Voyage

Itinéraire d'Athènes pendant 10 jours

Pin
Send
Share
Send


Que voir à Athènes, si vous avez très peu de temps, mais que vous voulez voir toutes les attractions principales?

Athènes - le berceau de la culture et de l'histoire anciennes, l'une des plus anciennes capitales d'Europe, un entrepôt de biens culturels. Sans une visite dans cette ville, il est impossible d'avoir une image complète de la Grèce ou de la culture ancienne. Bien sûr, il est impossible de couvrir tous les sites d’Athènes en une journée, et pourtant, si vous vivez dans cette ville magnifique pour une journée seulement, j’aimerais offrir cette la route pour un aperçu indépendant des lieux les plus importants et les plus intéressants d’Athènes. Ces lieux comprennent:

  • Temple de Zeus Olympien
  • Arc d'Hadrien
  • Acropole d'Athènes et Musée de l'Acropole
  • Ancienne agora
  • Prison de Socrate
  • Place Sindagma et le Parlement grec
  • Parc Zappio
  • Musée archéologique, Musée Benaki, Musée Byzantin (à choisir ou à la fois)
  • Plaka
  • Lykavittos

Vous trouverez ci-dessous un exemple de plan pour visiter ces attractions en une journée et leur brève description.

Que voir à Athènes - le début de la route

Ce n'est pas une liste complète. Attractions d'Athènes et de l'Attique, J’ai juste essayé de mettre en évidence les plus frappantes d’entre elles, sans lesquelles l’idée de la ville serait maigre. De plus, l'heure approximative du début de l'inspection de chaque attraction est peinte de manière très approximative. Vous êtes un voyageur indépendant qui décide si vous souhaitez rester plus longtemps dans un parc ou un musée ou si vous êtes libre de passer au suivant! Cependant, ce plan vous aidera à naviguer et à mieux planifier votre temps afin de voir le plus d’intérêt possible.

7-00 Commencer tour d'Athènes Au mieux, le matin, non seulement pour avoir le temps de voir le plus de choses possible, mais aussi pour éviter la chaleur inhérente au climat local d'avril à octobre.

Le premier endroit qui va est Temple de Zeus Olympienqui est situé près de l'Acropole. Là vous pouvez aussi voir le magnifique Arc d'Hadrien. En plus d'un taxi, vous pouvez vous y rendre en bus 209 ou en tram 2, 4, 11, arrêt Agalma Vironos.

L'arc d'Hadrien est un monument architectural de l'époque romaine. Il a été construit en 131 par les Athéniens reconnaissants en l'honneur de l'empereur Hadrien sur la route reliant les parties anciennes et nouvelles de la ville. La hauteur de l'arc est de 18 mètres, elle est décorée de colonnes dans le style corinthien.

Littéralement à quelques pas de l'arc d'Hadrien se trouve le temple de Zeus Olympien, le plus grand temple antique de Grèce. Sa construction a commencé au sixième siècle avant JC sous la tyrannie de Pisistratus, mais a déjà pris fin six cent cinquante ans plus tard, au deuxième siècle de notre ère, sous le même empereur romain Hadrien. Aujourd'hui, un voyageur peut admirer seize colonnes de style corinthien, dont l'une est tombée.

Temple de Zeus Olympien

Acropole d'Athènes et sa carte

8-00 500 mètres à l'ouest du temple de Zeus Olympien est Acropole d'Athènes - Le cœur de l'architecture ancienne, l'un des plus importants centres religieux du monde antique. Il est situé sur une falaise de 156 mètres de haut. Il est clairement visible de n’importe où dans la ville, il sera donc facile et agréable de s'y promener à pied.

Pour votre commodité, vous trouverez ci-dessous une carte de l’Acropole d’Athènes (à l’échelle).

Billets Acropolis

Dirigez-vous vers l'ouest le long de la rue Dionisiu Ariopagitou le long de la clôture du parc de l'Acropole, puis tournez au nord-ouest et suivez le chemin qui traverse le parc. Au bout de cent mètres, vous verrez le box-office de l'Acropole.

Coût du billet Acropolis 12 euro, ce prix comprend également les billets pour visiter les zones archéologiques et les musées autour de l’Acropole (la liste complète est indiquée sur les billets eux-mêmes). Prix ​​du billet préférentiel 6 euro, les étudiants y ont droit, il est nécessaire de montrer au caissier un document confirmant votre statut d’étudiant.

Les enfants et les adolescents jusqu'à l'âge de dix-huit ans, les étudiants des institutions éducatives de l'Union européenne, les guides pour aveugles ou autres handicapés, les journalistes, les guides sur présentation des documents pertinents peuvent se rendre gratuitement à l'Acropole.

Pour ceux qui sont intéressés par l'histoire de l'Acropole, je suggère de regarder une courte vidéo:

Le piédestal et le temple de Nicki d'Agrippa

Ascension de l'Acropole Piédestal d'Agrippa (à gauche) et Temple de Nicky sans ailes (à droite) et à travers Propylées aller au sommet.

Temple du sans ailes Nicky construit au Ve siècle avant JC, il est dédié à la déesse Athéna-Nike (Athéna-Victoire). À l'intérieur se trouvait une statue d'une déesse, sans ailes, de sorte qu'elle ne puisse jamais quitter les villes d'Athènes. Le portique est un exemple frappant du style ionique en architecture.

Piédestal d'Agrippa a été construit au IIe siècle avant notre ère par le roi Eumène de Pergame. Sur le piédestal se trouvait une statue représentant le roi et son frère conduisant un char en bronze. Pendant quelque temps, une statue d'Antoine et de Cléopâtre fut démolie par les Athéniens au premier siècle de notre ère pour ériger une statue de l'empereur romain Augustus Agrippa. Mais, malheureusement, pas une seule statue n'a survécu à ce jour.

Propylées - C’est l’entrée principale de l’Acropole elle-même, traduit du grec, ce mot signifie «vestibule». Les propylées ont été construites au Ve siècle av. Ils sont décorés de colonnes doriques. À côté de la porte centrale géante des dieux, quatre portes supplémentaires ont été fabriquées, décroissantes du centre vers les bords.

Parthénon et Érechthéion

Immédiatement après l'entrée de l'Acropole, un magnifique Le Parthénon (droite) et Érechthéion (à gauche).

Parthénon à l'Acropole d'Athènes

Parthénon - est un symbole d’Athènes et l’un des symboles de la Grèce. Ce bâtiment à la fois majestueux et élégant est assez bien conservé. Le Parthénon est un temple antique du Ve siècle avant JC, construit dans le style dorique avec des éléments ioniques. Il est dédié à la patronne de la ville - Athéna la Vierge (le mot "parthena" signifie "vierge" en grec).

Le Parthénon se dresse sur trois marches en marbre; dans l’antiquité, son toit était recouvert de toits de tuiles. Le temple est conçu dans les moindres détails pour faciliter visuellement la construction et corriger certaines erreurs de vision humaine. À première vue, cela semble parfaitement simple, mais en réalité, il n’ya presque aucune ligne droite dans ses contours.

La frise, les métopes et les frontons du Parthénon étaient ornés de nombreux bas-reliefs et statues. Nombre d'entre eux ont survécu jusqu'à présent, certains sont conservés dans des musées athéniens, d'autres au British Museum.

Érechthéion - un autre des anciens temples de l'Acropole. Il est facile à reconnaître par les colonnes sous la forme de statues de jeunes femmes (coretiads). Ce sont des copies des colonnes originales, puisque celles-ci sont au British Museum. Le temple a été construit au Ve siècle av. J.-C. et est dédié à Poséidon, à Athéna et au roi athénien Erechthée, en l'honneur duquel le nom est en réalité donné.

Théâtre de Dionysos et Odéon d'Hérode Atticus

En vous approchant du bord droit (si vous regardez de l’entrée) de la falaise de l’Acropole, vous pourrez admirer deux anciens théâtres Odéon d'Hérode Atticus et Théâtre Dionysos. Les théâtres sont reliés par une longue galerie-portique appelée Stoa d'Eumène.

Théâtre Dionysos (à droite) - C’est le théâtre du drame grec, c’est ici que les représentations des grands auteurs dramatiques de l’Antiquité - Eschyle, Sophocle, Euripide, Aristophane, ont été présentées. Ce théâtre est l’un des plus anciens théâtres au monde. Il a été construit au Ve siècle avant notre ère. Il était en bois au début, mais au IVe siècle avant notre ère, il a été reconstruit et transformé en marbre. Le théâtre a accueilli environ vingt mille spectateurs, ce qui représente la moitié de la population d’Athènes de cette époque. La première rangée était composée du 67ème lit de l'empereur Hadrien, grand admirateur de la culture grecque. L'empereur Nero a joué dans ce théâtre.

Odéon d'Hérode Atticus Construit au milieu du IIe siècle avant J.-C., conçu pour cinq mille endroits, il a survécu à presque tout, à l'exception de quelques éléments de décoration. À l’heure actuelle, le théâtre continue d’être utilisé aux fins prévues.

Musée de l'Acropole

Avant de quitter l’Acropole, n’oubliez pas de visiter le musée de l’Acropole, situé dans sa partie sud-est, car il présente des découvertes archéologiques inestimables conservées dans l’ordre chronologique, de l’archaïque (1800 à 600 av. J.-C.) à la période romaine (1 -5 siècle après JC). Les sculptures et groupes sculpturaux de frontons, métopes et frontières des temples de l'Acropole sont particulièrement intéressants.

Ancienne agora

10-00 Nord-ouest de l'Acropole est situé Ancienne agora. Dans l'Antiquité, il jouait le rôle d'une place de marché et d'un centre de vie sociale et culturelle. De nos jours, un marché du dimanche a lieu ici chaque semaine. Les bâtiments les plus intéressants de l’Agora antique sont le temple d’Héphaïstos, construit au Ve siècle av. Stoa (colonnade) du roi Atall. Vous pouvez entrer dans l'Ancienne Agora en vous rendant à l'Acropole.

Prison de Socrate

11-00 Un autre endroit à visiter dans la région de l’Acropole est prison ancien philosophe grec Socrate. Il est situé dans une petite grotte sur la colline de Philopappus (à l'ouest de l'Acropole). C'est dans cette prison qu'il a passé les 30 derniers jours de sa vie à attendre l'exécution de la peine de mort.

Vous pouvez également vous promener jusqu'au sommet de la colline de Philopappu, également appelée "la colline des muses", qui était autrefois un lieu de promenade privilégié pour les penseurs. Du sommet offre une vue magnifique sur la ville. Il y a aussi un joli monument à Philopappus, un homme qui a occupé de nombreux postes à Athènes au IIe siècle de notre ère et qui a montré de nombreuses bonnes actions à ses habitants).

Place de la Constitution

11- 45 Assurez-vous de visiter Place de la Constitution (Syntagma) devant le Parlement grec, car c’est là que toutes les heures il y a un changement de garde des soldats de la garde nationale des «Evzones». Le mot "evzon" en grec signifie "bien ceinturé". Ils portent des uniformes inspirés du costume national grec, dont le fustanella (jupe pour hommes), le phareon (bonnet rouge à long pompon) et le tsarukha (chaussures en cuir à gros pompons). Les mouvements des gardes lors de la relève de la garde, qui contiennent des éléments de danses nationales, sont également remarquables.

Se rendre à la Place de la Constitution (Syntagma) depuis l'Acropole Vous pouvez prendre le bus 230 depuis l'arrêt Afetiriya, Acropolis Zografu jusqu'à l'arrêt Syntagma.

changement de garde place Syntagma

Musées d'Athènes

12-10 Après avoir profité du changement des gardes, vous pouvez visiter et vous cacher en même temps de la chaleur dans l’un des musées d’Athènes ou vous promener dans le Royal Parc zappiositué directement derrière le bâtiment du parlement.

Les musées les plus intéressants d’Athènes (à part le musée de l’Acropole) sont Musée Archéologique, Musée Benaki, Musée Byzantin.

Le musée archéologique abrite une collection mycénienne unique (bijoux en or, pierres précieuses), une collection d'art cycladique, ainsi que de magnifiques statues antiques, des fresques et des céramiques. Le musée byzantin est situé dans un hôtel particulier d'architecture florentine (1848). Il expose les réalisations de l'art byzantin (objets de service religieux, travail de sculpteurs byzantins et post-byzantins, peinture, petit artisanat, icônes et peintures murales).

Le musée Benaki a été fondé en 1930 par Anthony Benakis. On y trouve une collection d'art grec ancien et byzantin, une vaste collection de porcelaines chinoises, ainsi que des articles ménagers et des armes de la lutte grecque pour l'indépendance (du joug ottoman), ainsi que des bijoux coptes. et artisanat turc.

Se rendre au musée archéologique (www.namuseum.gr) à Athènes, vous pouvez prendre le bus n ° 608 de l'arrêt Sindagma à l'arrêt Musio, également avec le tram n ° 2 (Sindagma-Egiptu) ou le tram n ° 3 (Sindagma-Polytechnio). Plein prix du billet 7 euros, préférentiel 3 euros. Le musée est ouvert de 8h00 à 20h00.

Musée Byzantin (www.byzantinemuseum.gr) se trouve à 650 mètres à l’est du Parlement grec, il vous suffit de vous promener sur l’avenue Vasilisis Sofias. Le musée est ouvert de 8h00 à 20h00 en été et de 8h30 à 15h00 en hiver. Prix ​​du billet 4 euro.

Musée Benaki (www.benaki.gr) est situé dans un bâtiment adjacent avec le musée byzantin.Prix ​​du billet au musée Benaki 6 euros, entrée le jeudi libre.

Plaka et Lykavittos

18-00 Vous pouvez terminer votre journée à Athènes avec un dîner dans l’un des restaurants accueillants Pleurer Plaka pour Athènes est identique au vieil Arbat pour Moscou, au Mond Marte pour Paris ou à Covent Garden pour Londres. Il est situé au pied de l'Acropole, en plus des tavernes et des restaurants, de nombreux magasins de souvenirs, cafés, discothèques et bien plus encore.

22-00 Après le dîner et une promenade le long de Plaka, montez la colline Lykavittospour profiter des vues fascinantes de la ville de nuit.

Le sommet de la colline est couronné par une minuscule église blanchie à la chaux, un restaurant et un café. Non loin de là, gravé dans les rochers du versant nord, le théâtre Lycabettus organise des concerts en plein air, notamment avec Placebo et Groove Armada.

Selon la légende, la déesse Athéna voulait que la colline de l'Acropole soit plus haute. Elle a donc déchiré un morceau de la chaîne de montagnes voisine, mais sur le chemin de l'Acropole, elle a été distraite par des questions plus importantes et a jeté un morceau de roche près de l'Acropole, oubliant son plan. Ainsi formé la colline de Lykavittos.

Au sommet de la colline, couverte de pins et de cyprès, il y a une route et de nombreux sentiers de randonnée. Aussi sur Lykavittos peut être monter le funiculaire. Il fonctionne de 8h45 à 0,45 en été (sauf jeudi, lorsque les heures de travail sont de 10h45 à 0,45) et de 8,45 à 0,15 en hiver (sauf le jeudi, où les heures de travail sont de 10h45 à 0,15. Les remontées mécaniques ont lieu toutes les 30 minutes.

Le funiculaire est situé dans une rue de la rue Plutarque (οδος Πλουταρχου) dans un tunnel fermé. Le moyen le plus rapide de se rendre au funiculaire est de la station de métro Evangelizmos (υαγγελισμος), les panneaux situés le long de la rue vous aideront à vous y rendre.

Au sommet se trouve l'église Saint-Georges (X-XIIe siècles).

Passez une bonne journée à Athènes! J'espère que vous savez maintenant ce qu'il faut voir à Athènes pendant votre voyage!

Jour 4 (dimanche)

Ce jour doit être dimanche pour assister aux offices dans les églises et au divorce des Evzons. Ce jour-là, la route est la plus fréquentée.

Nous arrivons à la place Monastiraki. Ensuite nous allons à pied:
Eglise de la Vierge Kapnikarey (gratuit)
Cathédrale de l'Annonciation (gratuit)
Eglise Saint-Éleuthère (gratuit)
Église de la Trinité russe (gratuit)
Evzones (à 11h00) et la place Syntagma (gratuit)
Parc principal (gratuit)
Stade de marbre (10 euros pour deux). Vous ne pouvez pas payer et ne pas aller à l'intérieur.
Maximos Mansion (le visionnage extérieur est gratuit)
Palais présidentiel (vous pouvez le voir de plus près et aller dans son parc uniquement le dimanche de 10h00 à 14h00)
Zappeyon et son parc (gratuit)
Temple de Zeus Olympien et l'Arche d'Hadrien (gratuit sur un billet d'acropole)
Eglise Sainte-Catherine et les colonnes romaines (gratuit)
Monument à Lysicrates (gratuit)
Eglise de la Transfiguration (gratuit)

Si le budget est limité, après le temple de Zeus, vous pourrez vous rendre dans un café proposant un buffet pour seulement 12 euros par personne (Leoforos Vouliagmenis 8-10) et, en chemin, admirez le petit sanctuaire de Pan et la célèbre source de Kalliroi.

Bibliothèque d'Hadrien (billet Acropolis gratuit)
Place Monastiraki (gratuit)
Eglise Pantanassa (gratuit)
Mosquée Cisdaraki (le visionnage extérieur est gratuit)
Marché Monastiraki (gratuit)
Musée d'art cycladique (si vous y allez le lundi, alors un billet avec une réduction de 7 euros pour deux)
Musée byzantin et chrétien (8 euros pour deux)
Musée de la guerre (6 euros pour deux)
École Aristote (gratuit)
En vous dirigeant vers l'entrée de la chaussée Likavit (nord-est), vous pourrez voir le monastère Petraki et l'église de la Toussaint. Si vous montez le funiculaire ou les escaliers sur le versant sud, vous pouvez manquer ces sites.
Lykavit Hill (gratuit). Dans la soirée, vous pourrez assister à la cérémonie d'abaissement du drapeau.

S'il n'y a pas d'argent supplémentaire et si vous ne voulez pas, alors vous ne pouvez pas aller au Musée d'art cycladique, puisque ces mêmes personnages peuvent être vus au Musée archéologique national.


Le bleu indique les vues du cinquième jour, le vert indique le septième et le jaune le dixième.

Achetez un pass pour les 5 prochains jours.

Monter sur Lac de Vouliagmeni dans les environs d'Athènes (le voyage est gratuit avec un laissez-passer de cinq jours, l'entrée à l'hôtel coûte 24 euros pour deux personnes, plus chères et plus de monde le week-end):
Comment s'y rendre ...
À propos du lac lui-même ...

Après le lac, vous pourrez vous promener dans les ruines du temple d’Apollo Zoster et dans la très inhabituelle chapelle Saint-Nicolas.

Vous ne pouvez pas aller au parc, mais allez à la plage.

Égine - le plus proche d’Athènes (un trajet coûte 36,8 euros aller-retour pour deux personnes sur un ferry bon marché):
Comment arriver à Egine ...
A propos de l'île elle-même ...

Sur Égine, il vous suffit de marcher le long de la côte et autour de la ville pour bronzer.

Jour 9 (pas un jour de congé)

Monter sur Cape Sounion au temple de Poséidon (le trajet coûte 25,2 euros aller-retour pour deux + l'entrée au complexe archéologique coûte 8 euros pour deux):
Comment se rendre à Cape Sounion ...
À propos du temple de Poséidon ...

La route prend deux heures dans un sens.
Le parc archéologique étant fermé le week-end, planifiez votre itinéraire en conséquence!

Marché central (du lundi au samedi de 7h00 à 15h00)
Carrés Omonia et Kojia (gratuit)
Trilogie classique (gratuit)
Musée national d'histoire (6 euros pour deux)
Plato Academy (gratuit). C’est un inconvénient d’y arriver, aussi, en principe, vous ne pouvez pas conduire
Musée du navire Averof (6 euros pour deux) et trireme
La plage

Vous devriez acheter un billet séparé pour le bus (ou le métro) à destination de l'aéroport.


Ainsi, pendant 10 jours, le coût pour deux à Athènes est de:
122 euros pour le voyage (2 billets de l'aéroport à la ville, 2 fois nous achetons 2 billets de la ville, 2 billets aller-retour pour Égine, 2 billets aller-retour pour Cape Sounion, 2 billets de la ville pour l'aéroport).
137 euros pour faire du tourisme.

Au total, en empruntant cet itinéraire, vous verrez, pour 259 euros, 52 sites d’Athènes, la station thermale, le cap Sounion, l’île d’Égine et les bains de soleil.

Aimez-vous l'article? Cliquez sur +1 et informez l'auteur!

Athènes matin

Si vous arrivez tôt dans la ville, il est préférable de commencer à explorer Athènes vous-même. la place centrale de la ville - Syntagme, qui en traduction en russe est aussi appelé le domaine de la Constitution.

La décoration principale de la place est le palais du parlement grec. À son pied au milieu du 20ème siècle. un mémorial de gloire militaire avec la tombe du soldat inconnu a été ouvert, où les gardes du président, vêtus en costumes nationaux, portent une garde de 24 heures.

Toutes les heures, un autre "groupe" de touristes se réunit sur la place pour assister à la cérémonie de relève de la garde. Il est peu probable que vous puissiez voir quelque chose comme ça ailleurs. Assurez-vous de prendre le temps de le voir.

Toutes les heures sur le tombeau du soldat inconnu, un changement solennel de la garde a lieu

De Syntagma, il est logique de s'élever vers les principales attractions de la ville - Acropole d'Athènes. Cela peut être fait à la fois à pied et en bus touristique.

Si vous allez à pied, considérez un point de repère délabré Temple de Zeus Olympien. Il a été construit aux VI-II siècles. BC et, malgré le fait que seules quelques colonnes ont survécu à ce jour, la construction laisse une impression indélébile. Peut être vu à proximité L'arc d'Hadriendaté également du IIème siècle. BC

Temple de Zeus Olympien à Athènes - Le plus grand temple de Grèce

À propos, si vous vous promenez un peu dans la rue Vasilissis Olgas depuis le temple de Zeus Olympien, vous pouvez vous trouver juste à côté d’une autre attraction d’Athènes - Stade Panathinaikos.

Le stade est intéressant parce que c'est ici que les premiers Jeux olympiques de notre époque ont eu lieu en 1896. De plus, il est également unique en ce sens que c'est le seul stade au monde entièrement recouvert de marbre. Son nom est traduit par «beau marbre».

Panathinaikos Marble Stadium - Découvreur des Jeux Olympiques modernes

Et dans l'intervalle, nous reviendrons à l'arc d'Hadrien. De là, la grande rue Dionysiou Aréopagitou mène directement à l'entrée de l'Acropole. Si vous visitez Athènes en été, le meilleur moment pour visiter l’Acropole est le matin, quand les rues ne sont pas encore très chaudes.

L'entrée de l'Acropole est ouverte tous les jours de 8h00 à 18h30. Nous avons déjà écrit un article séparé sur l'attraction principale d'Athènes, nous ne dirons que les structures visibles ici:

  • Propylées - entrée principale de l'Acropole,
  • Temple de la déesse sans ailes Nika,
  • Le Parthénon est le bâtiment principal, le temple de la patronne céleste de la ville - la déesse Athéna,
  • L'Érechthéion, ornée d'un portique avec des cariatides, a été construite en l'honneur du roi Erechtheum, qui rappelle également la dispute entre les dieux Athéna et Poséidon pour le droit de gouverner la ville,
  • ci-dessous, vous pouvez voir l'Odéon de Hérode Attique, où se déroulent à ce jour des spectacles de musique et de théâtre
  • les ruines du temple d'Asclepius - le dieu de la médecine,
  • ruines du théâtre de Dionysos et autres attractions.

En outre, du haut de la colline de l'Acropole offre un panorama magnifique sur toute la ville.

Jour d'Athènes

Sieste grecque traditionnelle, quand les portes de presque toutes les institutions publiques sont fermées pendant les heures les plus chaudes, heureusement, n’a pas touché les musées d’Athènes. Par conséquent, vous pouvez attendre la chaleur de midi et rejoindre la belle dans l’un d’eux.

Une impression durable sur ceux qui arrivent à Athènes par eux-mêmes fera une visite Musée Archéologique National, qui est considéré comme le plus grand musée du pays.

Il est un peu loin des principales attractions, vous pouvez donc vous y rendre en métro ou avec le même bus touristique.

L'exposition permanente du musée archéologique national compte plus de 20 mille pièces

Une autre série de musées intéressants, parmi lesquels Musée Benaki, Musée Byzantin et Musée d'art cycladique situé directement derrière le bâtiment du Parlement sur le boulevard Vasilissis Sofias, où se trouve également le bus touristique à arrêts multiples.

Ceux qui ne sont pas intéressés par le thème des musées peuvent également se diriger vers le palais du Parlement, car derrière celui-ci se trouve le quartier le plus riche d'Athènes, où vivent des hommes politiques, des ambassadeurs, des stars du cinéma et du spectacle. Il y a aussi des boutiques et des restaurants chers.

Pour ceux qui recherchent quelque chose de plus budgétaire ici, vous pouvez faire une pause de la chaleur de midi dans l'ombre derrière le palais Jardin national ou allez faire du shopping dans la région de Monastiraki, où se trouve un grand marché de souvenirs.

Plaka, malgré son apparence moderne, est le plus vieux quartier d’Athènes.

Sur le chemin, si vous êtes arrivé à Athènes pour une journée seulement, assurez-vous de vérifier Région de Plaka. C'est le plus vieux quartier d'Athènes, situé entre l'Acropole et la place Syntagma. Ici, sur les fondements de l'Antiquité, les bâtiments des XVIIIe et XIXe siècles ont été préservés.

De nombreuses rues de Plaki sont piétonnes, de nombreux magasins de souvenirs, cafés et caves à vin. Voici la rue la plus ancienne d’Athènes - la rue Adriana - qui a conservé son tracé depuis l’antiquité.

Dans la région de Plaka, vous pouvez également voir plusieurs autres attractions d’Athènes:

  • Agora Romaine, dont la construction appartient au 2ème étage. Je c. BC
  • et célèbre tour des vents - Le plus ancien monument météorologique, également construit au 2e étage. Je c. BC, et peut-être même plus tôt.

Soirée à athènes

L'agora romaine est adjacente à Agora d'Athènes - le centre de la vie sociale et politique de l’Athènes antique, derrière lequel n’est pas moins fréquenté par les touristes District de Tisio, où des cafés et des bars confortables donnant sur l’Acropole sont bien situés.

La plupart des habitants aiment passer leurs soirées dans cette partie de la ville. Vous pouvez simplement vous asseoir dans un café, discuter avec des amis et profiter de la beauté et de la grandeur de l'Acropole.

Une visite à la colline de Lycabette peut être le point final de la route d’Athènes en 1 jour

Un autre endroit particulièrement attrayant le soir - Lycabetteque Grekoblog a déjà écrit dans cet article.

Ceux qui veulent voir la ville de nuit en détail doivent s'inscrire pour l'une des excursions nocturnes à Athènes. Dans quelques heures, vous pourrez voir la ville sous un angle complètement différent.

Une telle tournée peut constituer un excellent point final pour ceux qui sont arrivés à Athènes par leurs propres moyens pendant une journée. Pour en savoir plus et vous inscrire à l'une de ces excursions, utilisez les liens ci-dessous.

À la fin

Eh bien, pour ceux qui décident de rester à Athènes plus d'une journée, nous vous recommandons de faire attention à nos articles:

Eh bien, si vous êtes habitué à être guidé par vos critères dans le choix d'un lieu de séjour, plus de 1200 options d'hébergement vous attendent sur booking.com. Vous pouvez trouver votre maison de rêve parmi eux en cliquant sur le lien ci-dessous.

Temple d'Héphaïstos

Il est généralement conseillé aux voyageurs expérimentés de commencer à explorer la capitale grecque le matin. A cette époque, les structures architecturales en pierre ne s'étaient pas encore réchauffées au soleil et les visiteurs citadins ne supportant pas la chaleur se sentaient à l'aise.

Une promenade indépendante parmi les vestiges d'anciennes structures devrait commencer par le temple d'Héphaïstos. Ses colonnes et son toit en marbre se distinguent des autres bâtiments antiques par le fait qu'il est beaucoup mieux conservé.

Ayant surmonté une courte distance du temple d'Héphaïstos, les touristes empruntent des chemins de pierre menant à un rocher plat de 156 mètres. Ici, pendant plus de 24 siècles, l'Acropole et plusieurs temples autrefois majestueux ont été érigés.

La forteresse a été presque complètement détruite à cause des guerres, des tremblements de terre, des vols.

Maintenant, les touristes voient les restes reconstitués du Parthénon, des propylées, de l’Érechthéion, du temple de Nika Apteros et d’autres anciennes structures.

Les voyageurs curieux sont particulièrement intéressés par la terrasse d'observation située ici. Debout dessus et en regardant les quartiers de la capitale, où les vestiges d'anciens bâtiments sont adjacents à de nouveaux bâtiments, les touristes peuvent clairement ressentir l'interrelation frappante du temps.

Après avoir visité l’Acropole, vous devriez descendre sur le versant sud de la colline, où les voyageurs admirent pendant longtemps l’Odéon d’Hérode Atticus restauré.

Cet amphithéâtre romain porte le nom de l'illustre orateur grec qui a initié la construction.

Pour regarder la façade majestueuse du théâtre, il faut descendre un peu en bas de la colline. Vous pouvez visiter la salle seulement quand il y a des représentations.

Cathédrale Saint Dionysius

En quittant la place de la Constitution, les invités de la ville se rendent dans une église catholique située non loin de là.

En entrant dans le vaste hall de la cathédrale Saint-Dionysius, l'aréopagite, les visiteurs peuvent s'asseoir sur l'un des bancs pour se frayer un chemin à travers plusieurs vitraux, une mosaïque et 12 colonnes de marbre gris.

Dans le même secteur, vous devriez compléter votre connaissance de la capitale grecque en photographiant les façades de trois chefs-d'œuvre architecturaux:

  • Académie des sciences
  • bibliothèque nationale
  • Université d'Athènes.

Ici, les touristes peuvent s’arrêter à Coffee Island pour prendre un café chaud en soirée et partager leurs impressions après une promenade dans la ville.

Que voir avec les enfants

La plupart des lieux de divertissement pour les jeunes voyageurs sont situés dans les banlieues de la capitale grecque. Mais à l'intérieur de la route à travers les quartiers historiques, vous pouvez trouver des activités intéressantes.

Tout d'abord, il s'agit d'une promenade dans le jardin national, où les portes du salon sont ouvertes aux jeunes visiteurs. Ici, vous pouvez non seulement regarder des chèvres, des oies ou des lapins amusants, mais aussi les nourrir. Les enfants s'amusent sur une aire de jeux avec des toboggans bas et des balançoires.

Non loin du jardin, au croisement de deux rues - Rigillis et Vasileos Georgiou B - se trouve le musée des enfants.

Vous pouvez y assister à des leçons de dessin fascinantes ou participer à des concours amusants.

Au début du jardin, un arrêt du «Solar Express» est proposé: un mini-train d'excursion à roues pour enfants et pour tous. En 1 heure et 40 minutes, vous pourrez voir presque tous les bâtiments célèbres de la capitale grecque.

Une autre option, comment passer une journée avec les enfants, est bien sûr le zoo d’Athènes. Il est situé en dehors de la ville, mais peut être atteint par les transports en commun (premier bus 319 ou 321, puis 320 par la route). Bien que la route du centre prenne beaucoup de temps, les touristes expérimentés disent que cela en valait la peine.

Ici, sur un grand territoire du jardin zoologique, les enfants verront plus de 400 espèces d’habitants de notre planète. Tous les animaux vivent dans de grandes cages en plein air, à l'exception des prédateurs. Ils peuvent être touchés, mais soigneusement et en aucun cas ne pas nourrir - cela est strictement surveillé.

Des spectacles de dauphins sont disponibles moyennant un supplément.

Comment se rendre de l'aéroport au centre

De l'aéroport international de Eleftherios Venizelos, le centre d'Athènes peut être atteint par 4 modes de transport. Des bus confortables (X93, X95 à X97), qui partent toutes les 30 à 60 minutes, vous livreront en 1 heure, 10 minutes et 1 heure et 50 minutes. Mais vous devez garder à l'esprit qu'il n'y a pas de place pour les bagages en vrac. Un billet d'une valeur de 6 € peut être acheté aux terminaux, dans les kiosques à journaux ou chez le conducteur. Si vous choisissez le métro, vous devez sortir de l'aérogare, traverser la route en suivant les panneaux En train et sortir à l'entrée de la ligne de métro bleu. Vous y arriverez pl. Monastiraki en 1 heure 10 minutes.

Les trains circulent de 6h30 à 23h30 en 5-10 minutes. Prix ​​du billet - 10 € aller simple, 18 € aller-retour. Ticket de groupe - 2 personnes. - 18 €, 3 personnes - 24 €. C'est un moyen de transport pratique pour les touristes célibataires, sans enfants et avec beaucoup de bagages. Le train au sol se rend à la gare centrale toutes les 15-30 minutes et arrive à la destination finale au bout de 40 minutes. Il fonctionne de 5h30 à 21h00. Les billets coûtent 10 €. Si vous êtes avec des enfants et des bagages solides, il est préférable de choisir un transfert - une voiture en classe économique (42 €), un minibus (7 passagers) - 84 €. La durée du voyage est de 35 minutes. Le transfert peut être réservé en ligne.

L’Acropole est l’objet principal de tous les visiteurs à Athènes. Commencer un itinéraire en visitant l’attraction principale de l’antiquité est plus pratique pour plusieurs raisons. Premièrement, le matin, il y a moins de monde (l'entrée est ouverte à 8 heures du matin). Deuxièmement, il ne fait pas si chaud au soleil. Et troisièmement, vous pouvez acheter ici un ticket d’entrée, qui vous permettra ensuite d’obtenir une entrée gratuite au temple de Zeus, à Ceramikos, au Forum romain, au musée national d’archéologie, à l’Agora et à la bibliothèque Hadrian.

A propos, pour ceux qui ont la possibilité de rester quelques jours, la validité d'un ticket unique est définie pour 4 jours. Dans l'Antiquité, chaque ville grecque avait sa propre Acropole (grec: “acropolis” - “le sommet de la ville”), mais aucune d'entre elles ne peut égaler la ville athénienne par son ampleur et le nombre de bâtiments de l'époque antiquité. Il est intéressant de noter qu’à Athènes, il est même interdit de construire des immeubles de grande hauteur afin de ne pas masquer les vues de l’Acropole depuis les rues de la capitale.

La carte de visite de l'Antiquité l'Acropole comprend plusieurs monuments impressionnants, parmi lesquels le Parthénon, un temple dédié à la déesse Athéna et érigé bien avant notre ère, domine définitivement. En ces temps lointains, les marins pouvaient voir le rayonnement de la statue géante de la déesse dans le casque, debout à côté du Parthénon, à une distance de 40 km. Aujourd'hui, il ne reste que des légendes de l'énorme statue d'Athéna. Enlevée lors de la quatrième croisade, elle est décédée des suites d'un incendie déjà à Constantinople.

Malheureusement, le Parthénon n'a pas épargné l'histoire.Lors de la conquête des Turcs, le temple servit de mosquée et fut par la suite presque détruit par les Vénitiens. Depuis de nombreuses années, le temple d’Athéna est habillé d’un échafaudage, mais cela n’empêche pas les touristes d’apprécier la grandeur de l’ancienne structure. Après avoir visité l’Acropole d’Athènes, chaque touriste élargit bien sûr ses connaissances et reconstitue le trésor d’empreintes de monuments antiques préservés: propylées en marbre à l’entrée, temple de Nika, Erechtheion et théâtre Dionysos sur le versant sud.

Ancien musée de l'Acropole

Fondée au 19ème siècle. Le Vieux musée de l'Acropole est un dépôt de raretés inestimables illustrant les temps anciens. Il est situé au bord de la falaise sur le site archéologique. Dans 9 galeries, vous verrez des chefs-d'œuvre d'art créés par des maîtres anciens pour décorer l'Acropole. En entrant ici, vous vous retrouvez dans le monde des statues préhistoriques, des bas-reliefs et de divers objets d'intérieur. Les véritables trésors du musée ne peuvent que susciter l’admiration - Des croûtes archaïques (gracieuses sculptures de filles) Chacune d’elles a son apparence unique, sa sophistication individuelle, capturée par les talentueux sculpteurs du 6ème siècle. BC e.

Des expositions non moins intéressantes captivent l’imagination - Caryatides - statues majestueuses de jeunes prêtresses. Le niveau de compétence artistique des sculpteurs est incroyable en eux. Avec quelle précision les courbes gracieuses des figures féminines, les plis tombants de leurs vêtements sont traduits dans la pierre! Les statues nommées d'après le modèle de Carey servaient de support au chevauchement du portail dans le temple d'Érechthéion. Le mobilier du Parthénon suscitera votre intérêt: des assiettes en forme de frise, une statue de Moshofor. L'ancien musée de l'Acropole préserve soigneusement le patrimoine artistique et historique de Hellas. Entrée - 5 € (adulte), 3 € (studio), enfants - n / b.

  • La ville de la beauté et de la liberté éternelles - une visite à pied des principales attractions de la capitale: histoire, culture, traditions
  • Le triangle "Syntagma-Omonia-Monastiraki" - pendant 3 heures pour devenir indigène
  • Visite guidée pour les enfants avec des prix - histoire, mythes sur les dieux et compétences grecques sous forme de jeu interactif
  • Cuisine grecque, recettes ancestrales et secrets de la longévité: tour gastronomique avec un chef expérimenté. Mieux vaut voir une fois qu'entendre cent fois
  • Promenade sur le toit - profitez d'une vue fantastique sur la ville lors d'une promenade à couper le souffle "avec la brise"
  • Athens Athens in 2 hours - imprégnez-vous de l'esprit centenaire hellénique lors d'un riche voyage à travers les anciens coins de la capitale grecque
  • Sur les collines autour de l'Acropole - regardez la ville depuis les hauteurs des célèbres collines et promenez-vous dans le vieux quartier de Plaka
  • Le lac thermal Vulagmeni et le temple de Poséidon - un voyage en voiture à la pointe sud de l'Attique à travers la beauté des régions côtières

Parmi les objets architecturaux antiques de l'Acropole, les ruines du temple d'Érechthéion occupent la 2e place en grandeur et en signification. Construit au 5ème siècle BC e. en l'honneur de la déesse Athéna, de Poséidon et du roi Erechthée, le sanctuaire était destiné à la célébration de rites sacrificiels. La dentelle des légendes enveloppe le nom et l'emplacement d'une structure grandiose. Selon l'un d'eux, Poséidon aurait percé le rocher avec son trident et une source en aurait tiré. Selon une autre version, Athéna aurait ouvert un olivier aux Athéniens. Le 3ème mythe dit que le roi légendaire Erechtea a été enterré ici.

Dans le temple se trouvaient une sculpture en bois d’Athéna, tombée, supposément du ciel, d’une lampe en or de Kallimachus, d’une statue d’Érechthée et de l’autel d’Héphaïstos. Maintenant, aucun des éléments ci-dessus de la décoration de luxe n'est pas préservé. Mais sur le bâtiment du sanctuaire, vous pouvez voir de véritables éléments architecturaux: des colonnes ioniques, des rosaces sculptées dans la pierre aux portes des portails. 6 figures féminines en marbre - cariatides sont des copies talentueuses des originaux. Les originaux des sculptures sont conservés au musée de l'Acropole et au musée britannique.

Musée de la bijouterie Ilias Lalaunis

Le magnifique bâtiment ancien abrite non seulement le musée de la bijouterie, mais également le centre mondial de la bijouterie. L’appeler ainsi permet la singularité des collections qui s’y trouvent, la beauté et la vaste géographie des produits, l’extraordinaire popularité dans le monde entier. Des étudiants de différents pays viennent ici au centre international d’éducation des bijoux pour étudier les beaux-arts. Les pièces maîtresses des expositions permanentes sont les chefs-d’œuvre de Lalaunis lui-même, l’illustre artisan qui fabrique des bijoux depuis les années 40 du XXe siècle.

Chacune d'entre elles n'est pas simplement une décoration luxueuse, mais une œuvre d'art de qualité. D'après les expositions du musée (plus de 4 000), on peut retracer l'histoire du développement de l'artisanat de la joaillerie dans le monde (60 pays), des époques néolithique et paléolithique à nos jours. Votre intérêt incontestable sera causé par des copies de bijoux de Trojan Priam Treasures trouvés par Schliemann. Une exposition séparée reflète l’histoire des joyaux de la Grèce, de «l’âge du bronze» à l’ère byzantine.

Des objets en or provenant d'autres pays européens, asiatiques et américains sont présentés lors d'expositions thématiques. Au 2ème étage du musée, vous verrez des collections de bijoutiers modernes. Ils incarnaient les motifs de l'écologie naturelle et reflétaient les tendances technologiques modernes. Le musée Ilias Lalaunis est une sorte d’université des bijoux, incarnant une incroyable beauté en métaux précieux et en pierres précieuses. Une visite au «temple des bijoux» laissera une impression profonde. Prix ​​d'entrée - 5 €.

Nouveau musée de l'Acropole

Pour visiter le musée, vous devez préparer 5 €, car il n'est pas inclus dans le prix d'un billet simple. Croyez-moi, vous ne le regretterez pas. Selon la note du Sunday Times, le New Acropolis Museum est classé parmi les meilleures salles d’exposition uniques au monde. La construction du complexe a été conçue juste au-dessus du site archéologique. Vous pouvez maintenant visualiser les résultats du travail des archéologues à travers un revêtement de verre au lieu du sol situé au rez-de-chaussée du bâtiment. Le musée est situé sur le côté sud de l'Acropole, à seulement 250 mètres du Parthénon. Des vitraux de la galerie et une terrasse d'observation spéciale sur le toit du musée permettent aux visiteurs d'admirer à nouveau le panorama des pics "antiques" de la ville.

Temple de Zeus Olympien

17 colonnes corinthiennes délabrées et une plate-forme rectangulaire apparaissant devant vous - voilà tout ce qui reste de la plus grande structure antique du temple de Zeus. Le sanctuaire du principal dieu olympique a été construit pendant 7 siècles (du 6ème siècle avant notre ère au 2ème siècle après JC), mais il n’a pas duré longtemps dans sa forme achevée. Dans les années 300 e. les barbares l'ont complètement détruite et les matériaux de construction ont commencé à être utilisés pour d'autres objets. Selon le plan des fils du souverain tyran athénien Pisistrate, la splendeur et la splendeur de la structure devaient éclipser le temple d'Artémis à Éphèse.

Le changement de régime, la mort des empereurs ont ralenti la construction et, en 132, l'église a été inaugurée solennellement, ce qui est devenu le plus important édifice religieux de cette époque. L'imagination des témoins oculaires a été choquée par une immense statue de Zeus en or, garnie d'ivoire et placée au centre. Les sculptures extérieures d'empereurs et de dieux grecs n'étaient pas moins impressionnantes. Au cours de l'excavation, 14 colonnes adjacentes ont été ouvertes, 2 séparées et 1 colonne tombée. Mais même à partir de ces vestiges, on peut juger de la grandeur antérieure du temple de Zeus. Ce n'est pas un hasard si le flux de touristes ne se tarit pas.

Arc d'Hadrien

Il est impossible de ne pas remarquer l'arc monumental situé à 20 mètres du temple de Zeus. Extérieurement, il ressemble à l'Arc de Triomphe de Rome et s'appelle l'Arc d'Hadrien. Ce bâtiment, unique par sa force et sa durabilité, a été construit comme une porte reliant le centre d’Athènes au nouveau quartier de la ville. Jusqu'au 20ème siècle la structure en blocs de marbre pentélien n'a pas été reconstruite, mais a parfaitement conservé les structures principales. La taille de la voûte est surprenante: hauteur - 18 m., Longueur - 13,5 m., Largeur - 2,5 m. Les scientifiques-architectes ont reproduit l’aspect original de la structure et ont découvert quelles pièces avaient été perdues. Aujourd'hui, au dernier étage, il y a 4 pilastres avec chapiteaux, 2 colonnes corinthiennes et un pignon triangulaire.

Sur le niveau inférieur, les murs bien conservés démontrent la haute qualité de la construction antique. Par l'ornement des chapiteaux de l'arc en arc, on peut juger de l'habileté des sculpteurs travaillant sur le design. Il est facile de deviner à quel point les sculptures ornaient les fenêtres du niveau supérieur et d’autres éléments architecturaux de l’Arche d’Adrien. Les inscriptions sur le chevauchement des deux côtés indiquent: "C'est la ville d'Hadrien, pas Thésée". Bien qu'il existe une autre version plus neutre du décodage de la maxime. Inspection b / p arch.

Jardin national et zappeion

Après avoir exploré les artefacts architecturaux, vous pourrez vous détendre dans les ruelles ombragées du jardin national, situé derrière le bâtiment du Parlement. C'est un ancien parc royal, détruit par la reine Amalia sur 15,5 hectares. Vous verrez ici beaucoup de mini-étangs artificiels avec des poissons et des tortues colorés, des volières avec des animaux, des paons se promenant sur le territoire. Des arbres et arbustes exotiques, des palmiers, une abondance de fleurs, des oiseaux et des oiseaux font une promenade dans cette oasis délicieuse. Les vestiges d'anciens bâtiments, les bustes en marbre de personnalités grecques remarquables, un cadran solaire, les vestiges du viaduc d'Adrian donnent l'impression d'un musée vert à ciel ouvert.

L’objet architectural principal du jardin national est le palais de Zappeyon (1874-1888), qui séduit par son apparence classique. Ce magnifique bâtiment porte le nom du célèbre philanthrope grec Zapas, qui a ravivé les traditions sportives olympiques. C'est là que se trouvait le village olympique des premiers Jeux olympiques modernes (le 6 avril 1896), qui accueille désormais des expositions internationales, des forums politiques, des congrès et des conférences.

Place Syntagma

Si vous dites à quelqu'un que vous avez visité Athènes, mais que vous n'avez pas visité la place Syntagma, ils ne vous croiront pas. Ici, sur la place centrale, se trouve le bâtiment du parlement. Initialement, il a été conçu comme un palais royal et a été habité pendant un certain temps par le roi Otton de Bavière. Mais après le coup d'État de 1843 et la signature d'une nouvelle constitution, il est expulsé par les révolutionnaires. En l'honneur de cet événement, le lieu a été nommé Syntagma (Place de la Constitution). Le bâtiment était d'abord un symbole de la monarchie, puis un symbole de la démocratie.

La garde d'honneur est un spectacle curieux qui peut être observé chaque heure. Les soldats de la garde nationale des Evzons (en grec: “Evzon” - “bien ceinture”) portent un garde sur la tombe du soldat inconnu devant le parlement. Ils sont très inhabituels et frappent au figuré à chaque pas, et tous ceux qui assistent à la cérémonie entendent le bruit des bottes garnies de clous en acier. La forme de la garde d’honneur a été modelée sur la base du costume national grec comportant des éléments constitutifs: une jupe pour homme (fastanella), un béret rouge avec un long pompon (phareon) et des bottes en cuir à gros pompons (tsarukhs). Le changement de la garde de la garde nationale est l’un des sites les plus animés d’Athènes.

District de Plaka et village d'Anafiotika

Vos impressions sur Athènes ne seront pas complètes si vous ne visitez pas le cœur historique de la ville, le vieux quartier de Plaka. Il est situé sur les pentes nord-est de l'Acropole. Officiellement, Plaka reçut le nom romantique de "District des dieux", en tenant compte de la proximité des attractions antiques de l'Acropole. Les labyrinthes de rues étroites avec des rangées de maisons pittoresques et de bâtiments authentiques captivent tout le monde avec l'atmosphère étonnante de l'Antiquité. Marcher dans la plus grande rue d'Adriano sera un plaisir. Il y a quelque chose à voir pour les touristes. Les églises byzantines conservées (13-14 c): Transfiguration du Seigneur, Sainte Catherine, présentent un intérêt certain.

Cela vaut la peine d’aller dans l’un des musées locaux, par exemple le Musée de l’art populaire grec ou les instruments de musique. En visitant l'une des nombreuses tavernes, vous pourrez savourer un délicieux dîner dans un esprit national. Et dans le café, buvez une bonne tasse de café pour vous remonter le moral avant de vous promener à Anafiotika, un petit village du district. Il a été fondé en 1841 par les charpentiers et les maçons qui ont construit l’Athènes moderne. Pour eux-mêmes, ils ont construit des maisons, dispersées au hasard dans les rues. Aujourd'hui, seuls 45 bâtiments ont survécu et sont devenus le symbole architectural d'Anafiotika.

Agora Romaine

Vous pouvez voir les traces du puissant empire romain en visitant l'agora romaine. Une plate-forme de négociation (marché), équipée à Octavian Augustus (11 av. J.-C.), a été découverte par des archéologues lors de fouilles menées au XXe siècle. Ce n'était pas seulement un lieu de commerce animé, mais aussi le centre de la vie politique de la ville. Entourée de tous côtés par des colonnes de style ionique, la place en forme de rectangle contenait des magasins, des entrepôts et des centres commerciaux. Sur le côté ouest se trouvait l'entrée centrale, appelée la porte d'Athéna Archegetis. L'entrée du côté est s'appelait le Propyla oriental.

À côté d'eux se trouvait Agoranomeion - le bâtiment administratif et Vespasillon (toilettes générales). Vous pouvez voir ici les fragments survivants de la colonnade, la porte d'Athéna, les restes de la propylée orientale. Dans la partie sud de l'Agora, les ruines de la fontaine romaine apparaîtront devant vous. Un symbole de force et de perfection architecturale - La tour de l'horloge A. Kirsky a été parfaitement conservée. La partie nord de l'agora est couronnée par la mosquée Fenghiye, construite au XVIIe siècle. sur le site du temple chrétien détruit.

Si vous traversez la route depuis l'Agora, vous vous retrouverez sur la colline de l'Ares ou sur l'Aréopage, le lieu légendaire de l'ancienne Hellas. Bien qu’à présent presque rien ici ne rappelle l’ère de l’antiquité, il vaut vraiment la peine de marcher même le long de la colline de marbre où Socrates a été exécuté. Ici, le conseil des anciens (archontes) siégeait - Areopagus, la plus haute cour d'Athènes. Selon la légende, c'est sur cette colline que le dieu de la guerre Ares a été jugé, justifié par le conseil des dieux. Aristote a mentionné l'aréopage comme un "lieu sacré au grand jour". Au cours de la longue histoire de l’Areopage, l’organe judiciaire qui a fait l’objet de nombreuses réformes est resté la principale force juridique d’Athènes.

Aujourd'hui, la colline légendaire est entourée d'une haute clôture en treillis avec plusieurs portes. De son pied, en haut, des marches taillées dans la pierre. Au sommet, vous trouverez une petite zone bien visible entourée des vestiges de bancs en pierre. Vous pouvez voir les contours du périmètre de la maison avec une empreinte de puits dans le coin et un drain. Le versant nord de la colline, où se trouvait le cimetière de la période mycénienne, était envahi par les arbres. Du haut de l'aréopage s'ouvre un panorama pittoresque sur Athènes, qu'il ne faut pas négliger.

Agora Athénienne

Vous pouvez compléter vos impressions sur la ville antique en visitant une autre agora, Athènes, située sur la pente douce de la colline. C'est maintenant un musée à ciel ouvert, réparti sur 5 hectares. La vaste zone commerciale n’était pas seulement un lieu de commerce, mais aussi le centre de la vie socio-politique et économique d’Athènes. En témoignent les ruines de nombreux objets découverts lors des fouilles du 19 au 20ème siècle. Voici les principaux bâtiments administratifs et publics de la ville. En valeur, l'Agora Athénienne était la deuxième Acropole.

Les constructions architecturales partiellement préservées ou en ruines émerveilleront votre imagination. Le spectacle du célèbre temple d'Héphaïstos, construit dans le style dorique, vaut beaucoup. Le portique à deux étages de Stoa Attala et la première église athénienne des Saints Apôtres Solaki sont tout aussi impressionnants. Parmi les nombreux autres temples, il ne reste que des ruines (temple d'Apollon le Père, Zeus, Athéna, la Mère des Dieux, etc.). Mais on peut juger de la grandeur de la place principale athénienne.

Le musée archéologique, ouvert sur le territoire, abrite une vaste collection d'objets inestimables illustrant la vie, la culture et la vie des Grecs de l'Antiquité. Les fouilles encore en cours apportent de nouvelles découvertes et de nouvelles expositions. L'inspection d'un monument exceptionnel de la culture grecque antique vous permettra de ressentir l'esprit de cette époque.

Place Monastiraki

L'un des endroits les plus animés d'Athènes est la place Monastiraki, bondée de monde tous les jours. Il y a des siècles, il y avait des monastères athéniens - le "grand monastère", dont la plupart ont été détruits lors des fouilles du XIXe siècle. La place (plus tard tout le quartier) a été nommée d'après l'église restante de Monastiraki, datant du XVIIe siècle. (petit monastère) Une structure apparemment modeste vous impressionnera avec une décoration intérieure luxueuse, des fresques magnifiques. Un autre édifice religieux - la mosquée Cistarakis (XVIIIe siècle) enchante par la beauté et l’originalité de l’architecture. Il a été construit sous le gouverneur ottoman Tsistarakis en 1759.

L'histoire de sa création est reflétée dans la légende de l'ancienne malédiction: une épidémie de peste a commencé pour la construction d'une pierre de la colonne de Zeus dans la ville. Le gouverneur a été retiré du pouvoir et empoisonné. Le minaret en tant que symbole des envahisseurs ottomans a été démoli au 19e siècle et le magnifique bâtiment a été transformé en musée de la céramique (une branche du musée de l'art populaire). Si vous vous trouvez sur la place le jour du marché aux puces, parcourez ses rangées et goûtez à sa saveur particulière. Ici, tout ce qui se passe peut être caractérisé par le slogan "En Grèce, tout est là!".

Le mont Lekavitos sera le dernier accord d’une journée chargée à Athènes. Vous pouvez gravir une colline de 277 mètres, à pied ou en taxi, ou de la manière la plus impressionnante - en funiculaire. Des hauteurs de Lekavitos s'ouvre un panorama fantastique sur toute la ville. Depuis la nuit des temps, de nobles citoyens se sont installés à cet endroit et la vie sur les terres de Lekavitos est considérée comme coûteuse et privilégiée. Ces dernières années, l’escalade de la montagne est devenue une partie intégrante des cérémonies de mariage avec une visite obligatoire des jeunes mariés à la chapelle Saint-Georges, située au sommet d’une colline. C'est ici, à la fin de la journée, que vous pourrez prendre des photos panoramiques mémorables et laisser dans votre mémoire le sentiment de survoler la ville.

En Europe, il est difficile de trouver une ville qui ressemble même de loin à Athènes. C’est une ville où tradition et histoire cohabitent avec modernité. Il y a où aller et que voir. Les Grecs eux-mêmes seront toujours sincèrement heureux de votre désir de toucher l'éternel.

Pin
Send
Share
Send