Voyage

TOP 15 des vues étonnantes de la Bolivie

Pin
Send
Share
Send


Dans l'un des pays les plus pauvres du monde, la Bolivie, près de la ville de Sucre, il y a un mur de dinosaures que le monde entier a déjà appris, bien que cela ne se remarque pas auparavant. Au même endroit se trouve une petite cimenterie, le long de laquelle se trouve un immense mur, à la hauteur d'un bâtiment de 30 étages, long de 1,2 km.

Cet endroit en Bolivie a commencé à gagner en popularité en 1994, lorsque Klaus Shutt est allé se promener à l'usine. D'après la photo découverte, il était sous le choc. Cette construction inhabituelle a suscité un intérêt particulier chez Klaus Schutta, car d’une part, sa grande taille a surpris, et, d’autre part, des traces de dinosaures ont été capturées ici. En 1998, un groupe entier de chercheurs scientifiques est arrivé en Bolivie, dirigé par le paléontologue suisse Christian Meyer, pour étudier le mur de pierre.

Les scientifiques ont découvert que les traces sur les murs des dinosaures appartiennent bien à ces animaux préhistoriques et ont été comptées au moins 5 000. À cet endroit, de nombreux examens différents ont été effectués, à l'aide desquels il a été conclu que 294 dinosaures ont laissé des traces, il y a environ 68 millions d'années. C'est alors que cette zone s'est remplie d'eau fraîche, pour laquelle ces animaux sont venus. Après un certain temps, la région s'est transformée en une chaîne de montagnes, entraînant un mouvement de plaques tectoniques, à l'aide desquelles l'ancien fond du lac a été remonté à la surface.

Depuis 2006, de nombreux touristes viennent voir le mur des dinosaures en Bolivie. Ici, les autorités locales ont organisé un musée des dinosaures, où ces animaux anciens sont présentés en pleine croissance. Les voyageurs aiment regarder les maquettes des animaux eux-mêmes, puis vont goûter à la découverte unique que les dinosaures nous ont laissée en cadeau. Le musée est bien sûr payant, mais ce que vous avez vu vaut sans aucun doute la peine.

Square le 25 mai

À en juger par ses sources historiques, la capitale de la Bolivie, la ville de Sucre, a été fondée en 1538. Son principal attrait est une vaste zone de la partie historique de la ville, la Plaza 25 de Mayo.

Au centre même de la place se trouve un monument à José Antonio Sucre, allié le plus proche de Bolivar et deuxième président de la Bolivie indépendante. La zone est entourée de bâtiments administratifs, de la mairie, de la Freedom House.

Sous la propagation des palmiers situés des cafés, des restaurants et des boutiques de souvenirs. Cet endroit est toujours bondé et les garçons de la région gagnent leur vie en nettoyant les chaussures des passants.

Le complexe archéologique unique sur les rives du lac Titicaca a commencé à être exploré à la fin du 19ème siècle. Les archéologues ont prouvé que l'apogée de la ville était tombée aux III-Xe siècles et qu'au Moyen Âge, elle était peuplée par les descendants des Indiens Ainar.

La colonie de la ville avait de puissantes fortifications sous forme de fossés et de murs massifs, et dans la ville elle-même, il y avait des bâtiments religieux, des quartiers d'artisans, ainsi qu'un système d'approvisionnement en eau.

C'est ici que la culture Tiwanaku est née, particulièrement vénérée par les Incas, et que tous les édifices religieux avaient la forme géométrique correcte.

Portes du soleil

Tiwanaku est l’un des sites archéologiques les plus célèbres au monde, classé dans la science historique sous le nom de "Porte du soleil".

Le bâtiment monumental de 3 m de haut et de 4 m de large a été érigé en pierres solides sur lesquelles des images en relief ont ensuite été peintes.

Les scientifiques ont pu déchiffrer les enregistrements, qui se sont révélés être un calendrier amérindien unique, composé de 290 jours. Les archéologues ont également constaté que les portes étaient à l'origine recouvertes de feuilles d'or.

Pyramide d'Akapan

L'une des principales attractions du pays d'Amérique du Sud, inscrite en 2000 sur la Liste du patrimoine mondial.

La pyramide Akapan a été construite à partir de pierres traitées solides au sommet d’un haut plateau. Les historiens et les archéologues ne peuvent pas encore révéler les secrets de la façon dont les anciens constructeurs ont réussi à construire une structure aussi puissante, car le poids de certains blocs dépasse les 200 tonnes.

Pour préserver ce monument unique, les autorités ont décidé de procéder à des travaux de restauration, en complétant les fragments manquants de la pyramide par des briques cuites.

Mur de dinosaure

En 1994, près de Sucre, des cimentiers ont découvert un mur portant des traces de dinosaures lors du développement du calcaire.

Plus tard, les paléontologues ont calculé que sur le mur se trouvent les restes de plus de 6 000 dinosaures. Cet endroit s'appelle Kal Orko et sa visite attire des touristes il y a des millions d'années, à une époque où les majestueux dinosaures étaient les maîtres souverains de la planète.

Des traces uniques ont été préservées car d'énormes nuages ​​de poussière volcanique recouvraient le mur de calcaire, laissant aux descendants une impression unique de la vie passée.

Inkalyahta

Une autre ville inca, dont le nom est traduit de la langue quechua par «vengeance inca», est située haut dans les Andes et était à une époque un centre commercial et culturel majeur.

Ce site archéologique unique, situé à une altitude de près de 3 000 mètres au dessus du niveau de la mer, a été fondé sous le règne de Tupac Inca Yupanka, dans les années 70 du XVe siècle.

Il y avait dans la ville de nombreux complexes de temples et le plus grand est l’Assemblée. De plus, dans la partie ouest, il y a une plaque d'engrenage hexagonale, qui servait de calendrier et d'outil pour les calculs astronomiques.

Lac titicaca

On sait que le fleuve Amazone traverse le territoire de la Bolivie, mais il s'agit du plus grand lac de montagne et de navigation navigable Titicaca, situé à une altitude de 3 810 m.

Traduit de la langue indienne, le nom du lac est traduit par "Stone Cougar", car dans sa forme, il ressemble vraiment à ces animaux gracieux. En outre, l'eau contient une grande quantité de sel et une superficie de 8 287 km2 étonnera même les touristes expérimentés.

Il y a de nombreuses îles à la surface de Titicaki, et les tribus indiennes Ainara et Quechua vivent autour du lac.

Cristo de la Concordia

Près de la ville de Cochabamba, il y a une haute colline, et tout en haut de la colline, une statue de Jésus-Christ.

Le piédestal sous la figure a une hauteur de 6,2 m et la statue elle-même s'élève à 34,2 m au-dessus du piédestal. Le monument unique a été conçu par les frères Terrasas Pardu, mais le prototype était le monument du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro.

Le monument lui-même a finalement été érigé en 1994 et cette statue pesant 2 200 tonnes à l'époque était la plus haute statue de Jésus-Christ au monde.

Lagoon colorado

Dans le parc national Eduardo Avaroa, situé au sud-ouest du pays, se trouve un lac unique aux eaux brun-rouge.

Une telle couleur inhabituelle de l'eau dans le lac est causée par des roches minérales sédimentaires, et certaines algues qui poussent dans l'eau ajoutent également de la couleur.

En 2007, le lac pourrait être inclus dans la liste des merveilles du monde, mais il n’a pas obtenu le nombre de voix voulu. Sur les rives d'un magnifique lac, vous pouvez trouver de jolis flamants roses et, à la surface, de petites îles formées par le minéral de borax.

Et sur d’autres lacs non moins beaux au monde, consultez notre site Web en cliquant sur le lien.

Musée ethnographique des mineurs

Dans la ville d’Oruro, se trouve un musée ethnographique unique sur les mineurs, installé dans l’une des mines, non loin du sanctuaire de la vierge Socavono.

Une excursion dans les entrailles de la mine dure 40 minutes, au cours desquelles les touristes peuvent se familiariser avec les conditions de travail des mineurs et le guide vous racontera la vie de ces casse-cou de montagne.

Dans ces exploitations minières, ce sont principalement des Indiens qui travaillent, ce qui leur évite une extermination complète. Le fait est que personne n’a osé remplacer les Indiens dans les mines et que, par conséquent, les propriétaires des mines les chérissaient comme une prunelle.

Vallée de la lune

À 11 km de la ville de La Paz, se trouve une incroyable vallée dont le paysage ressemble vraiment à la surface d'un satellite de la Terre.

Le labyrinthe complexe et étrange des falaises rocheuses, des canyons, des cratères et des dépressions s'est formé il y a plusieurs siècles sous l'influence de phénomènes naturels. Tout le territoire de la vallée est clôturé et des routes touristiques sûres le long de celle-ci.

Certaines pierres ressemblent à des animaux dans leurs contours, et le rocher le plus populaire pour photographier est la "tortue".

Salar de Uyuni

Le solonchak d'Uyuni est reconnu dans le monde entier comme le plus grand au monde et il existe un lac salé asséché au sud du plateau de l'Altiplano.

L'épaisseur de sel, qui couvre toute la surface d'un objet naturel unique, atteint 2 à 8 m. Lorsque la saison des pluies débute dans cette partie de la planète, le lac est recouvert d'eau et la surface des marais salants de la montagne ressemble à un immense miroir reflétant les nuages ​​et les étoiles. C'est pourquoi le marais salant est inclus dans de nombreuses évaluations des plus beaux endroits sur Terre, y compris la liste de most-beauty.ru.

En plus du sel, les géologues ont découvert d'autres minéraux utiles, tels que le lithium et le magnésium, et le désert de sel en Bolivie ravit de nombreux touristes grâce à son paysage surnaturel.

Parc national Noel Kempff Mercado

Véritable fierté et lieu unique de l'ensemble du bassin de la majestueuse Amazone, le parc Noel-Kempff-Mercado est situé dans le nord-est du pays.

C'est l'un des plus vastes au monde, car le parc couvre une superficie de près de 1,5 million d'hectares. Sur un territoire aussi vaste, il existe plusieurs systèmes écologiques, allant des linceuls impénétrables aux forêts à feuilles persistantes de l’Amazonie.

La faune de ce magnifique parc est également diversifiée et, dans les eaux de la rivière, vous pouvez encore trouver un poisson exotique - le papillon bolivien.

Menthe

Dans la ville de Potosi, qui, lors de l'expansion coloniale des Européens, était la ville principale du continent sud-américain, il existe un musée unique «La Monnaie».

Le musée présente des objets rares, des momies amérindiennes aux pièces de monnaie frappées d'or. Le musée a ouvert ses portes aux visiteurs en 1773 et occupe maintenant tout un pâté de maisons au centre d'une ville accueillante.

L'exposition la plus mystérieuse est le masque Maskaron, qui est apparu dans la cour en 1885. Les habitants croient que la photo mystérieuse est l’une des images de la divinité, bien qu’il existe très probablement une explication rationnelle à cela.

Cimetière de locomotives

L’économie de la Bolivie au XIXe et au début du XXe siècle s’est développée grâce à l’extraction de minéraux de grande valeur, qui ont commencé à construire activement des chemins de fer.

La ville d'Uyuni, au sud-ouest, est devenue une station nodale importante. Les Indiens se sont opposés à la construction de chemins de fer. Les autorités, avec l’aide des forces armées boliviennes, ont pu se mettre d’accord avec les Indiens, mais l’épuisement des ressources minérales a causé davantage de dommages au raccordement ferroviaire.

Les routes n'étaient plus nécessaires et un cimetière de locomotives à vapeur est apparu à 3 km d'Uyuni, qui rouille depuis près d'un siècle sous le soleil brûlant de la Bolivie.

Route de la mort

Dans l'histoire, il existe plusieurs versions de l'apparition de cette route reliant les villes de La Paz et de Koroyko. Selon une hypothèse, des prisonniers paraguayens l'auraient érigé dans les années 30 du XXe siècle, selon une autre version: dans les années 70, une des entreprises de construction américaines y travaillait.

La route de la mort en Bolivie monte haut dans les montagnes et descend d'une altitude de 3 600 m à 330 m d'altitude. Seulement 70 km d'une route de montagne très étroite sur laquelle il est très difficile de conduire deux voitures.

Selon les statistiques, jusqu'à 25 accidents se produisent sur la route la plus dangereuse du monde, provoquant la mort de 100 à 200 personnes.

Pour résumer

Nous avons donc découvert l'emplacement de la Bolivie sur la carte du monde et présenté des photos et des descriptions des plus beaux endroits et attractions de ce pays d'Amérique latine. Nous espérons que nous avons satisfait la curiosité de nos lecteurs et que maintenant, en Bolivie, vous savez quoi voir dans un pays au nom si beau et si fier.

Pin
Send
Share
Send