Voyage

25 attractions principales de la République des Komis

Pin
Send
Share
Send


La date officielle de fondation de Syktyvkar, mentionnée pour la première fois sous le nom d'Ust-Sysol dans les annales du XVIe siècle, est considérée comme datant de 1780 lorsque, par décret de Catherine la Grande, le cimetière d'une population de 1727 habitants obtint le statut de chef-lieu de comté. Au début du XIXème siècle. cette politique est devenue un centre commercial important dans le nord de la Russie. Après la révolution d’octobre, l’industrie commença à se développer dans la ville et ses environs, et des institutions culturelles et éducatives apparurent. En 1936, elle devint la capitale de la République socialiste soviétique autonome des Komis. Aujourd'hui, plus de 250 000 personnes vivent à Syktyvkar. Un touriste curieux sera intéressé à visiter ici.

Monument à la gloire ouvrière de la République socialiste soviétique autonome des Komis

  • Adresse: October Avenue. Arrêt du transport "Institut pédagogique".

L’une des cartes de visite de la ville est considérée à juste titre comme une stèle installée au centre de la ceinture de transport, à l’intersection de Kommunisticheskaya et de l’avenue Oktyabrsky. Le monument a été inauguré en 1977. La composition se compose de trois stèles stylisées en bannières et reliées dans le tiers supérieur par des plaques de métal à hauts reliefs des ordres de la Révolution d'Octobre, de l'Amitié des peuples et de Lénine. La République des Komis a reçu ces prix pour sa contribution à la garantie du pouvoir économique de l'URSS. La hauteur du monument est de 22 m, elle est bordée de plaques de titane et semble très impressionnante.

Cathédrale Saint-Étienne

  • Horaire: tous les jours de 7h à 19h.
  • Téléphone: +7 821 220-03-13.
  • Adresse: st. Svobody, 60. Arrêt de transport "Rue de la liberté".

La cathédrale, consacrée au nom de Saint-Étienne de Perm en 1896, était considérée comme la principale église orthodoxe de la ville avant la révolution d'Octobre. Pendant la période de persécution de la religion, il a d'abord été fermé, puis le bâtiment a été complètement démantelé. Au début de ce siècle, à la demande des paroissiens, les autorités ont décidé de restaurer l'église. La construction a été achevée à l'occasion du 600e anniversaire de la mort de St. Stephen. La cathédrale de pierre blanche, dont le dôme principal s'élève à 64 m, a été érigée dans les meilleures traditions de l'architecture de culte antique russe et ressemble beaucoup aux temples. Vladimir ou Vologda. Le bâtiment majestueux est à juste titre l'une des principales attractions de Syktyvkar.

Eternal Glory Memorial

  • Adresse: Allée de la place des héros. Arrêt de bus "Central".

Pendant la Seconde Guerre mondiale, près de 14 000 Syktyvkaris se sont rendus sur le front, où ils se sont battus avec parcimonie pour la libération de la patrie des nazis. Nombre d'entre eux n'étaient pas destinés à revenir des champs de bataille. Afin de préserver la mémoire des héros dans le cœur des descendants, un mémorial a été construit solennellement ouvert solennellement l'année de la célébration du 35e anniversaire de la victoire. Son trait dominant est une composition sculpturale de trois personnages. Des statues en bronze représentent la mère, la femme et la fille d'un soldat avec une branche de cèdre enlacée avec un ruban Saint-George à la main. Une flamme éternelle éclate devant eux. Derrière les sculptures, il y a une stèle avec les noms des citoyens qui sont morts pour la patrie dans cette guerre.

Tour d'incendie

  • Adresse: st. Sovetsk, 9. Arrêt des transports "Lénine rue".

Au XIXème siècle. La plupart des bâtiments de Syktyvkar étaient construits en bois, de sorte que les incendies qui se sont produits ont souvent causé des dégâts considérables à la ville. Face aux éléments braves pompiers. Surtout pour eux, un bâtiment fut érigé en 1901 à partir de la haute tour dont presque toute la politique fut examinée. C'est immédiatement devenu l'une des perles architecturales, grâce à l'originalité du décor. Sur le devant du manoir de deux étages se trouvent cinq portes cintrées par lesquelles des équipes de tir tirées par des chevaux sont sorties. La tour octogonale, recouverte d'un dôme en tente surmonté d'une girouette, donne au bâtiment une ressemblance avec un petit château.

Monument à I. Kuratov

  • Adresse: st. Communiste. Arrêt du transport "Institut pédagogique".

I. A. Kuratov, écrivain et philologue du 19ème siècle, est considéré comme le fondateur de la littérature nationale. En 1977, sa mémoire a été commémorée. Puis, sur la place devant l'opéra, un nouveau monument a été inauguré. La statue de bronze d'Ivan Alekseevich, peinte à des moments d'inspiration, est posée sur un socle en béton massif. Kuratov marche lentement, comme s'il réfléchissait à l'une des strophes poétiques. Une inscription commémorative est gravée sur un socle en bronze.

Bâtiment de la bibliothèque républicaine

  • Adresse: st. Sovetskaya, 13. Arrêt des transports "Institut pédagogique".

La plus grande bibliothèque de la république est située dans un bâtiment qui fait partie des perles architecturales de Syktyvkar. Le magnifique manoir ressemble plus à un magnifique palais. Un large escalier en pierre mène à l'entrée. Un portique est sorti du volume principal, soutenu par six colonnes de l'ordre corinthien avec des chapiteaux luxueux. Les ceintures arkaturées ornées d’ornements géométriques confèrent une saveur supplémentaire à l’extérieur. Le bâtiment, mis en service en 19957, est tout simplement incroyable.

Sculpture "L'aube sur la Tchoukotka"

  • Adresse: st. Soviétique. Arrêt de bus "Aéroport".

La première attraction de Syktyvkar, qui est vue par les touristes quittant le terminal, est un monument coloré, qui s'appelle désormais "le jeune homme à l'oiseau". Cependant, le vieux nom lui va bien mieux. En effet, la figure d'un jeune éleveur de rennes, les bras écartés et rêvant de voler pour rejoindre une volée d'oiseaux qui volent dans le ciel, symbolise très clairement le désir du peuple komi d'atteindre de nouveaux sommets. La sculpture est très expressive.

Chambre des marchands Olesnysin

  • Adresse: st. Ordzhonikidze, 2. Arrêt de transport "Rue Lénine".

Une élégante maison de maître, dont le premier propriétaire était un marchand de la 2e corporation, V. Oplessin, a été érigée en 1892 et fait désormais partie des monuments d’architecture d’importance républicaine. La décoration du bâtiment de deux étages est de style Art nouveau. Ceintures d’arcades, moulures en stuc, ornements géométriques ornent la façade. Longtemps après la Révolution d'Octobre, le bâtiment abritait un magasin et un salon de thé. Les structures de gestion du CSF et le centre d’éducation sont désormais entre ses murs.

Monument au rouble russe

  • Adresse: place Stefanovskaya. Arrêt de bus "Musée National".

Un objet d'art qui est apparu dans la ville à l'automne 2015 à l'initiative de la Banque centrale républicaine, qui a décidé de populariser la monnaie nationale de cette manière, est devenu, de manière assez inattendue, l'un des sites emblématiques de Syktyvkar. Près de la composition de plastique et de métal inoxydable, chaque touriste considère maintenant qu’il est du devoir de prendre une photo. Le soir, lorsque le rétroéclairage est activé, l’image graphique du rouble, comme flottant dans les airs, est particulièrement impressionnante. En passant, à l'exception de Syktyvkar, seuls de tels monuments en Russie peuvent se vanter Tomsk et Dimitrovgrad.

Monument à l'électricien

  • Adresse: st. Internationale Arrêt de transport "Boutique n ° 4".

À Syktyvkar est le seul monument à l'électricien dans le pays. Cette attraction est apparue dans la ville en 2014, lorsque la société Komienergo a célébré son 50e anniversaire. La sculpture en bronze est posée sur un socle en granit bas. Le sculpteur a représenté un ouvrier installateur accroupi sur un banc lors d'une pause de travail. Le monument à un simple ouvrier est tombé amoureux des citoyens et des invités de la capitale de la République des Komis. Une photo souvenir proche d'une statue colorée doit être faite.

Musée de la République des Komis

  • Horaire: tous les jours, sauf le dimanche, de 10h00 à 17h00.
  • Prix ​​du billet: adulte 80 p., Tarif préférentiel 40 p., Enfant 30 p.
  • Téléphone: +7 821 224-00-36.
  • Site web: http://www.museumkomi.ru
  • Adresse: st. Lénine, 57. Arrêt de transport "Musée national".

Une excursion au musée national républicain, ouverte en 1911, sera extrêmement informative. Ses expositions parlent de la nature unique des Komis, des traditions, de leur mode de vie et des coutumes colorées des Komis-Zyryans, qui regorgent d'événements de l'histoire de la région. Les expositions aux couleurs vives sont classées par ordre chronologique à partir de l’âge du bronze. Dans les halls, la reconstruction des camps préhistoriques, des villes et des villages est présentée. Parmi les objets exposés, vous pouvez voir des objets archéologiques, des échantillons de vêtements nationaux, des outils anciens, des accessoires religieux.

Galerie d'art nationale

  • Horaire: tous les jours sauf le lundi de 10h00 à 18h00 et le jeudi de 10h00 à 20h00.
  • Prix ​​du billet: adulte 150 p., Étudiant 40 p., Enfants 25 p.
  • Téléphone: +7 821 224-02-50.
  • Site web: http://www.ngrkomi.ru
  • Adresse: st. Kirova, 44. Arrêt de transport "Musée national".

Le seul musée d'art de la république, fondé en 1943, possède une collection d'œuvres d'art contenant plus de 9 000 objets. L'exposition présente des peintures, des sculptures, des œuvres graphiques et des maîtres de l'art et de l'artisanat créés entre le XVII et le XXI siècles. La collection de peintures de G. Lazarev, V. Roskin, K. Medunetsky présente un intérêt particulier pour les connaisseurs d’avant-garde. L'exposition d'icônes anciennes jouit d'une popularité constante parmi les visiteurs.

Musée d'archéologie et d'ethnographie

  • Horaire: tous les jours de 9h00 à 17h00, avec une pause déjeuner de 13h00 à 14h00.
  • Prix ​​du billet: l'entrée est gratuite.
  • Téléphone: +7 821 225-51-71.
  • Adresse: st. Kataev, 9. Arrêt du transport "Université".

Tous ceux qui s'intéressent à l'archéologie devraient visiter un petit mais très intéressant musée créé à l'université républicaine. Il présente des artefacts découverts par des expéditions lors des fouilles des lieux de sépulture de Neritski, Votchinsky, Veslyansky et du sanctuaire de la grotte Adak. L'institution possède une collection de 800 000 objets archéologiques. L'exposition présente des échantillons d'ustensiles, d'outils, d'objets religieux utilisés par les peuples qui habitaient les terres des Komis à partir de l'âge du bronze.

Théâtre d'opéra et de ballet

  • Horaire: les soumissions sont données du jeudi au dimanche inclus. Début des représentations en soirée à 18h00 et en journée à 11h00.
  • Prix ​​du billet: à partir de 50 p. jusqu'à 800 p.
  • Téléphone: +7 821 224-53-58.
  • Site web: http://www.komiopera.ru
  • Adresse: st. Communiste, 32. Arrêt des transports "Institut pédagogique".

Il vaut la peine de conseiller à tous les adeptes des muses et des grâces de se rendre à l'opéra Syktyvkar, qui a ouvert sa première saison à l'été 1958 avec la production d'Eugene Onegin. Les représentations sur la scène locale sont très colorées. La troupe du théâtre comprend des artistes formidables et des metteurs en scène talentueux qui ne craignent pas les expériences créatives. Le répertoire comprend non seulement des œuvres classiques, mais aussi des productions basées sur des pièces d'auteurs modernes, ainsi que des opérettes et des comédies musicales. Depuis 1991, le théâtre accueille chaque année des participants au traditionnel festival international Suktyvkara Tulis.

Église de Kazan

  • Horaire: tous les jours de 7h à 19h.
  • Téléphone: +7 821 222-00-69.
  • Site web: http://www.sobor.ucoz.ru
  • Adresse: st. Remblai, 10/1. Arrêt du transport "Kochpon".

Un petit temple situé dans la banlieue de Syktyvkar est particulièrement apprécié des paroissiens. Il a été consacré en 1901 en l'honneur de l'icône de la Mère de Dieu de Kazan, survivant miraculeusement après l'incendie. L'église, peinte en bleu ciel au-dessus de laquelle se dresse une coupole bleue peinte d'étoiles dorées, est étonnamment festive. Des milliers de pèlerins viennent ici pour prier à l'image miraculeuse du temple. Devant l'église se trouve une chapelle miniature avec une croix de culte, érigée à la mémoire du clergé mort pour la foi à l'époque de la persécution de la religion.

Cathédrale du Christ Sauveur

  • Horaire: tous les jours de 9h00 à 20h00.
  • Téléphone: +7 821 224-79-92.
  • Site Web: https://vk.com/club6553800
  • Adresse: Oktyabrsky Prospekt, 35. Arrêt de transport "Art School".

Les chrétiens baptistes de Syktyvkar ont toujours beaucoup vécu. Pendant longtemps, ils ont accompli leurs rites religieux dans un petit hôtel particulier, acheté avec de l'argent de la communauté et converti en maison de prière. À la fin du siècle dernier, les autorités ont autorisé les paroissiens à construire une église, qui a été consacrée en 1995. Le bâtiment de l'église est l'un des points forts de l'architecture de la ville. L'extérieur éclectique du temple combine des éléments inhérents aux styles gothique, ancien russe et byzantin.

Zoo de la ville

  • Horaire: tous les jours sauf le mardi de 10h à 17h.
  • Prix ​​du billet: adulte 100 p., Enfants 70 p.
  • Téléphone: +7 821 222-30-13.
  • Site Web: http://www.krebc.prirodakomi.ru/index.php/zoopark
  • Adresse: st. Pechora, 30/1. Arrêt du transport "télécentre".

Une excursion au zoo de la ville apportera un grand plaisir à tout enfant. Ses animaux de compagnie sont plus de 700 représentants de la faune appartenant à 95 espèces. Durant la visite, les visiteurs pourront voir à la fois les habitants traditionnels des forêts des Komis et des animaux exotiques. La fierté du zoo est une famille de lamas colorés. De nombreux visiteurs se rassemblent à la volière avec des singes verts. Les enfants adorent regarder le tumulte du porc-épic et des lapins de toutes les couleurs imaginables. Un petit terrarium contient un caïman et un python tigre.

Musée de géologie

  • Horaire: en semaine de 9h00 à 17h00.
  • Prix ​​du billet: adulte 40 p., Enfants 20 p.
  • Téléphone: +7 821 244-70-45.
  • Site Web: http://www.geo.komisc.ru/museum
  • Adresse: st. Pervomayskaya, 54. Arrêt de transport "Théâtre dramatique".

Visiter le musée, ouvert en 1968 à l’Institut républicain de géologie, sera intéressant pour les adultes et les enfants. L'institution dispose de fonds, qui comprennent plus de 150 000 unités de stockage. L'exposition occupe huit salles spacieuses. Il montre des échantillons de minéraux extraits des entrailles de la terre dans diverses régions de la république, y compris des pierres précieuses et de l'or natif. En outre, les visiteurs pourront voir des artefacts paléontologiques découverts lors de la mise en valeur de gisements minéraux.

Garez-les. S. Kirova

  • Horaire: tous les jours de 9h00 à 20h00.
  • Téléphone: +7 821 244-22-76.
  • Adresse: st. Kirov. Arrêt de transport "MFC".

Les loisirs naturels sur les rives de la rivière Sysola sont un lieu de prédilection pour les loisirs familiaux des citoyens. Ce sera intéressant pour un enfant de tout âge de visiter ici. Il y a une zone spéciale pour les enfants avec des manèges et des balançoires sécurisés. Les adolescents seront en mesure de faire des promenades, des balades en location de patins à roulettes ou un vélo. Le parc est très pittoresque. En se promenant dans les allées bien entretenues, les visiteurs admirent des sculptures et autres objets d'art. Un petit café situé dans la fabuleuse tour de Berendey propose de nombreux délices pour les enfants.

La capitale de la république ne décevra pas le voyageur le plus exigeant. Dans une ville dont les attractions sont variées et très colorées, vous pouvez passer de très bons jours.

Des piliers patinables sur le plateau de Manpupuner

Lieu - Mount Man Pupu Ner. Il y a plusieurs autres noms, y compris les blockheads Mansi. Ce monument géologique est constitué de sept bizarres élévations de pierre d’une hauteur supérieure à trente mètres chacune. Il semble que maintenant ils vont s'effondrer, mais les sites d’observation datent de millions d’années et il n’ya donc pas lieu de s’inquiéter pour la sécurité. Une partie de la culture Mansi.

Parc national "Yugyd Va"

Il a été fondé en 1994. Situé au sud-est de Komi. Le nom se traduit par "eau brillante". Il a des frontières avec d'autres lieux touristiques naturels de la république. Le parc est engagé dans un travail éducatif auprès de la population sur les questions environnementales et le tourisme respectueux de l'environnement. Les employés sont engagés dans la conservation des espèces rares et un environnement propre, ainsi que dans la restauration des populations.

Parc ethnoculturel finno-ougrien

Fondée en 2010, gagnée à 100% en 2012. Située dans le village de Yb. Dédié aux peuples qui ont jamais habité le territoire des Komis.Sur le territoire, il y a plus d'une douzaine de bâtiments de profilés différents. Il y a des lieux pour des événements. Après avoir visité le complexe, vous pouvez apprendre les légendes de la région, apprendre de nouvelles choses lors de classes de maître et plonger dans l'atmosphère colorée.

Réserve de biosphère Pechora-Ilych

Il a été fondé en 1930. Situé sur le versant ouest des montagnes de l'Oural. Il couvre une superficie de plus de sept cent mille hectares. Sur le territoire de la réserve, il y a plusieurs attractions naturelles uniques: les valeurs aberrantes, les «fous Mansi», les forêts vierges, etc. Le terrain est changeant, ce qui affecte, entre autres, la diversité de la flore et de la faune.

Réserve de Pechoro-Ilychsky de Loseferm

Il a été fondé, comme la réserve, en 1930. C’est le premier endroit au monde où l’on a commencé à élever des orignaux domestiqués. Depuis l'ouverture de la ferme a été engagé dans des travaux scientifiques. L'idée a été reprise dans des peintures rupestres, où de gros et robustes orignaux étaient utilisés pour l'équitation et le transport de marchandises. Cela était particulièrement vrai avant l'avènement du transport spécialisé en hiver. Mais même maintenant, les recherches et les travaux se poursuivent.

Mont Narodnaya

Voici le point culminant de l’Oural - 1895 mètres d’altitude. Situé à la frontière de l'Okrug et des Komis autonomes des Khanty-Mansi. Il a été cartographié au 19ème siècle et la première ascension a eu lieu en 1929. La prononciation varie: l’accent est mis sur la première ou la deuxième syllabe. Le relief n'est pas différent des montagnes voisines, il y a des glaciers et des champs de neige, dans les caravanes on peut trouver des lacs.

Mont Manaraga

Situé dans l'Oural circumpolaire. 1662 mètres - hauteur absolue. Au sommet, il y a des pics pointus avec des pentes abruptes. Le nom se traduit par "comme une patte d'ours". Il existe des points de montagne que les débutants peuvent gravir sans même utiliser d’équipement spécial. Les autres sommets ne sont soumis qu'aux professionnels ayant une expérience d'escalade impressionnante.

Cathédrale Saint-Étienne de Syktyvkar

Début de la construction - 1996. Commencé à travailler en 2001. Il est exécuté dans le style architectural russe. Apparue non loin de l’endroit où se dressait le temple de l’époque de Nicolas Ier, elle était déjà fermée à l’époque soviétique, puis complètement démantelée. Le nouvel objet religieux a le statut de cathédrale. À l'intérieur de la relique orthodoxe est stocké - les reliques de Saint-Étienne de Perm.

Boredan Waterfall

Situé sur la rivière Kara. La hauteur est d'environ dix mètres. Les rives autour ressemblent à des cratères de lune à cause des niches laissées par les pierres. Lorsqu’il s’agit de marcher, il est préférable de choisir la rive droite: les rapides et les cascades y ont des transitions plus douces. Si les touristes choisissent une descente le long de la rivière, seule la zone de sortie du canyon est difficile. Pour un tel voyage, une expérience approfondie du rafting n’est pas nécessaire.

Maison-musée de I.P. Morozov

Il fait partie du musée national des Komis. Il est dédié à la vie et au travail du chef de la république, qui a été au pouvoir des années 50 aux années 80. Grâce à lui, la région a reçu un nouveau cycle de développement. Le musée est une copie de la maison parentale de Morozov. L'intérieur a été recréé à l'intérieur, des souvenirs ont été rassemblés. La visite se déroule dans trois salles. Vous pourrez également dessiner vos armoiries sous la supervision d'un maître.

Sidérurgie Kazhimsky

Il a été commandé en 1757. Il se dresse sur la rivière Kazhym. En même temps, c'est un monument architectural et glorifie l'industrie de la région. Ici, ils ont fait le premier toit pour le palais d'hiver. Il a été préservé puis abandonné depuis 1928. La raison en était le coût élevé de l'extraction et de la production de minerai. Tous les bâtiments n'ont pas survécu: un barrage en terre, une tour octogonale, une fonderie et quelques autres.

Le couvent des Seraphim Ybsky

La construction a commencé en 1996. Et son histoire a commencé dix ans plus tôt, lorsque, selon la légende, un certain Séraphim aurait rêvé du village de Yb et du printemps sacré qui la guérirait. La prophétie se réalisa et plus tard, Séraphim devint abbesse et son fils fut nommé pour servir dans un temple local. Il y a un musée sur le territoire du monastère, les religieuses prennent des pèlerins. Des reliques pleurent et des icônes rajeunies.

Monastère Trinité-Stefano-Ulyanovsk

Il a été fondé en 1385. Le bâtiment d'origine a été rapidement détruit. Une partie du nom en l'honneur de la fille Ulyana, qui a préféré la mort à la captivité, une partie en l'honneur de Stephen Permsky - celui qui s'est tenu derrière la construction du monastère. Le complexe actuel comprend six temples. Après avoir survécu aux hauts et aux bas, le monastère a reçu un second souffle en 1994, lorsqu'il est redevenu un objet actif de l'Église orthodoxe russe.

Galerie nationale de la République des Komis

Il a été fondé en 1943. Le seul musée de ce genre dans la république. Les fonds sont environ dix mille exemplaires. L'exposition comprend: des peintures et des graphiques de l'Europe occidentale et de la Russie de différentes époques jusqu'à aujourd'hui, de l'art Komi, des icônes, etc. A proximité se trouve un jardin de sculptures - un autre atout de Syktyvkar.

Musée national de la République des Komis

Il a été fondé en 1911. Les expositions racontent l'histoire de la région. Les expositions concernent différentes périodes. La collection contient des documents, des découvertes archéologiques, des articles ménagers et des objets d'artisanat nationaux, des œuvres littéraires et plus encore. Parallèlement à plusieurs expositions permanentes, des expositions temporaires se produisent occasionnellement, coïncidant avec des dates importantes et des jours fériés.

Lettre du monument

Installé en 2011. Situé à Syktyvkar, près du centre culturel des Komis. Le monument est une plaque de deux mètres, au centre de laquelle est gravée la lettre "" - 18 dans une rangée de l'alphabet komi. Il se dresse sur un piédestal avec une plaque qualificative. Pour la première fois, “” a été utilisé au milieu du 18ème siècle. En un sens, la lettre est l'un des symboles de la république.

Mont Yerkusey (Chaman-Montagne)

Situé près du village de Zhelanny. Le point culminant est 1099 mètres. Le second nom fait référence aux légendes du passé. Selon la légende, il y aurait eu un camp de chamans et des sacrifices auraient été faits. Les habitants croyaient que l’esprit du vent vivait ici. La montagne est une destination populaire pour les amateurs d’alpinisme. De loin, Yerkusey ressemble à une forteresse et se tient loin des autres sommets.

La ville fantôme de Halmer-Yu

Les gisements de charbon ont commencé à se développer dans les années 40 du siècle dernier. Le nombre maximum d'habitants pour toute l'existence du village était d'environ sept mille personnes. Le village a cessé d'exister en tant qu'unité administrative en 1996. Des personnes ont été expulsées de force. Maintenant, voici un terrain d'entraînement militaire. Il y a quelque temps, des forages d'essai ont commencé afin de trouver des gisements de gaz.

Monastère de l'exaltation de la croix de Kyltovski

Il a été fondé à la fin du 19ème siècle. Situé dans le village de Kyltovo. Reliques du monastère: des icônes et une croix spéciale appelée "le miracle". Il devint la base du futur monastère et, selon la légende, saura guérir les maladies. Sur le territoire se trouvent des temples en activité, ainsi que des logements pour les nonnes et des dépendances. Au fil des années, le monastère a beaucoup déménagé et a été rouvert en 1995.

"Swinging" soutien à Pechora

Situé sur la rivière Pechora, à trois kilomètres de la ville du même nom. Hauteur - soixante-quatorze mètres. Cela fonctionne correctement de 1974 à nos jours. La conception est faite de manière à économiser le métal. Les supports, situés sur les deux rives, sont à une distance impressionnante les uns des autres. Le support «pivotant» est situé directement dans le canal sur une fondation légère.

Mentionné pour la première fois en 1586. Situé sur la rive gauche de Sysol à Komi. À proximité, vous trouverez plusieurs sites d'intérêt pour la république, notamment un monastère, des temples, un musée et un parc ethnoculturel. Ici se trouvent les sources sacrées qui attirent les pèlerins, le lac Juniper, qui aide bien dans le traitement de certaines maladies, des sites archéologiques.

Monastère Ust-Vymsky Michael-Arkhangelsk

Il a été fondé en 1380. Situé dans le village d'Ust-Vym. Le rôle clé dans sa construction a été joué par Seraphim de Perm. Un nouveau monastère est ensuite apparu sur le site du bâtiment en bois. Le monastère a été fermé sous Catherine II, bien que les temples ont continué à fonctionner. En 1996, l'État et l'Église orthodoxe russe ont de nouveau manifesté leur intérêt pour le monastère. Divers travaux de construction, de restauration et de restauration sont en cours à ce jour, bien que le monastère fonctionne.

Rivière Schugor

L'afflux de Pechora. Fables - 9660 kilomètres carrés. La rivière est peu profonde avec une eau propre et presque claire. À certains endroits, il y a plusieurs seuils d'affilée. Il traverse le parc national, mais il n'y a pas de colonies près de la rivière. Sur les rives et un peu plus loin, un parking pour les voyageurs est équipé, l'éco-tourisme prend de l'ampleur dans la région. Sur toute sa longueur, il y a des monuments géologiques.

Forêts vierges de Komi

Situé sur les pentes occidentales de l'Oural. Appartenir à la réserve et au parc national. La forêt appartient à la taïga, la flore et la faune typiques d'une telle région sont ici. Site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Des questions demeurent sur les limites de la forêt. L'or est extrait sur le territoire, ce qui n'est pas la norme du droit international.

Parc ethnographique finno-ougrien

Ethnopark familiarise les touristes avec la culture traditionnelle des peuples finno-ougriens et samoyèdes. En plus de la visite touristique habituelle des objets stylisés du parc, plus de 20 programmes de séjour différents sont proposés ici et des cours de maître sur la fabrication de souvenirs et la préparation de sandwichs sont organisés. Dans le café sur le territoire du parc, vous pourrez déguster des plats nationaux à base de produits biologiques.

Monastère de la Trinité Stefano-Ulyanovsk

Le monastère de la Trinité Stefano-Ulyanovsk a été fondé au XIVe siècle. C'est l'un des plus anciens monastères de la République des Komis. Le temple atteignit son apogée à la fin du 19ème siècle, lorsque de nombreux bâtiments et temples furent érigés sur son territoire, ce qui en fit l'un des plus grands monastères de Russie.

Pendant les années du règne soviétique, de nombreux moines du monastère ont été soumis à la répression et le monastère a été fermé en 1923. Ce n’est qu’en 1994, après le retour du monastère de l’église orthodoxe russe, que la vie monastique a repris ici.

Eglise de l'Ascension dans le village d'Yb

L'église de l'Ascension a été construite au début du 19ème siècle aux dépens des paroissiens. Pendant les années du pouvoir soviétique, le temple a été fermé, malgré la résistance active des habitants qui, avec l'aide d'outils improvisés et d'outils ménagers, ont défendu leur église natale. Depuis 1939, le temple a servi de grenier. En 1956, le temple a été rendu aux croyants.

Monument à la lettre ö

La lettre de monument ö est une attraction intéressante. C'est une lettre unique de l'alphabet Komi. Aujourd'hui, il n'est pratiquement pas utilisé dans les sources imprimées, mais assez souvent dans les discours familiers.

Principales attractions (630)

Le monument à Vladimir Ilitch Lénine est situé sur l'autoroute centrale de Mourmansk - l'avenue du même nom. Il a été construit en 1957. C'est à cette époque que l'avenue Staline a reçu le nom Avenue Lénine.

Dans la célèbre ville de Velikiye Luki, sur l'une des rives de la rivière Lovat, non loin de la forteresse, se trouve un grand monument sculptural dédié au héros de l'Union soviétique, Alexander Matrosov. L'ouverture du monument a eu lieu à l'été du 5 juillet 1954.

Le domaine familial de la mère d'Alexandre Sergueïevitch Pouchkine - le village de Mikhailovskoye - est situé dans la province de Pskov. Le domaine a été construit au XVIIIe siècle, le grand-père du poète - O.A. Hannibal. Tout au long de sa vie mature - de 1817 à 1836.

Le légendaire Aliocha est un grand complexe commémoratif situé dans le quartier Leninsky de la ville de Mourmansk. Le monument commémoratif est une figure impressionnante d'un soldat russe, installé sur l'une des plus hautes collines de la célèbre baie de Kola.

La réserve de Pinezhsky est une réserve naturelle d’État. Il a été formé le 20 août 1974. La réserve est située dans le district de Pinezhsky de la région d’Arkhangelsk, à l’extrémité sud-est du plateau de la mer Blanche-Kuloysky.

La terre de Novgorod est riche en attractions. L'un d'eux est le lac Valdaï. Par sa pureté et son caractère unique, il est sur un pied d'égalité avec le lac Baïkal. La pureté de l'eau s'explique par la nature glaciaire de l'origine.

De tout temps, on croyait qu'un monument dédié à une personne était installé dans la rue du même nom. Par exemple, un monument à la mémoire de M.S. Grand-mère est située dans la rue Babushkina, dans la ville de Syktyvkar, où se trouve un monument à Lénine - situé dans la rue Lénine.

Le Valdai Upland, parfois simplement Valdai, est situé au nord-ouest de la plaine russe, dans les régions de Novgorod, Tver, Smolensk et, en partie, de Leningrad et de Pskov. Sa longueur est supérieure à 600 km, sa hauteur est de 150-250 m, son point culminant est de 346,9 m.

L'une des premières sculptures originales de la ville de Mourmansk était un monument monumental à Anatoly Bredov. Le monument a été érigé aux frais des habitants de la ville. Bredov Anatoly Fedorovich - Héros de l'Union soviétique, commandant du département des mitrailleuses du 155e régiment de fusils, appartenant à la 14e division de fusils de la 14e armée du front carélien, occupait le poste militaire de sergent.

Non loin de l'ancienne ville russe de Veliky Ustyug, dans la forêt de pins, se trouve le fief du père Noël. Sur le territoire du patrimoine se trouve la maison magique du père Noël. En venant ici, tout le monde entre dans le monde des contes de fées, de la magie et de l'enfance.

Le monastère de Ferapontov a été fondé par l'associé de saint Cyrille de Belozersky - Saint-Ferapont en 1938. Le monastère est situé à 120 km de Vologda. Le monastère de Ferapontov est petit: quatre églises, un réfectoire, un clocher et une chambre de la culasse sont clôturés par une clôture en briques peu élevée.

La réserve naturelle d'État de Pechora-Ilych est située sur le versant ouest des montagnes de l'Oural, dans la République des Komis. C'est l'une des plus anciennes réserves naturelles de Russie. À l'est, la réserve naturelle est limitée par la crête de pierre de la ceinture, du nord, du sud et de l'ouest - par les rivières Ilych et Pechora.

La maison de la nourrice est l’un des bâtiments de la succession de A.S. Pouchkine Mikhailovski. Il a été restauré l'un des premiers au 20ème siècle. Cette petite structure en forme de cabane de paysan est située à gauche du manoir. Ses murs et son toit sont gainés.

Il y a quatre sources d'eau bénite dans le désert de Nikandra: au nom du moine Nikander le Déserteur, au nom de l'icône de la Mère de Dieu à Kazan, aux Saints Apôtres Paul et Pierre, ou à une source avec de l'eau "morte" et "vivante", ainsi qu'une source au nom de Saint Alexandre Svirsky.

Le Kremlin de Novgorod, situé sur une haute colline au-dessus de Volkhov, est l’un des plus grands Kremlin du Nord de la Russie. Voici la célèbre Novgorod Sofia, construite au XIe siècle, des expositions de musée, ainsi que sa propre «tour penchée» et le célèbre monument «Millénaire de la Russie».

Monument I.A. Kuratov se trouve en face du théâtre d'opéra et de ballet de la République des Komis, dans la ville de Syktyvkar. Ivan Alekseevich Kuratov est né en 1839 dans la famille d'un diacre dans le village de Kebra du district d'Ust-Sysolsky de la province de Vologda (aujourd'hui le village de Kuratovo dans le district de Sysolsky de la République du Kazakhstan).

Le célèbre musée historique et mémorial de M.V. Lomonosov est situé dans le village de Lomonosovo, district de Kholmogorsky, dans la région d'Arkhangelsk. Il est situé dans une maison en bois dans laquelle la famille Lomonossov a vécu.

Dans la ville de Severomorsk, sur la grande place centrale de Primorsky, un monument a été érigé pour les héros de la mer du Nord ou, comme on l'appelle, le monument "Alyosha". Au cours des années difficiles de la Seconde Guerre mondiale, les North Seaers ont décidé d’ériger un monument à la mémoire des soldats et des amis de la ligne de front morts au combat.

Une réserve inhabituelle est située sur les terres forestières de Borovichi et de Khvoyninsky, situées au nord-est de la région de Novgorod. Sa particularité est qu’il s’agit d’une réserve naturelle réunissant un phénomène naturel unique: les lacs karstiques.

En 1862, avant la célébration du 1000e anniversaire de la Russie, Alexandre II avait eu l'idée de construire un monument du même nom. Le monument «Millénaire de la Russie» a été décidé pour être érigé à Novgorod, une ville qui a joué un rôle clé dans l'histoire de l'État russe.

Les principales attractions de la République des Komis avec photos et descriptions

La République des Komis, en raison de son climat rigoureux et de l’inaccessibilité de la plupart des attractions, n’est pas très populaire parmi les touristes. Et seuls les touristes particulièrement actifs et persistants peuvent pleinement apprécier les incroyables beautés naturelles de cette région septentrionale, recouverte en majorité de forêts denses, de marécages marécageux, de rivières épurées et d’un grand nombre de lacs (environ 78 000 au total).

Outre la diversité de la flore et de la faune, ainsi que d’énormes matières premières (pétrole, gaz, bois, etc.), la région est réputée pour sa culture distinctive et unique qui préserve les traditions de ses ancêtres. Les rites locaux inhabituels et les métiers traditionnels sont particulièrement intéressants, parmi lesquels les plus populaires sont les sculptures sur bois, le cuir, le tissage à motifs et le tricotage.

Weathering posts - un monument géologique unique de la République des Komis. Ils sont situés sur un plateau Manpupuner (en traduction - "Petite montagne d'idoles"). Les statues de pierre antiques sont les restes de montagnes qui dominaient fièrement ici il y a des millions d'années.

Vidéo (cliquez pour jouer).

Au cours des millénaires, les roches se sont lavées et détruites lentement sous l’influence de la pluie, de l’eau et du vent. Seuls 7 piliers (restes) constitués de schistes à séricite-quartzite ont survécu des montagnes à ce jour. Leur hauteur est de 30 à 42 mètres. Les formes bizarres des colonnes altérées changent en fonction de l'angle de vue.

Autrefois, de mystérieuses sculptures en pierre faisaient l'objet d'un culte au Mansi, de sorte que seuls les prêtres pouvaient gravir le mont Manpupuner. De nombreuses croyances et légendes populaires sur les géants sont toujours associées aux vestiges, malgré le fait que l'origine des piliers est aujourd'hui scientifiquement fondée.

En raison de l'éloignement des sites touristiques des colonies, vous devrez vous y rendre par hélicoptère. Vous ne pouvez visiter Manpupuner qu'avec un laissez-passer délivré par l'administration de la réserve.

La réserve de Pechora-Ilych est un merveilleux coin de nature intacte, frappant par sa beauté et son harmonie. Vous ne pouvez rester dans la réserve qu'après avoir obtenu un laissez-passer spécial; vous ne pouvez vous y déplacer que le long de routes établies.

La réserve a été fondée en 1930. Au moment de sa fondation, l'une de ses tâches principales était la protection des précieux animaux à fourrure. L'attraction la plus populaire de la réserve est la première ferme d'orignaux au monde.

L'une des tâches les plus importantes de la ferme à orignaux, fondée en 1949, a été la recherche sur la domestication de l'orignal. Le troupeau expérimental a été organisé à partir de veaux nouveau-nés d'orignaux, qui ont été livrés à la réserve à des centaines de kilomètres par avion, bateau et autres véhicules.

À la suite de nombreuses années de recherche, la possibilité d'apprivoiser et d'élever cet animal sauvage a été prouvée. Les informations sur la croissance, le développement et les caractéristiques physiologiques de l'orignal recueillies par les employés de la ferme à orignaux ont considérablement modifié les données scientifiques concernant cette espèce d'animaux sauvages.

La cascade Boredan complète une série de rapides en cascade de dix kilomètres sur la rivière de montagne Kara. La cascade est située dans un canyon rocheux avec une falaise abrupte. Sa hauteur est plus de 10 mètres. Non loin de la cascade sur les rochers, vous pouvez voir des creux creusés par l’eau, semblables aux cratères de la lune. En raison du manque de bonnes routes, vous devrez vous rendre à la cascade avec des véhicules tout-terrain et des VUS. Les touristes extrêmes peuvent faire une excursion aquatique le long de la rivière Kara.

En été, les éleveurs de rennes locaux organisent traditionnellement des camps d'été au pied du mont Yerkusey. Ils peuvent raconter de nombreuses légendes merveilleuses sur la montagne Shaman. Selon les croyances locales, le puissant esprit des vents du nord, Voipel, protecteur et protecteur du peuple Komi, vit au sommet de la montagne. Par conséquent, jadis, des ascensions rituelles et des sacrifices étaient accomplis ici. La victime la plus précieuse était un cerf blanc.

La montagne est très populaire parmi les alpinistes, car du haut de la montagne offre une vue vraiment incroyable sur la vallée.

Le parc national Yugyd Va frappe par sa diversité de flore et de faune. Il existe 44 espèces de mammifères, 190 espèces d'oiseaux, 23 espèces de poissons, 600 espèces de plantes vasculaires, des dizaines d'espèces de mousses et de lichens.

Le mont Manaraga (traduit par les Nénets “patte d'ours”) est une attraction populaire du parc national Yugyd Va. La montagne attire l’attention avec sa crête inhabituelle: elle est découpée en 7 dents et ressemble à une patte d’ours. La vue imprenable qui s'ouvre depuis le sommet de la montagne étonne même les alpinistes expérimentés.

Vidéo (cliquez pour jouer).

Ethnopark familiarise les touristes avec la culture traditionnelle des peuples finno-ougriens et samoyèdes. En plus de la visite touristique habituelle des objets stylisés du parc, plus de 20 programmes de séjour différents sont proposés ici et des cours de maître sur la fabrication de souvenirs et la préparation de sandwichs sont organisés. Dans le café sur le territoire du parc, vous pourrez déguster des plats nationaux à base de produits biologiques.

Le monastère de la Trinité Stefano-Ulyanovsk a été fondé au XIVe siècle. C'est l'un des plus anciens monastères de la République des Komis. Le temple atteignit son apogée à la fin du 19ème siècle, lorsque de nombreux bâtiments et temples furent érigés sur son territoire, ce qui en fit l'un des plus grands monastères de Russie.

Pendant les années du règne soviétique, de nombreux moines du monastère ont été soumis à la répression et le monastère a été fermé en 1923. Ce n’est qu’en 1994, après le retour du monastère de l’église orthodoxe russe, que la vie monastique a repris ici.

Dans la partie sud du village au nom laconique Yb se trouve le couvent Serafimovsky. Le monastère a été construit il n'y a pas si longtemps - en 1996, mais le début de son histoire remonte à 1985, lorsque la future fondatrice du monastère avait eu un rêve merveilleux dans lequel elle avait reçu l'ordre de se rendre aux sources sacrées de la colonie de Yb pour se débarrasser d'une maladie de longue date.

La ville fantôme de Halmer-Yu se trouve à 60 kilomètres de Vorkouta. L’apparition du village à cet endroit a été associée à la découverte de vastes gisements de charbon de haute qualité. Après la construction de la mine capitale, le village a commencé à se développer et à se développer activement. Sa population atteint 7,7 mille personnes. Il y avait des magasins, un hôpital, un dispensaire, un dortoir, des écoles, des jardins, un centre culturel et d'autres installations sociales. En 1993, la mine a été fermée car non rentable et après trois ans, le village lui-même a été liquidé.

Les habitants du village, une personne volontaire et une personne aidée par la police anti-émeute ont été expulsés de leur village d'origine. Un terrain d'entraînement militaire a été établi sur le territoire du village. Aujourd'hui, vous pouvez voir les restes d'immeubles d'habitation avec des orbites vides sur fond de nature pittoresque du nord.

Le monastère de l'exaltation de la croix de Kyltovski a été construit au 19ème siècle. Chaque année, un grand nombre de pèlerins se rendent au monastère pour s'incliner devant la croix Kyltovsky qui travaille dans les miracles, qui est rangée dans ses murs.

L'église de l'Ascension a été construite au début du 19ème siècle aux dépens des paroissiens. Pendant les années du pouvoir soviétique, le temple a été fermé, malgré la résistance active des habitants qui, avec l'aide d'outils improvisés et d'outils ménagers, ont défendu leur église natale. Depuis 1939, le temple a servi de grenier. En 1956, le temple a été rendu aux croyants.

La lettre de monument ö est une attraction intéressante. C'est une lettre unique de l'alphabet Komi. Aujourd'hui, il n'est pratiquement pas utilisé dans les sources imprimées, mais assez souvent dans les discours familiers.

La tour d'incendie n'est pas seulement un monument architectural, mais aussi un symbole particulier de la ville de Syktyvkar. Ce bâtiment strict et harmonieux décore une part importante des produits souvenirs et publicitaires.

Les Komis permettent aux fans de découvrir de nouveaux coins et d’établir leurs propres routes - une occasion à saisir. Une des républiques de la Russie est riche en attractions naturelles et en couleurs nationales. L'éloignement de la capitale et de nombreux peuples, liés d'une manière ou d'une autre à la région, a ajouté une touche supplémentaire et a contribué au développement de l'industrie du tourisme. Les beautés naturelles coexistent ici avec l'histoire locale classique, les musées d'art, les monuments historiques, les sites architecturaux et religieux. Les lieux intéressants ne sont pas concentrés en un point: pour apprécier tous les charmes du Komi, vous pouvez et devez vous déplacer dans les colonies, ainsi que dans les déplacements hors de la ville. Il est impossible de partir d'ici sans impressions vives.

Les endroits les plus intéressants et les plus beaux. Photos avec noms et descriptions des principales attractions

Guide - Que voir et où aller? Excursions et itinéraires. Liste des meilleurs objets de tourisme et de plein air!

Lieu - Mount Man-Pupu-ner. Il y a plusieurs autres noms, y compris les blockheads de Mansi. Ce monument géologique est constitué de sept bizarres élévations de pierre d’une hauteur supérieure à trente mètres chacune. Il semble que maintenant ils vont s'effondrer, mais les sites d’observation datent de millions d’années et il n’ya donc pas lieu de s’inquiéter pour la sécurité. Une partie de la culture Mansi.

Il a été fondé en 1994. Situé au sud-est de Komi. Le nom se traduit par "eau brillante". Il a des frontières avec d'autres lieux touristiques naturels de la république. Le parc est engagé dans un travail éducatif auprès de la population sur les questions environnementales et le tourisme respectueux de l'environnement. Les employés sont engagés dans la conservation des espèces rares et un environnement propre, ainsi que dans la restauration des populations.

Fondée en 2010, gagnée à 100% en 2012. Située dans le village de Yb. Dédié aux peuples qui ont jamais habité le territoire des Komis. Sur le territoire, il y a plus d'une douzaine de bâtiments de profilés différents. Il y a des lieux pour des événements. Après avoir visité le complexe, vous pouvez apprendre les légendes de la région, apprendre de nouvelles choses lors de classes de maître et plonger dans l'atmosphère colorée.

Il a été fondé en 1930. Situé sur le versant ouest des montagnes de l'Oural. Il couvre une superficie de plus de sept cent mille hectares. Sur le territoire de la réserve, il y a plusieurs attractions naturelles uniques: les valeurs aberrantes, les «fous Mansi», les forêts vierges, etc. Le terrain est changeant, ce qui affecte, entre autres, la diversité de la flore et de la faune.

Il a été fondé, comme la réserve, en 1930. C’est le premier endroit au monde où l’on a commencé à élever des orignaux domestiqués. Depuis l'ouverture de la ferme a été engagé dans des travaux scientifiques. L'idée a été reprise dans des peintures rupestres, où de gros et robustes orignaux étaient utilisés pour l'équitation et le transport de marchandises. Cela était particulièrement vrai avant l'avènement du transport spécialisé en hiver. Mais même maintenant, les recherches et les travaux se poursuivent.

Voici le point culminant de l’Oural - 1895 mètres d’altitude. Situé à la frontière de l'Okrug et des Komis autonomes des Khanty-Mansi. Il a été cartographié au 19ème siècle et la première ascension a eu lieu en 1929. La prononciation varie: l’accent est mis sur la première ou la deuxième syllabe. Le relief n'est pas différent des montagnes voisines, il y a des glaciers et des champs de neige, dans les caravanes on peut trouver des lacs.

Situé dans l'Oural circumpolaire. 1662 mètres - hauteur absolue. Au sommet, il y a des pics pointus avec des pentes abruptes. Le nom se traduit par "comme une patte d'ours". Il existe des points de montagne que les débutants peuvent gravir sans même utiliser d’équipement spécial. Les autres sommets ne sont soumis qu'aux professionnels ayant une expérience d'escalade impressionnante.

Début de la construction - 1996. Commencé à travailler en 2001. Il est exécuté dans le style architectural russe. Apparue non loin de l’endroit où se dressait le temple de l’époque de Nicolas Ier, elle était déjà fermée à l’époque soviétique, puis complètement démantelée. Le nouvel objet religieux a le statut de cathédrale. À l'intérieur de la relique orthodoxe est stocké - les reliques de Saint-Étienne de Perm.

Situé sur la rivière Kara. La hauteur est d'environ dix mètres. Les rives autour ressemblent à des cratères de lune à cause des niches laissées par les pierres. Lorsqu’il s’agit de marcher, il est préférable de choisir la rive droite: les rapides et les cascades y ont des transitions plus douces. Si les touristes choisissent une descente le long de la rivière, seule la zone de sortie du canyon est difficile. Pour un tel voyage, une expérience approfondie du rafting n’est pas nécessaire.

Il fait partie du musée national des Komis. Il est dédié à la vie et au travail du chef de la république, qui a été au pouvoir des années 50 aux années 80. Grâce à lui, la région a reçu un nouveau cycle de développement. Le musée est une copie de la maison parentale de Morozov. L'intérieur a été recréé à l'intérieur, des souvenirs ont été rassemblés. La visite se déroule dans trois salles. Vous pourrez également dessiner vos armoiries sous la supervision d'un maître.

Un monument architectural dont la construction a duré plusieurs années et a été achevée en 1907. En 1975, une reconstruction a été effectuée, modifiant légèrement l’aspect de la tour. Dix ans plus tard, les carillons de la façade ont été remis en état de fonctionnement. C'est actuellement le bâtiment administratif du ministère des urgences. Au troisième étage se trouve un musée du feu. Un objet du patrimoine culturel des peuples de la Russie.

Il a été commandé en 1757. Il se dresse sur la rivière Kazhym. En même temps, c'est un monument architectural et glorifie l'industrie de la région. Ici, ils ont fait le premier toit pour le palais d'hiver. Il a été préservé puis abandonné depuis 1928. La raison en était le coût élevé de l'extraction et de la production de minerai. Tous les bâtiments n'ont pas survécu: un barrage en terre, une tour octogonale, une fonderie et quelques autres.

La construction a commencé en 1996. Et son histoire a commencé dix ans plus tôt, lorsque, selon la légende, un certain Séraphim aurait rêvé du village de Yb et du printemps sacré qui la guérirait. La prophétie se réalisa et plus tard, Séraphim devint abbesse et son fils fut nommé pour servir dans un temple local. Il y a un musée sur le territoire du monastère, les religieuses prennent des pèlerins. Des reliques pleurent et des icônes rajeunies.

Il a été fondé en 1385. Le bâtiment d'origine a été rapidement détruit. Une partie du nom en l'honneur de la fille Ulyana, qui a préféré la mort à la captivité, une partie en l'honneur de Stephen Permsky - celui qui s'est tenu derrière la construction du monastère. Le complexe actuel comprend six temples. Après avoir survécu aux hauts et aux bas, le monastère a reçu un second souffle en 1994, lorsqu'il est redevenu un objet actif de l'Église orthodoxe russe.

Il a été fondé en 1943. Le seul musée de ce genre dans la république. Les fonds sont environ dix mille exemplaires. L'exposition comprend: des peintures et des graphiques de l'Europe occidentale et de la Russie de différentes époques jusqu'à aujourd'hui, de l'art Komi, des icônes, etc. A proximité se trouve un jardin de sculptures - un autre atout de Syktyvkar.

Il a été fondé en 1911. Les expositions racontent l'histoire de la région. Les expositions concernent différentes périodes. La collection contient des documents, des découvertes archéologiques, des articles ménagers et des objets d'artisanat nationaux, des œuvres littéraires et plus encore. Backgammon avec plusieurs expositions permanentes apparaît périodiquement et temporaire, dédié aux dates importantes et les jours fériés.

Installé en 2011. Situé à Syktyvkar, près du centre culturel des Komis. Le monument est une plaque de deux mètres, au centre de laquelle est gravée la lettre "" - 18 dans une rangée de l'alphabet komi. Il se dresse sur un piédestal avec une plaque qualificative. Pour la première fois, “” a été utilisé au milieu du 18ème siècle. En un sens, la lettre est l'un des symboles de la république.

Situé près du village de Zhelanny. Le point culminant est 1099 mètres. Le second nom fait référence aux légendes du passé. Selon la légende, il y aurait eu un camp de chamans et des sacrifices auraient été faits.Les habitants croyaient que l’esprit du vent vivait ici. La montagne est une destination populaire pour les amateurs d’alpinisme. De loin, Yerkusey ressemble à une forteresse et se tient loin des autres sommets.

Les gisements de charbon ont commencé à se développer dans les années 40 du siècle dernier. Le nombre maximum d'habitants pour toute l'existence du village a laissé environ sept mille personnes. Le village a cessé d'exister en tant qu'unité administrative en 1996. Des personnes ont été expulsées de force. Maintenant, voici un terrain d'entraînement militaire. Il y a quelque temps, des forages d'essai ont commencé afin de trouver des gisements de gaz.

Il a été fondé à la fin du 19ème siècle. Situé dans le village de Kyltovo. Reliques du monastère: des icônes et une croix spéciale appelée "le miracle". Il devint la base du futur monastère et, selon la légende, saura guérir les maladies. Sur le territoire se trouvent des temples en activité, ainsi que des logements pour les nonnes et des dépendances. Au fil des années, le monastère a beaucoup déménagé et a été rouvert en 1995.

Situé sur la rivière Pechora, à trois kilomètres de la ville du même nom. Hauteur - soixante-quatorze mètres. Cela fonctionne correctement de 1974 à nos jours. La conception est faite de manière à économiser le métal. Les supports, situés sur les deux rives, sont à une distance impressionnante les uns des autres. Le support «pivotant» est situé directement dans le canal sur une fondation légère.

Mentionné pour la première fois en 1586. Situé sur la rive gauche de Sysol à Komi. À proximité, vous trouverez plusieurs sites d'intérêt pour la république, notamment un monastère, des temples, un musée et un parc ethnoculturel. Ici se trouvent les sources sacrées qui attirent les pèlerins, le lac Juniper, qui aide bien dans le traitement de certaines maladies, des sites archéologiques.

Il a été fondé en 1380. Situé dans le village d'Ust-Vym. Le rôle clé dans sa construction a été joué par Seraphim de Perm. Un nouveau monastère est ensuite apparu sur le site du bâtiment en bois. Le monastère a été fermé sous Catherine II, bien que les temples ont continué à fonctionner. En 1996, le monastère a de nouveau manifesté de l'intérêt pour l'État et l'église orthodoxe russe. Divers travaux de construction, de restauration et de restauration sont en cours à ce jour, bien que le monastère fonctionne.

L'afflux de Pechora. Fables - 9660 kilomètres carrés. La rivière est peu profonde avec une eau propre et presque claire. À certains endroits, il y a plusieurs seuils d'affilée. Il traverse le parc national, mais il n'y a pas de colonies près de la rivière. Sur les rives et un peu plus loin, un parking pour les voyageurs est équipé, l'éco-tourisme prend de l'ampleur dans la région. Sur toute sa longueur, il y a des monuments géologiques.

Situé sur les pentes occidentales de l'Oural. Appartenir à la réserve et au parc national. La forêt appartient à la taïga, la flore et la faune typiques d'une telle région sont ici. Site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Des questions demeurent sur les limites de la forêt. L'or est extrait sur le territoire, ce qui n'est pas la norme du droit international.

En République des Komis, de nombreuses routes touristiques ont été aménagées. Les voyageurs viennent ici pour escalader le plus haut sommet de l'Oural - le mont Narodnaya et visiter la réserve Pechoro-Ilychsky. Les touristes sont attirés par le rafting des rivières et des forêts riches en champignons, la pêche et les vastes étendues de toundra, où mûrissent d’énormes cultures de baies.

Le territoire, qui s'étend au nord-est des régions de Vologda et d'Arkhangelsk, a reçu le statut d'État en août 1921. À l'aube du pouvoir soviétique, cette région s'appelait la région autonome de Komi (Zyryan). En 1936, la région éloignée est devenue la plus grande république autonome faisant partie de la RSFSR.

Postes de patinage sur le plateau de Manpupuner en hiver

Depuis les années 90, en raison de la fermeture d'entreprises industrielles, la population des Komis a considérablement diminué. Aujourd'hui, 840 000 personnes vivent ici. La plupart d'entre eux sont des Russes et moins du quart sont des représentants du peuple autochtone Komi.

Aujourd'hui dans la république, il y a plusieurs villes - Syktyvkar, Vorkouta, Mikun, Ukhta, Usinsk, Pechora et Inta. Le charbon est toujours extrait à Vorkouta, le pétrole lourd à Ukhta et le gaz à Usinsk.

De vastes étendues de terres sont peu développées par les habitants. Par conséquent, dans les Komis, les forêts vierges et les zones humides ont été préservées. La république compte 240 zones protégées, dont deux d’importance fédérale. Les amateurs d’attractions naturelles ont commencé à explorer le territoire des Komis depuis longtemps et le tourisme est devenu aujourd’hui l’un des secteurs les plus importants de l’économie de la région.

La plupart des groupes sillonnent les vallées et les sommets de l’Oural subpolaire. Les touristes apprécient les ascensions populaires vers Narodnaya, Beffroi, Manaraga, Yanchenko, Zachchita, Nyroïka, Mansi Nyor, Ural et Karpinsky. Ils viennent dans les montagnes pour voir de belles cascades, des falaises étranges et des glaciers en reliques.

Monastère Trinité-Stefano-Ulyanovsk

Presque tous les itinéraires menant au cœur de la partie la plus élevée de la chaîne de l'Oural partent d'Inta. Certains groupes partent de Pechora et se rendent au magnifique sommet alpin de Sabre à travers les longs marécages des Aranets.

De nombreux animaux sauvages vivent dans les montagnes et les contreforts. Dans les forêts et sur les pentes, vous pourrez rencontrer des ours, des orignaux, des renards, des écureuils et des lièvres. Les routes de pâturage des rennes traversent les contreforts occidentaux des montagnes de l'Oural. Pendant les randonnées, les touristes se familiarisent avec les éleveurs de rennes - Zyryans, Khanty et Mansi, visitent leur peste et tentent un vrai délice: la délicieuse viande de cerf.

En plus de la randonnée et de l'alpinisme, le ski et le cyclisme sont développés dans l'Oural subpolaire. Les adeptes des voyages sur l'eau sont populaires pour le kayak, le rafting et le rafting à Vychegda, à Shchugor, à Sysol, à Tansy, à Lemve, à Kos-yu, à Shar-yu et à Kozhim.

Le terrain peu peuplé et le manque de routes rendent la majeure partie de la république inaccessible. Les voyageurs se rendent dans des régions isolées à l'aide d'hélicoptères, de bateaux à moteur, de véhicules tout-terrain et de camions tout-terrain.

Mont Manaraga (1662 m)

Les touristes doivent surmonter de graves difficultés de randonnée. Ils traversent de nombreux kilomètres de passages pour piétons, portent de gros sacs à dos et affrontent des hordes de moustiques et de moucherons. Des rivières agitées, des éboulis de pierre et de profonds canyons bloquent leur chemin. Pour ces raisons, seuls les groupes sportifs bien entraînés sont choisis pour les longs voyages autour de Komi.

La réserve de biosphère dans le nord de l'Oural a une longue histoire. La réserve a été créée en 1930 et occupe aujourd'hui un vaste territoire entre les rivières Pechora et Ilych. Les forêts de taïga préservées ici sont uniques et classées par l'UNESCO comme sites du patrimoine mondial.

Pendant plusieurs décennies, le personnel de la réserve a apprivoisé l'orignal. Les gros animaux portent des charges et sont utilisés pour l'équitation. Les touristes qui se rendent dans la réserve peuvent visiter la première ferme d’élan d’or de notre pays. Ils ont également l’occasion d’observer les magnifiques piliers de pierre situés sur le plateau de Man-Pupy-Ner ou la montagne d’idoles. Inspiré par les légendes, le monument géologique est considéré comme l'une des sept merveilles de la Russie.

Parc national "Yugyd Va"

Des visites guidées des sentiers de la nature sont organisées pour les clients de la réserve. Ils sont introduits dans la taïga et les marais de l'Oural, on leur montre des traces d'animaux et des lieux d'alimentation. Pour un séjour d'une nuit, les touristes séjournent dans une maison d'hôtes située dans le cordon Shezhim-Pechorsky et dans un abri de montagne sur un plateau.

La nature vierge de Komi attire de nombreux pêcheurs. Ils pêchent dans les rivières et les lacs et personne ne rentre chez lui sans une bonne prise. En Komi, on trouve l'ombre, le taimen, le corégone, le brochet, l'idé, la lotte, la carpe et le carassin.

En plus du jeu, la pêche vous permet de vous familiariser avec la belle nature. Les rives des lacs transparents sont recouvertes de plantes rares - pavot de laponie jaune et racine dorée cicatrisante. Près de l'eau se trouvent de gros blocs qui sont restés ici après la glaciation.

La capitale de la république est située à l’écart de la principale branche du Northern Railway. Les touristes se rendent dans la principale ville de la région en train et en avion.

Le couvent des Seraphim Ybsky

Depuis le XVIe siècle, la colonie s'appelait Ust-Sysolsk. Avant la révolution, c'était une ville de province avec un petit nombre d'habitants. Au milieu du siècle dernier, Syktyvkar se développait activement et compte aujourd'hui 245 000 habitants. Environ 30% d'entre eux sont des Komis.

Une des zones métropolitaines est appelée inhabituelle - "Paris". En 1814, après la défaite de l’armée de Napoléon, 100 prisonniers français ont été envoyés ici, et une grande partie de ceux-ci sont restés à vie dans la taïga. Grâce aux vieilles maisons en bois à un étage, Syktyvkar Paris a conservé une atmosphère particulière.

Le plus beau temple de la ville, la cathédrale Saint-Étienne à cinq dômes, enneigée de blanc, a le statut de cathédrale. Avec la croix, l'église représentative au dôme d'or s'élève à plus de 60 m et domine sensiblement les bâtiments environnants.

En se promenant dans la ville, on peut voir plusieurs monuments et monuments architecturaux intéressants. Au coin des rues Ordzhonikidze et Sovetskaya, une ancienne tour de pompiers s'élève. Sur l'avenue Oktyabrsky, se dresse la magnifique église baptiste du Christ Sauveur.

Eglise Sainte Ascension dans le village de Yb

Pour en savoir plus sur l'histoire de la République des Komis et découvrir des expositions uniques, visitez le Musée national. Les collections rassemblées à Syktyvkar sont si grandes que plusieurs bâtiments leur sont attribués dans le centre-ville. Le musée principal est situé au numéro 57 de la rue Lénine. Les amateurs d'art cherchent à visiter la Galerie nationale, qui abrite plus de sept mille œuvres d'artistes du XVIIe au XXIe siècle.

Sur le territoire de la République des Komis - à Vorkuta, Int, Pechora, Yemve, Volgort, Wiesing, Koslan, Trinity-Pechorsk et le village d'Yb, des musées d'histoire locale ont été ouverts. Tous sont, à un degré ou à un autre, consacrés à l'histoire de la région pendant les années de répression stalinienne.

Selon des chiffres officiels, en 1950, plus de 2,5 millions de personnes étaient assises dans les camps du Goulag, la plupart purgeant une peine de prison à Komi. Le Musée d'histoire de la répression politique, situé rue Tchaïkovski à Int, raconte les terribles conditions de détention et les procès que les gens ont dû subir.

Si vous voulez voir une vie bien vivante et vous familiariser avec les traditions folkloriques, vous pouvez aller dans le grand village d'Ust-Tsilma. Une grande communauté de vieux croyants y a été préservée et des vacances colorées sont organisées. La plus peuplée et la plus joyeuse est la colline Ust-Tsilemsky, célébrée le 29 juin, le jour de la fête de Pierre.

Cathédrale Sainte Stefanov à Syktyvkar

Un riche musée à ciel ouvert, historique et ethnographique, est installé dans le village d'Ust-Vym. Un vaste parc ethnoculturel finno-ougrien a été créé dans le village de Yb. Sur son territoire, on présente aux touristes des sites de fouilles paléontologiques, une colline des IVe et Vème siècles, une vieille épinette de plus de 4,5 siècles et un grand mélèze, dont le diamètre dépasse 2,7 m. On y organise des sports d'hiver, des festivals gastronomiques et ethnographiques.

Les voyageurs qui, bien que laissant un agréable souvenir d’un voyage en république, s’intéressent à l’artisanat. Des sacs, des portefeuilles, des gants, des vestes sans manches, des chapeaux et des ceintures en fourrure de renne, des blouses en écorce de bouleau, des objets en bois et des broderies folkloriques sont facilement apportés. Parmi les délicieux souvenirs, la venaison fumée, la truite, le saumon, les champignons séchés, la confiture et les baies fraîches - les canneberges, les airelles, les myrtilles, les myrtilles et les mûres sont recherchées.

République des Komis - un sujet de la Fédération de Russie, fait partie du district fédéral du Nord-Ouest. Le centre administratif du district fédéral est la ville de Syktyvkar. La superficie de la république est de 416,8 milliers de kilomètres carrés. Le territoire a la plus grande longueur du sud-ouest au nord-est - 1275 km, du nord au sud - 785 km, d'ouest en est - 695 km.

À la moitié du 3ème millénaire avant notre ère Les tribus finno-ougriennes se sont installées sur le territoire de la partie européenne de la Russie moderne. Sur cette terre, ils ont vécu environ 3000 ans avant la Grande Migration des Slaves.
Les tribus finno-ougriennes habitent le territoire de la Russie moderne occidentale, septentrionale et centrale depuis la préhistoire. Les sources archéologiques des XIIe-XIVe siècles sur le territoire de la république indiquent l'existence de colonies de peuplement de trois communautés ethniques: les Russes, les Permians (tribus finlandaises, ancêtres des Komis modernes) et Ugra (tribus ougriennes, ancêtres des Mansi et des Khanty modernes).
Aux XIIIe et XIVe siècles. les territoires de la république moderne des Komis, plus précisément les colonies de peuplement russes qui s'y trouvaient, étaient subordonnées à Novgorod, puis devenaient partie intégrante de l'État de Moscou et étaient depuis lors inextricablement liées à la Russie.
Au 18ème siècle, des entreprises industrielles sont apparues associées à l'industrie du sel et de la métallurgie, puis à l'industrie du cuir et au revêtement de goudron. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, des liens de navigation sont apparus le long de Vychegda et de Pechora.
Le produit le plus important exporté du territoire était la fourrure. En raison du climat rigoureux et de l'absence de voies de communication accessibles toute l'année, le territoire est resté peu peuplé pendant longtemps.

La République des Komis est située à l'ouest des montagnes de l'Oural, à l'extrême nord-est de la partie européenne de la Fédération de Russie, dans les basses terres de Pechora et de Mezensko-Vychegodsk, dans le Timan central et méridional, et sur les versants occidentaux de l'Oural (Ourales septentrionales, subpolaires et polaires). La partie la plus élevée de l'Oural, jusqu'à 1895 mètres d'altitude - le mont Narodnaya.

Le territoire de la République des Komis s'étend du nord de Uvala au sud à Pai-Khoy au nord-est, de l’interfluent Pinego-Mezen à l’ouest au bassin versant des fleuves Pechora et Ob, en longeant le massif de l’Oural à l’est.

Dans la République des Komis, il existe toutes sortes de rivières: plaines, montagnes, lacs, marais, karsts (selon les conditions de la formation du régime), grandes, moyennes et petites (de taille). La majeure partie du territoire est occupée par les bassins de rivières plates: Vychegda, Luz, Mezen, Vashki, affluents de la rive gauche et de la toundra des rivières Pechora et Usa. Les rivières de montagne typiques sont les affluents de la rivière Pechora - Unya, Ilych, Podchemer, Shchuger.
La plus grande rivière est Pechora. Les principales rivières incluent Izhma, Mezen, Sysola, États-Unis, Vashka, Vychegda, Vym.
Il y a plus de 78 000 lacs sur le territoire de la République des Komis. Les plus grands lacs sont Sindorskoye, le lac Yam. Le lac Donty, le lac Kadom, le lac Vad, le lac Dodzskoe, le lac Veyakoti, le lac Wadybty, le lac Smolnoye, ainsi que le lac Sindorskoe, le lac Yam, Big Harbait et bien d’autres encore ravissent les visiteurs et les résidents de Carélie.
Les marais de la République des Komis couvrent une superficie de 3,2 millions d’hectares (7,7% du territoire). Les marais sont utilisés comme ressources naturelles pour la collecte de plantes médicinales et de baies - mûres, bleuets et canneberges. Dans la République des Komis, plus de 90 réserves de marais (canneberges) et 19 monuments naturels de marais ont été établis.

Les sites touristiques de la République des Komis, ainsi que de nombreuses autres régions du nord du pays, sont principalement associés à la nature unique de ces lieux. Les principales attractions de la République des Komis sont naturelles. Mais l'attraction principale reste les forêts vierges, que de nombreux scientifiques appellent à juste titre les poumons de l'Europe, car aucun territoire plus vaste n'est épargné par les habitants de cette partie du monde.

Le miracle naturel de cette terre, ce sont les idiots de Mansi sur le mont Man-Pupu-Ner (qui signifie «montagne d’idoles de pierre») dans la réserve Pechoro-Ilychsky. Et la plus grande cascade de la partie européenne de la Russie est Boredan, où l'eau tombe d'une hauteur de 10 mètres et où se dressent des falaises de 60 mètres de hauteur.
Le monument historique de la République des Komis est le village de Yb (district de Syktyvdinsky), la plus ancienne agglomération de Russie parmi celles commençant par la lettre "Y". Le village est connu depuis 1586.
Territoire unique - réserve Pechoro-Ilychsky. Ces forêts vierges, non affectées par l'activité humaine et l'impact de l'homme, n'ont pas survécu en Europe. En 1985, la réserve a été incluse dans la liste de la biosphère.Dix ans plus tard, sur décision de l'UNESCO, la réserve Pechora-Ilych avec ses zones protégées et tampons et le parc national Yugyd Va, regroupés sous le nom général de «forêts vierges de Komi», ont été inscrits sur la liste des sites du patrimoine mondial, culturel et naturel.

Les principales attractions de la République des Komis sont toutes sortes de monuments naturels, historiques et ethnographiques associés à la culture distinctive des tribus finno-ougriennes qui habitaient autrefois cette région.

En République des Komis, les monuments géologiques ont commencé à être attribués depuis 1973. En 2008, 95 monuments naturels ont été établis dans la république. Parmi eux se trouvent les «ruines de la ville antique» sur le plateau de Torre-Porre-Iz, le «journal karstique du Jourdain» sur la rive droite de la rivière Malaya Pechora, à 16 km au-dessus du confluent de la Bolchaya Shejima, la «Porte supérieure» sur la rivière Bolshaya Sinya (à 55 km au-dessus du pont de chemin de fer), «Ring» sur la rivière Sharyu (à 30 km d’Ousinsk, «Window to Usinskaya oil»). Grottes: “Kaninskaya” à 47 km au-dessus de l'embouchure de la rivière Unyi sur la rive droite de la Pechora, “Uninskaya” à 110 km de l'embouchure d'Unyi, “Icy”, “Tufa” et “Bear Cave” dans le ravin d'Iordansky, où l'un des sites les plus septentrionaux a été découvert L’homme paléolithique et le plus important au nord de l’Europe abrite la faune du Pléistocène - ossements de mammouth, rhinocéros laineux, ours des cavernes, petit tigre.

Les candidats au titre "Les sept merveilles de la Russie" de la République des Komis:

Bogatyr-Slit, rocher, monument géologique, situé sur la rivière Bolshaya Sinya, à 25 km au-dessus de la ferme d’État de Sin, conseil de la ville de Pechora.

Schugor, rivière réservée. «Porte supérieure» (située à 73 km de l'embouchure du fleuve), «Porte du milieu» (9 km en dessous de la porte supérieure), «Porte inférieure» (l'affleurement le plus pittoresque de la «porte» de Schugor est situé à 22 km de l'embouchure, rive droite) et la cascade Veldor-Kirta-El dans les rochers de la rive droite de la porte supérieure, les monuments géologiques, le conseil municipal de Vuktylsky.

Lekiz, un groupe de rochers, un monument géologique, situé sur la rive droite de la rivière Ilych, à 4 km en aval du ruisseau B. Sotchemyol, réserve Pechora-Ilychsky, district de Troitsko-Pechora.

Piliers de vieillissement sur le plateau de Manpupuner, monument géologique situé dans l’interface entre Ichotlyagi et Pechora, région de Trinity-Pechora, nord de l’Oural. Weathering Pillars est l’un des gagnants du concours Les sept merveilles de la Russie.

Ville Inta. Monuments géologiques de Kozhimsky et Syvyussky, "Femme d'or", rocher "Reef", rocher "Moine", "Kayuk-Nyrd", "Nortnicha-yel", monument en cèdre "Vadcharty" - monuments naturels sur la rivière Kozhim, conseil municipal d'Intinsky.

L'ancien village de Yb sur sept collines (situées à 50 km au sud de Syktyvkar), où se trouvent des affleurements de la période jurassique sur les rives de Sysola. Ce monument géologique est connu depuis longtemps. Les résidents locaux y trouvent des fossiles, par exemple des belemnites, surnommés «les maudits doigts» (selon le Komi - «gul chun», ils étaient autrefois utilisés comme antiseptique de la poudre de talc). Au cours des dernières années, en raison des étés chauds et secs et des bas niveaux d'eau à Sysol, des fossiles d'animaux préhistoriques - des ichtyosaures et des pleziosaures sont devenus systémiques et non accidentels.

Bien sûr, vous pouvez en dire beaucoup sur Komi, mais il est préférable de visiter personnellement cet endroit merveilleux pour profiter de tout le charme et la beauté des lieux de l'Oural et ressentir toute l'importance et la richesse de cette région.

Autres attractions et lieux intéressants de la République des Komis:

Piliers de l'altération.

Les stations météorologiques (blocs Mansi) constituent un monument géologique unique dans la région de Troitsk-Pechora de la République des Komis sur le mont Man-Pupu-ner (qui signifie «petite montagne d’idoles» à Mansi), entre les rivières Ichotlyaga et Pechora. Il est situé assez loin des lieux habités. De nombreuses légendes leur sont associées, avant que les Piliers de l'altération ne soient des objets du culte Mansi. Les piliers sont considérés comme l'une des sept merveilles de la Russie.

Boredan Waterfall.

Cascade de Boredan sur la rivière Halmerju, hauteur de chute 10 m, une des plus grandes cascades de la partie européenne de la Russie. À proximité se trouvent des roches de Pemboy pouvant atteindre 60 mètres de haut.

Le règlement de Yb.

Il est connu depuis 1586. C'est la plus ancienne des colonies sur le territoire de la Russie commençant par la lettre «Y». À l’heure actuelle, le village de Yb est l’un des plus grands centres touristiques.

Mont Yerkusey.

Mont Shaman ou mont Yerkusey (1099 m.) Il n'y a pas d'anciennes églises orthodoxes dans la région d'Intinsky, mais il existe de nombreux lieux de culte païens, l'un des objets sacrés naturels si célèbres est la montagne Shaman. Selon la légende, l'un des derniers chamans serait enterré au pied de la montagne du chaman, et un esprit maléfique vit dans la montagne même, volant hors de la grotte sous forme de vent et tuant des cerfs. Et de nos jours, il est de coutume que les éleveurs de rennes laissent un sacrifice - une tête de cerf, sur un plateau en forme de table plat de Yerkusey.

Mount Payer (1492). Le point culminant de l'Oural polaire, une masse rocheuse au milieu de la toundra.

Parc national "Yugyd va".

Le parc national Yugyd Va occupe une place particulière parmi plus de trois douzaines d'autres parcs nationaux de Russie, le plus grand d'entre eux (superficie totale - 1891,7 milliers d'ha). La zone boisée est d'environ 51%. Le parc national comprend la partie la plus élevée des montagnes de l'Oural. Il y a 821 lacs et environ 50 glaciers. Ici, les oiseaux répertoriés dans le nid du Livre rouge international, de nombreuses espèces de plantes rares et endémiques se développent, la faune est riche.

Réserve de biosphère Pechora-Ilych.

Réserve Pechora-Ilychsky - une réserve dans le nord de l'Oural. La réserve est située dans la République des Komis sur le versant ouest des montagnes de l'Oural. À l'est, la réserve est délimitée par la crête de pierre de la ceinture, au sud, au nord et à l'ouest par les rivières Pechora et Ilych.

Dyatlov Pass.

Dans le nord de l’Oural se trouve un lieu mystérieux, le Dyatlova Pass, qui attire de nombreux touristes du monde entier. Il est situé entre le mont Kholatchahl et une petite colline située non loin de la crête principale de l'Oural. Nous parlons du célèbre col Dyatlov.

Bonjour Je m'appelle Julia. Je travaille dans le tourisme depuis un peu moins de 9 ans. Je crois être un professionnel dans mon domaine et je souhaite aider tous les visiteurs du site à résoudre des problèmes divers. Toutes les données du site sont collectées et traitées avec soin afin de transmettre sous une forme commode toutes les informations nécessaires. Cependant, pour appliquer tout ce qui est décrit sur le site, il est nécessaire de consulter des spécialistes.

Pin
Send
Share
Send