Voyage

Pont de Westminster

Pin
Send
Share
Send


Le traversier Lamberth Horseferry constituait une alternative au pont, mais sa traversée prenait beaucoup de temps et était assez dangereuse à marée haute.

Sous le règne d'Élisabeth Ière, plusieurs tentatives ont été faites pour adopter une loi autorisant la construction d'un nouveau pont, mais les autorités de la ville s'y sont toujours opposées. Cependant, en 1734, Charles Labelye, un ingénieur suisse, présenta son plan, à la suite duquel le comte Pembroke et ses partenaires obtinrent l'autorisation de construire le pont.

Le même comte posa la première pierre du futur pont en 1739. Des piles de fonte sont descendues dans la rivière à l'aide d'un moteur conçu par l'horloger suisse M. Valois. Les travaux de construction ont été entravés par des difficultés financières, des hivers rigoureux, des guerres en Europe, le sabotage des bateliers, des accidents et même un petit tremblement de terre. Plus tard, en 1747, une fissure est apparue sur la maçonnerie et plusieurs pierres sont tombées dans la Tamise.

Earl Pembroke est décédé peu de temps avant l’ouverture du pont, en 1750. Le Suisse Labelye, épuisé par le travail et les troubles constants, se rendit dans le sud de la France, où il mourut en 1781.

Le pont avait une longueur de 316 mètres et une largeur de 13,5 mètres. Le pont, qui a tendance à se balancer à la base, était très peu fiable. En 1831, il fut démoli, ne laissant que la fondation. Cinq ans plus tard, James Walker commença sa reconstruction, qui dura plus de 10 ans. Il a ensuite, avec Charles Barry, George Rennie et Thomas Page, approuvé la conception du nouveau pont.

Les travaux de construction d'un nouveau passage ont débuté en 1854. Le pont devait comporter sept arches forgées de 252 mètres de long et 26 mètres de large. Ouvert en mai 1862, le pont de Westminster s’associe, grâce à sa couleur principalement verte, à l’édifice de la Chambre des communes.

Avec la construction du pont de Westminster, le développement actif de la rive sud de la Tamise a commencé. Actuellement, Westminster Bridge est le plus ancien pont de Londres et, en plus de réparer plusieurs fissures en 1924, il n’a pratiquement pas besoin d’être réparé depuis plus de 150 ans.

Les ponts à Londres sont déjà un point de repère à part entière. Pour savoir quels musées sont situés des deux côtés du pont de Westminster, consultez la section London Sights.

Photo et description

Le pont de Westminster a inspiré William Wordsworth à créer le célèbre sonnet, intitulé «Written on Westminster Bridge, le 3 septembre 1802».

Aucun spectacle captivant! Et en qui
Esprit insensible et obstiné
A la vue d'un magnifique panorama,
Où est le matin - comme si en robe - tout est autour
Vêtu de beauté ...
(Traduction de William Levik)

Wordsworth envisageait vraiment un spectacle captivant: un magnifique panorama sur Londres s’ouvrant depuis le pont, le dôme de la cathédrale Saint-Paul au loin, aucun gratte-ciel en vue. Beauté!

Maintenant, la vue n'est pas la même et le pont est différent. Wordsworth admirait Londres sur le premier pont de Westminster. Ouvert en 1750, c'était un bâtiment vraiment impressionnant. Il a été construit avec difficulté - l'hiver rigoureux est intervenu, la guerre avec l'Espagne, des accidents, un manque d'argent banal et même deux tremblements de terre. Mais le résultat en valait la peine: le pont en pierre de Portland à quinze arches semblait majestueux. Les contemporains ont écrit qu'il inspirait tous les observateurs, qu'ils soient Anglais ou étrangers, à réfléchir à la richesse et à la splendeur de l'Empire britannique. Ils n’ont pas précisé qu’il s’agissait du deuxième pont de Londres traversant la Tamise (les passeurs et les autorités de la ville, qui avaient reçu de l’argent pour avoir traversé le seul pont de Londres, avaient saboté la construction de passages à niveau). Les gens étaient si heureux lors de la construction que le jour de l'ouverture, beaucoup de ceux qui l'ont traversé de l'autre côté ont dû louer un bateau pour pouvoir rentrer - le pont était encombré.

Il ne resta pas très longtemps. Déjà en 1831, lorsque l'ancien pont de Londres avait été démantelé, le tracé de la Tamise avait été modifié et de nombreux ponts avaient commencé à s'effondrer, notamment à Westminster. En 1862, il fallut le remplacer par l'actuel. C'est maintenant le plus ancien de Londres (tout le reste a été construit ou remplacé plus tard).

Le pont en métal à demi voûté de style gothique développé par Thomas Page correspond au bâtiment du Parlement. Il a été surveillé personnellement par Charles Berry, qui a reconstruit le Parlement après l'incendie de 1834. Le pont est peint en vert noble, couleur des sièges en cuir de la Chambre des communes. Des lanternes élégantes, des armoiries de Victoria et Albert, une statue de la reine Boudicca à l'entrée ouest et un joyeux lion de pierre à l'est font du pont l'un des plus beaux de Londres. Son emplacement en fait l’un des plus fréquentés: il relie Big Ben à l’Œil de Londres. Et le sonnet de Wordsworth rappelle une tablette avec le texte du poème - afin qu’un passant ralentisse et s’assure: «il n’ya pas de spectacle de captivant».

Caractéristiques du pont et de l'ensemble des bâtiments anciens environnants

Parmi tous les bâtiments célèbres reliant les parties ouest et est de la ville historique de Londres, le pont de Westminster, vieux de 150 ans, est le plus ancien. Le regard des touristes attire 7 arches de style gothique qui s'intègrent harmonieusement à la composition des bâtiments environnants.

Le pont de Westminster est le lien entre les parties sud, plus moderne et ouest de la ville, avec ses vieux bâtiments d’importance administrative.

La couleur vert des marais symbolise les sièges sur lesquels siègent les députés. En même temps, le pont Lembet, qui relie également les deux rives de la Tamise, mais conduit les piétons à l’autre côté du Parlement, avec sa couleur rouge symbolisant les sièges des membres de la Chambre des lords.

L'achèvement de la construction du pont de Westminster en 1862 revêt une grande importance historique pour Londres, car il marque le début de la modernisation complète du quartier de West End et de la construction de la ville elle-même.

En vous arrêtant au centre de ce célèbre pont et en regardant vers l’est, vous pourrez vous rendre au célèbre London Eye, à côté duquel se trouve le County Hall. Sur le côté ouest se trouve le non moins célèbre palais.

L'attraction "London Eye", située à quelques pas du pont, offre à tous un panorama inoubliable sur Londres historique et mystérieuse et ses environs, alliant le souffle du passé, des temps semblant oubliés depuis longtemps et la splendeur du monde moderne.

La grandeur du pont de Westminster a inspiré plus d'un artiste à créer des chefs-d'œuvre de l'art. L'un d'entre eux est le tableau "Thames at Westminster", peint en 1871 par le célèbre artiste de l'époque, Ernest Monet.

Regarde la vidéo: D'autres images à Londres : des secours sur le pont de Westminster. (Octobre 2020).

Pin
Send
Share
Send