils aiment négocier ici, "l'Est est une question délicate". La mosquée Sheikh Maslikhatdin se trouve près du marché - la mosquée est très ancienne, avec un minaret. A proximité se trouve tout un complexe de mosquées. 154 000 personnes vivent dans la ville. Cette ville a été construite par Alexandre le Grand il y a environ 2500 ans et s'appelait Eskhata, ou Extrême Alexandrie. La ville possède une vieille forteresse, un musée et le théâtre Drama Kamol Khujandi. La ville est propre, la population est sympathique avec les touristes et les invités.

direktor5791

http://otzovik.com/review_3683433.html

Je partage mon impression générale sur le pays, le peuple, les traditions acquises lors de la participation à Douchanbé aux combats sans règles. Je note en particulier l'hospitalité et le respect avec lesquels nous avons été accueillis, accompagnés et escortés. Le meilleur hôtel, les meilleurs restaurants, les meilleurs programmes: le sentiment d’avoir tout préparé, même les conditions météorologiques. Chaque monument est un colosse. Obélisques de tailles énormes, mât de drapeau et monuments. La ville est moderne. Au Tadjikistan, tous les habitants des plaines ne sont pas du tout pauvres. Beaucoup de luxe. Les restaurants ont une abondance de viande. Ici, j'ai découvert un nouveau goût d'agneau. En raison de l’attitude amicale et respectueuse des habitants, ils ont essayé de se montrer du côté le plus positif en organisant un événement sportif mémorable de haut niveau.

Airmaster

https://otzovik.com/review_4966714.html

La ville est petite mais très belle. Partout, vous pouvez sentir le passé soviétique - théâtres, musées, salons de thé. Les habitants de Douchanbé parlent un excellent russe, la communication n’a posé aucun problème. Grande cuisine, gens sympathiques. Nous n'avons jamais été arrêtés par la police, même si nous étions très différents des locaux. La ville elle-même est petite, selon les habitants, à Douchanbé, tout le monde se connaît. De bonnes routes, des prix raisonnables. Comme dans tout autre pays, le coût des marchandises dépend de l'emplacement du magasin. Ne faites pas d’achats dans le centre-ville - ces magasins s’adressent aux étrangers et le coût des marchandises est multiplié par 10. Nous avons acheté où nous avons loué un logement. Délicieux gâteaux, samsa, kurutab - c’est un plat national des Tadjiks, n’hésitez pas à en goûter, car dans aucun autre pays du monde, vous ne l’essayerez plus. Et les fruits et les légumes sont avant tout des éloges. Là-bas, même les verts sont différents - juteux, aromatique, savoureux. Notre comparé à Douchanbé - juste en plastique. Allez, je le recommande à tout le monde. Il y a un centre de loisirs à la sortie de la ville - Varzob. Le plus bel endroit.

Bashor

https://otzovik.com/review_5149480.html

La première ville qui vous rencontre est Khujand. Et avant, c'était la capitale du Tadjikistan. La ville est ancienne et ancienne. À propos de l'abondance d'anciennes mosquées, je suis généralement silencieux. Sa note est que pour l’ensemble de Khujand, il ya une auberge de jeunesse pour 10 dollars, ou des hôtels. Je dois dire tout de suite que vous n’avez pas besoin d’un visa pour le Tadjikistan, mais si vous envisagez de conduire votre voiture, sachez que les routes ici sont payées. Bien sûr, cela vaut la peine de visiter la capitale actuelle du Tadjikistan - Douchanbé. C'est une très belle et, je dirais, une ville luxueuse. Les prix et le niveau de vie y sont très élevés, comparés au reste du pays. Approximativement, comme à Moscou, en comparaison avec le reste de la Russie. Je ne décrirai pas toutes les attractions de la ville, il suffit de visiter le parc central. Après 20h00, il n'y a pratiquement plus personne dans la rue. En marchant le soir, nous n'avons jamais entendu de cris ni de jurons, nous n'avons pas vu un seul ivrogne. Et en prime, il y a beaucoup d'auberges bon marché à Douchanbé. Vous pouvez trouver une auberge pour 5 $, mais ce n'est plus en Asie du Sud-Est. Les femmes du Tadjikistan portent des vêtements nationaux et se sentent très bien. Et les hommes ont l'air barbu et brutal, mais très amical et ouvert. Je ne me suis jamais trouvé dans les transports en commun, même dans les bus les plus fréquentés, ils m'ont donné une place. En général, les habitants du Tadjikistan constituent une question distincte. Ils parlent très bien le russe, l’éducation soviétique est très ressentie. Ils sont vraiment souriants et amicaux. Ceux qui se sont rendus en Asie centrale ou en Asie du Sud-Est savent que l’apparition d’un touriste blanc portant un sac à dos provoque généralement une réaction violente de la population locale. Vous klaxonnez, appelez, faites signe aux fenêtres, prenez une photo et prenez une photo. Mais pas ici. Ici, les gens sont très sobres, mais pas si différents que réactifs. Et ils aident, n'attendant aucun avantage de votre part. Quand ils découvrent que nous venons de Russie, ils tentent immédiatement de nous dissuader de dire que non seulement les concierges, Ravshans et Jamshuts vivent au Tadjikistan. Ça a l'air très drôle. Nous avons souvent rencontré des personnes qui vivent ou étudient à Moscou ou à Saint-Pétersbourg et qui sont maintenant en vacances. Ces personnes ont toujours essayé de nous aider avec quelque chose, de suggérer quelque chose, de commander un taxi moins cher et se comportaient généralement comme de bons amis. Le Pamir ou l'autoroute du Pamir constituent la principale attraction à laquelle les étrangers se rendent au Tadjikistan. Si simplement - ceci est une route alpine abandonnée parmi les paysages de montagne à couper le souffle. De nombreuses agences de voyages proposent divers circuits dans le Pamir et à travers le Pamir, jusqu'au Kirghizistan. En général, le Tadjikistan s’est révélé à nous d’un point de vue très positif. Sans oublier les nombreux centres de loisirs en montagne, les routes panoramiques de montagne, les fruits juteux et la cuisine traditionnelle.

Tenet

https://otzovik.com/review_5950985.html

Le Tadjikistan est un pays très chaleureux. Et ce n'est pas seulement le climat. Des gens sympathiques et hospitaliers, dont la plupart parlent bien le russe, une abondance de fruits et de légumes juteux, une odeur de soleil, une cuisine délicieuse et une tranquillité orientale créent un sentiment de confort et vous donnent envie de revenir.

Regarde la vidéo: Moto Tour Tadjikistan - Pamir Highway !! (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send