Voyage

15 plus beaux sites d'Afghanistan

Pin
Send
Share
Send


Dans cette section, vous trouverez des lieux d’intérêt populaires en Afghanistan, tels que le Pamir, la Mosquée Bleue, la Mosquée Juma à Herat, le Minaret jamaïquain, les statues du Bouddha Bamyan, etc. Au total, la collection contient 6 objets pouvant être triés par ordre alphabétique et par balises en haut du site. En premier lieu, l’Afghanistan abrite des monuments historiques, des mosquées, des montagnes et des régions que vous pouvez retrouver sur la carte du pays.

1. Statues de Bouddha Bamyan

Images géantes de la divinité 37 m et 55 m de long, situées dans la vallée de Bamian. Ces statues ont été érigées autour du VIème siècle. Ils ont utilisé des éléments de l'art indien de Gandhar. En 2001, par une décision des Taliban, les statues ont été détruites avec le libellé "Les gens ne devraient pas adorer les idoles". Le monde entier (y compris les pays islamiques) a vivement condamné ces destructions. Malheureusement, l'UNESCO ne prévoit pas de restaurer les statues en raison du coût élevé du projet et du fait que la nouvelle statue n'aura toujours pas la signification historique que les bâtiments d'origine.

2. Mosquée Bleue (Mazar-e-Sharif)

Une mosquée pittoresque de la province de Balkh, où aurait été enterré le calife Ali, le cousin du prophète Mahomet lui-même. La tombe du calife existe depuis le 12ème siècle et la mosquée a été érigée au 15ème siècle. Hussein Baykara. Le préfixe «bleu» qu’elle a reçu en raison du grand nombre de carreaux turquoises recouvrant les murs et les dômes. La mosquée est le monument antique le mieux conservé de l’Afghanistan.

3. Mosquée Juma à Herat

Un temple magnifique, dont le philosophe et poète Alisher Navoi a assisté à la création. En raison des nombreuses guerres des 30 dernières années, la mosquée a été complètement détruite, mais elle a été restaurée pour le moment. Le bâtiment restauré et restauré est recouvert de riches peintures, la cour peut accueillir près de 5 000 fidèles. Il existe également un grand chaudron du XIVe siècle dans lequel ils préparent depuis six siècles des sorbets destinés à être distribués à des personnes en vacances.

4. Mosquée Eid Gah

La plus grande mosquée de Kaboul. Ici, l’émir Amanullah Khan a déclaré en 1919 l’indépendance de l’Afghanistan. Eid Gah (traduit par "festive") est l’un des centres de la vie religieuse de Kaboul. De grandes fêtes musulmanes y sont organisées à grande échelle, au cours desquelles des milliers d'Afghans viennent prier sur les murs et sur la place devant la mosquée.

5. Minaret Jamaïcain

La construction du XIIème siècle. dans l'ancienne ville de Firuzukh. Ce monument architectural inestimable est perdu dans les montagnes du nord-ouest du pays, il est très difficile d'y accéder à cause de la situation militaire. Le minaret de 65 mètres est parfaitement préservé, la décoration murale extérieure pendant presque 8 siècles a presque complètement survécu. Il a été construit pendant l'apogée de la dynastie Gurid, qui contrôlait le vaste territoire qui s'étend de la baie du Bengale à la ville indienne de Nishapur au Moyen Âge.

6. Parc complexe Jardins de Babur

Parc de Kaboul, où se trouve la tombe du fondateur de la dynastie moghole, Babur. Il s’agit d’une série de 15 terrasses en cascade réalisées dans le style typique de l’architecture moghole. La tombe de l'empereur est au milieu du parc. Pendant la guerre civile, la plupart des bâtiments ont été détruits et les arbres abattus, mais en 2011, le parc a été complètement restauré.

7. Musée de Kaboul

Une collection d'objets anciens de différentes cultures qui ont existé à différentes époques en Afghanistan. Le musée a un destin difficile: en 1996, après l’arrivée au pouvoir des talibans, la collection a été pillée et détruite à 70%, certaines expositions ont été supprimées. En 2004, le musée restauré a de nouveau été ouvert aux visiteurs.

8. Citadelle d'Hérat

Aussi connu sous le nom de la citadelle Alexandre, car il a été construit lors de la conquête de la région par Alexandre le Grand. Des fouilles ont été menées sous la direction de l'UNESCO et de nombreux artefacts intéressants ont été découverts et figurent dans les collections du musée de la citadelle. La citadelle a connu le siège de nombreuses armées au Moyen Âge.

9. Forteresse de Bala Hissar

La construction du Vème siècle dans la ville de Kaboul. Servi d'abri pour les dirigeants de l'Afghanistan pendant plusieurs siècles. La forteresse a été reconstruite à plusieurs reprises pour la rendre plus fiable. Au XIXème siècle. pendant la guerre anglo-afghane, une partie des bâtiments fut détruite sur ordre du général anglais Roberts. Maintenant, la citadelle est utilisée comme lieu de déploiement de l'armée afghane.

10. passage de Khyber

Passage de montagne à la frontière du Pakistan et de l'Afghanistan. Une belle route de montagne avec une longueur de 53 km., Qui est une alternance de gorges profondes et étroites. Une voie de chemin de fer et l'autoroute Kaboul-Peshawar ont été posées le long du passage. C'est un lieu stratégique, renforcé par des points de tirs, des cordons militaires et des postes de garde-frontières.

11. Gorge du Panjshir

Traduit de la langue locale s'appelle la gorge de Five Lions. La vallée pittoresque de la province de Panjshir. Sur son territoire, des passages commodes vont des provinces du nord aux provinces du sud. Pendant les hostilités, la gorge se transforme en un refuge commode et une forteresse imprenable, d'où il est commode de mener des attaques partisanes.

12. Blue Lakes Bande Amir

Un réseau d'étangs au coeur de l'Afghanistan. Les lacs sont entourés de montagnes et de steppes. La couleur perçante de l’eau, allant du bleu au bleu profond, semble très pittoresque, contrairement au calcaire blanc et rose des roches environnantes. Bande Amir figure sur la liste des plus beaux lacs colorés du monde et sur la liste du patrimoine naturel de l'UNESCO.

Qui et pourquoi se rend en Afghanistan

Il n'y a pas de divertissements modernes, de fêtes bruyantes et d'attractions extrêmes en Afghanistan, mais il y a de nombreux sites naturels magnifiques, des temples anciens et des lieux pittoresques.

Le pays attirera certainement les touristes qui préfèrent étudier et inspecter les monuments religieux. Ils devraient absolument visiter la mosquée bleue et Juma, la mosquée Abdul Rahman et Puli Hishti.

Les amateurs d'architecture ancienne seront intéressés par la ville rouge de Shahri-Zohak, les statues de Bouddha dans la vallée de Bamian, le jardin de Babur et le Lashkari Bazar.

Parmi les objets du patrimoine culturel séculier, les touristes distinguent le musée national et le musée du djihad.

Mais les sites naturels qui peuvent émerveiller tous les touristes sont particulièrement beaux et uniques: Blue Lakes et Khyber Pass.

Mosquée Bleue ou Mausolée Ali

Une mosquée unique est située dans la région de Balkh, où, selon les recherches archéologiques menées au XIIe siècle, le calife Ali aurait été enterré, considéré comme le cousin du prophète Mahomet. Le mausolée lui-même a déjà été érigé par Hussein Baykar au 15ème siècle, du nom de sa création Mazar-e-Sharif (traduit du persan par «Saint Grave»). Le deuxième nom est "bleu", elle a reçu en raison du grand nombre de pièces colorées sur les murs et le plafond.

Cette mosquée est l’un des monuments les plus anciens d’Afghanistan et est assez bien préservée par rapport aux autres. Il est permis d'entrer non seulement chez les musulmans, mais aussi chez les représentants d'autres religions.

Juma - Mosquée Herat

La grande mosquée-cathédrale de Herat au milieu du siècle dernier a fait l'objet d'une restauration à grande échelle: les murs, la décoration et les carreaux ont été restaurés. Initialement, le poète Sufi et l’homme d’État Alisher Navoi ont participé à la construction de la mosquée.

Les murs du bâtiment sont décorés de superbes peintures et la cour peut accueillir environ 5 000 paroissiens. Depuis le XIVe siècle, un grand chaudron a été installé sur le territoire de la mosquée où, pendant plusieurs siècles, ils fabriquent des sorbets pour des festins.

Musée National d'Afghanistan

Initialement, le musée travaillait dans le Bag-Bal Palace. Sa collection contenait des textes manuscrits, des armes et des objets d'art appartenant à la dynastie régnante. Après un certain temps, l'exposition a été déplacée au palais royal d'Amanullah, puis à la construction de l'assemblée de la ville. Depuis lors, ses collections se sont considérablement développées.

Maintenant, vous pouvez voir des objets du patrimoine bouddhiste, hindou, européen et islamique. Parmi les objets exposés, on trouve un grand nombre de produits en ivoire. L'un des objets les plus célèbres du musée est l'inscription Rabakat du souverain de Kanishka.

Musée du djihad

L'ouverture du musée du djihad a eu lieu en 2010. Initialement, il a été conçu comme un lieu pour se familiariser avec l’histoire des guerres et des conflits survenus sur le territoire afghan. Le musée se compose de trois rotondes: bleue, blanche et verte. Un monument commémoratif portant les noms des victimes de la guerre est décoré sur les murs du bâtiment. Des poèmes dédiés aux martyrs sont écrits autour du périmètre de la rotonde.

L'exposition principale du musée est consacrée aux armes soviétiques, y compris les chars, les chasseurs, les hélicoptères et les lance-roquettes légers. Un grand nombre d'armes légères, de grenades et de mines de plastique sont également exposés ici. En même temps, une institution vouée à un sujet aussi dur de guerre est entourée d’un jardin fleuri orné de fontaines.

Zoo de Kaboul

Le zoo de Kaboul est le seul endroit pour garder des animaux exotiques dans tout le pays. Il a été ouvert en 1967 et est devenu populaire en raison de la diversité de la faune afghane. Au cours des combats, le zoo a subi d'énormes dégâts, mais en 2010, il a été restauré. Il contient maintenant environ 290 individus, dont 45 espèces de mammifères, oiseaux et 36 espèces de poissons.

Cependant, des histoires déplaisantes sont également associées au zoo de Kaboul: le gouvernement chinois a fait don de la plupart des animaux, mais en 2004, un ours et un cerf sont morts sur le territoire. Après l'enquête, la cause s'appelait malnutrition et maladie.

La gorge de la rivière Panjshir s'étend dans le nord-est de l'Afghanistan. Son nom se traduit littéralement par "Cinq Lions". Le village de montagne du même nom, situé à proximité, est célèbre pour la beauté des montagnes environnantes et ses structures uniques en argile calcinée combinées dans des complexes très similaires aux nids d'abeilles d'abeilles.

À proximité se trouvent un lac de montagne, le jardin Bahi Umumi, l’une des gorges les plus pittoresques de Hawak sur le territoire du pays, les cinq vallées de Kashkan et les ruines de la ville safran, ainsi que le premier pont suspendu du pays sur Gulbakhar et d’autres attractions anciennes.

Lac Kargha

Réparti à la périphérie de Kaboul, le lac Kargha accueille chaque année jusqu'à 2 millions de personnes sur ses rives. Pendant que les adultes profitent de la vue sur les montagnes ou visitent le club de golf, les enfants peuvent s’amuser dans le parc d’attractions à proximité. Vous pouvez louer un cheval au bord du lac et rivaliser avec d’autres vacanciers. Des locations de bateaux et des catamarans sont également proposés sur le territoire de Kargha.

Lac Zorkul

John Wood, la marine britannique, a qualifié ce lac de «Pamir Lake Victoria» et l’armée soviétique a renvoyé son nom original - Zorkul, qui signifie «grand lac». Il est vraiment énorme et est situé sur le territoire de deux États à la fois - le Tadjikistan et l’Afghanistan.

Du côté tadjik, le réservoir fait partie d’une réserve naturelle protégée par l’État.

Quel genre d'état est l'Afghanistan

Officiellement, le pays montagneux s'appelle la République islamique d'Afghanistan. Et en russe, le mot "Afghanistan" est littéralement traduit par "le pays des Afghans". Cependant, il a d'autres significations.

«Afghanistan» est le deuxième nom des Pachtounes, qui constituent le groupe ethnique le plus important de l'État. En persan, il existe un mot similaire qui signifie "crier" ou "parole trouble".

Traduit du turc, «augan» signifie «réfugié» («se cacher»). En effet, le territoire de l’Afghanistan a toujours été pratique pour les anciennes tribus qui y vivaient, cherchant à défendre leur indépendance face aux envahisseurs de l’Asie centrale.

Le terme "Afghans" en tant que nom du peuple a commencé à être utilisé à partir de la période islamique. Un voyageur du Maroc, Ibn Battuta, qui a visité Kaboul en 1333, a noté:

«Nous avons parcouru Kaboul, autrefois une grande ville, sur le site de laquelle se trouve actuellement une tribu de Persans se faisant appeler Afghans».

Ibn Battut

Il est intéressant de noter que jusqu’au 19e siècle, seules les terres traditionnelles des Pachtounes s’appelaient Afghanistan, et l’ensemble de l’État, le royaume de Kaboul. Au cours de certaines périodes historiques, des États indépendants se sont formés dans certaines parties du pays, par exemple le Royaume de Balkh (à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle).

Enfin, lorsque le pouvoir est devenu centralisé dans le pays, les dirigeants afghans ont reconnu l’Afghanistan comme étant le nom officiel de tout l’État. Il a été approuvé dans la Constitution locale en 1923.

Situation géographique, topographie et climat

L’Afghanistan est situé dans le sud-ouest de l’Asie centrale et occupe une superficie totale de 655 000 mètres carrés. km Cet État est complètement enclavé et borde de nombreux pays: l’Iran et le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Tadjikistan, la Chine et le Pakistan.

L'Afghanistan a de nombreuses frontières

La capitale de l'État est la ville de Kaboul.

La majeure partie de l'Afghanistan (80%) est occupée par des montagnes. Il s’agit d’abord des crêtes Hindu Kush, qui s’étendent d’est en ouest du pays (leur hauteur atteint 7 000 mètres par endroits), ainsi que du système de montagnes Paropamiz, du Turkestan méridional, des montagnes Suleyman et du haut plateau Khazarajat. On trouve des plaines désertiques dans les régions du nord et du sud-ouest de l'État.

80% de l'Afghanistan

L'Afghanistan est situé dans la zone subtropicale. Et les conditions climatiques locales sont très rigoureuses: les étés sont trop chauds et les hivers, au contraire, trop froids. Certaines parties hautes des montagnes sont constamment couvertes de neige. Le temps clair est caractéristique de cette région tout au long de l'année, mais les précipitations sont très rares.

Vidéo: paysages étonnants de l'Afghanistan

Deux grandes rivières traversent le pays - l’Amou Darya et le Helmand, mais malgré cela, l’Afghanistan est extrêmement pauvre en eau. Une rareté exceptionnelle ici sont les forêts. Ils ne représentent que 2,1% du territoire du pays et même ceux-ci sont brutalement détruits pour les besoins domestiques des résidents. Un paysage local typique est la prédominance des tons beige et marron, une absence presque complète de végétation. Cette terre est l'une des plus stériles et des plus dures, non seulement en Asie, mais aussi dans le monde. Le lac Bande-Amir est la seule chose qui illumine cette nature jaune-brun avec diverses nuances de bleu. Nulle part ailleurs dans le désert montagneux de l’Afghanistan, autant d’eau est collectée au même endroit.

La végétation du pays est très diverse, mais les espèces tolérantes à la sécheresse y prédominent. Et seulement dans la vallée irriguée de Jalalabad, on trouve des palmiers dattiers et des cyprès, des agrumes et des oliviers.

La végétation typique de l'Afghanistan est dominée par des espèces tolérantes à la sécheresse.

Langue officielle

Il existe deux langues officielles en Afghanistan - le pachtoune et le dari, qui appartiennent au groupe iranien de la famille des langues indo-européennes. Mais en vertu de la Constitution de 2004, les langues turques (ouzbek, turkmène), ainsi que le pacha, le pamir et le nuristan dans les régions où elles sont parlées par la majorité de la population sont également officielles.

Environ la moitié de la population du pays parle le dari, et 35% et 15% parlent ouzbek en pachtoune. De plus, cette dernière langue est plus souvent utilisée dans les provinces du nord.

L'Afghanistan ne fait pas partie des pays prisés des touristes. Pendant ce temps, de nombreux voyageurs connaissant l'anglais le parlent lors de voyages à l'étranger. En Afghanistan, seulement 8% de la population parle cette langue et il ne s'agit que de résidents de la capitale.

L’Afghanistan a sa propre unité monétaire officielle - elle s’appelle Afghani (l’appellation internationale APN). Les touristes doivent garder à l'esprit que les cartes de crédit ne sont pas courantes dans le pays.

L'état de l'Afghanistan a son unité monétaire officielle - Afghani

La religion

La grande majorité des habitants de l'Afghanistan (plus de 90%) professent l'islam. Ces musulmans, à leur tour, sont divisés en sunnites (85%) et chiites (15%).

La grande majorité des Afghans professent l'islam

Si nous nous tournons vers l'histoire, alors sur le territoire afghan entre 1800 et 800 ans. BC e. la doctrine religieuse du zoroastrisme, l'une des plus anciennes au monde, est née. Son fondateur, le prophète Zarathoustra, a passé une partie de sa vie et est décédé à Balkh. L’essence du zoroastrisme est que c’est l’homme qui est le créateur actif de son destin: la vérité et le bien, la souffrance et le mal dépendent de lui-même.

Plus tard, après la chute de l'empire d'Alexandre le Grand, l'Afghanistan a rejoint l'État séleucide. La religion prédominante dans cette région était le bouddhisme.

Il y avait aussi une période védique dans l'état: à cette époque, la population adoptait une grande partie de la culture indienne, y compris de sa religion - l'hindouisme.

L'islam n'est apparu sur le sol afghan qu'au 7ème siècle, lorsque le territoire a été conquis par les Arabes, qui ont amené leur religion ici. Cet enseignement religieux ne s’est finalement établi qu’à la fin du 10ème siècle.

En Afghanistan moderne, il y a quelques adeptes de toutes ces religions. Et aussi il y a toutes sortes de cultes païens et de croyances syncrétiques.

En ce qui concerne le christianisme, il est fait mention de cette croyance dans le nord de l'Afghanistan dans le «Livre des lois et des pays» (3ème siècle avant JC). Plus tard, il s'est répandu principalement dans l'ouest du pays. Au début du Vème siècle, le premier évêque est apparu ici. Cependant, au Moyen Âge, lorsque l'Afghanistan a commencé à se transformer en pays musulman, les radicaux islamistes ont durement réprimé les sermons des missionnaires chrétiens. Aujourd'hui en Afghanistan, le christianisme n'est pratiqué que par deux mille personnes qui sont obligées de cacher leur foi. Les gens se souviennent des prières, des passages de l'évangile par cœur, mais ils ne peuvent pas garder de livres de religion à la maison. Les réunions pour le culte sont conspirées et leurs lieux changent constamment.

Pour la conversion d'un musulman au christianisme dans le pays, une peine de mort est imposée.

Des villes qui attireront l'attention des voyageurs

Compte tenu des événements survenus en Afghanistan au cours des dernières décennies, ce pays est l'un des plus dangereux au monde (d'ailleurs, les plus pauvres aussi). Bien sûr, seuls les voyageurs courageux y vont. De plus, il n'est pas facile d'entrer dans cet État: le concept de «visa de tourisme» est tout simplement absent. Les gens viennent ici pour le travail ou en tant que membres de missions humanitaires. Et, bien sûr, nous ne parlons pas de venir dans ce pays pour se détendre avec les enfants.

Peu de gens savent qu’en Afghanistan les conditions sont propices à l’escalade. De nombreux alpinistes souhaitent conquérir le mont Nushak, qui fait partie du système Hindu Kush. Mais en raison de la situation politique difficile, cela ne peut pas encore être fait. Il y a quelques années, les autorités afghanes ont découvert la route pittoresque d'Abi Wahan: elle traverse le territoire de la gorge du même nom. Cependant, pour des raisons évidentes, les touristes ne sont pas pressés de s'y rendre.

Un voyageur qui envisage de se rendre en Afghanistan doit savoir quelles villes de ce pays présentent un intérêt particulier.

L'Afghanistan est divisé en plusieurs provinces, chacune ayant son propre centre administratif.

  1. Kaboul La capitale de l'Afghanistan est une ville ancienne située à l'intersection des routes de transport. Il est situé dans la vallée de la rivière du même nom, à une altitude de près de 2 000 mètres d'altitude, ce qui en fait l'une des plus hautes capitales des montagnes du monde. Le cœur de la capitale est Mayvand Avenue. Il porte le nom de la bataille de Kandahar au même endroit: en 1880, les Afghans ont défait le corps expéditionnaire britannique ici. Le souvenir du peuple de cette victoire est immortalisé sous la forme d'une tour en forme de cône dirigé vers le haut. L'avenue est entourée de nombreux bazars. Ceci, par exemple, Quatre arches, où vous pouvez trouver des montagnes de soie colorée, un brocart léger et un velours épais. Mindai Bazaar est remarquable, où vous pouvez trouver absolument tout. Il existe de nombreux endroits merveilleux dans les environs de Kaboul: par exemple, le bord des lacs Karha, les magnifiques gorges de Tangi Garu (direction Jalalabad), les vallées de fleurs pittoresques, les ruines de monastères et d'anciennes structures de défense, le palais de l'émir Khabibullah du Xème siècle. Dans la vallée de Pagman, à l'ouest de la capitale, se trouvent de riches villas de la noblesse locale des années passées, et dans la vallée de Shomali, un village d'artisans et d'artistes. Kaboul est une ancienne ville afghane située à l'intersection des voies de transport
  2. Kandahar Selon les archéologues, la ville appartient à de très anciennes colonies, puisque des ruines de plus de 10 000 ans ont été découvertes ici. Kandahar est le principal centre commercial du pays afghan. C'est ici que se trouvent de magnifiques bazars où l'on vend des miroirs élégants, des cages à oiseaux originales, des pipes à tabac décorées avec des perles et de l'argent. Il y a beaucoup de lieux historiques dans la partie ancienne de la ville. Par exemple, le mausolée octogonal d’Ahmad Shah, dont les niches sont tapissées de carreaux brillants et l’intérieur est décoré d’or. Kandahar - le centre commercial principal de l'Afghanistan et une ville très ancienne
  3. Mazar-i-Sharif est la capitale de la province septentrionale de Balkh (c'était autrefois la légendaire Bactria, où, selon la légende, Zarathoustra serait né). Le nom de la ville est traduit par "Tombe sacrée" ou "Noble Sanctuaire". Il est connu pour son complexe de temples unique (mosquée bleue), où, selon la légende, se trouve la tombe du calife Ali. Selon certains historiens, la tombe de Zarathoustra serait également située à Mazar-i-Sharif. Mazar-i-Sharif est célèbre pour son complexe de temples unique.
  4. Herat. Une belle ville qui contient de nombreux exemples d'architecture ancienne: les puissantes fortifications de la citadelle du 13ème siècle, la mosquée Jami avec une belle mosaïque, le mausolée d'Abdullah Ansari du 15ème siècle. Il est également célèbre pour ses bazars et ses magnifiques jardins. Installé depuis la nuit des temps sur la Grande Route de la Soie, Herat a toujours été le centre de la science, de la culture et du commerce en Afghanistan. Herat - Centre afghan pour la science, la culture et le commerce
  5. Jalalabad est le centre administratif de la province de Nangarhar. La ville, située dans l'oasis côtière de la rivière Kaboul, est célèbre pour sa nature incroyablement belle. Voici les jardins royaux de Bahi Shahi, le mausolée de l'émir Habibullah dans une orangeraie. Dans le centre de la ville se trouve le magnifique palais de Seraj ul Emorat. Selon la légende, le Bouddha aurait vécu à Jalalabad dans l'une de ses réincarnations. Près de la ville se trouve le village d'Adda, où se trouvent environ mille stupas bouddhistes, ainsi que tout un complexe de monastère bouddhiste. Jalalabad est également un centre de commerce. Jalalabad - ville afghane avec une nature incroyablement belle
  6. Bamyan est la capitale de la province du même nom, ainsi que le plus ancien centre culturel. Récemment, deux statues uniques de Bouddha, sculptées entre le IIe et le Ve siècle, se sont dressées dans les environs. n e. Mais malheureusement, en 2001, les talibans les ont fait sauter, laissant un tas de pierres: selon eux, les gens ne devraient pas adorer les idoles. Seules de petites statues de Bouddha (environ 6 m de haut) dans la vallée de Kakrak ont ​​survécu. Près de la ville se trouve un complexe de grottes de 750 grottes, où vivaient des moines et des pèlerins de toute l'Asie. Bamiyan - un ancien centre culturel avec des bâtiments uniques

Mosquée bleue à Mazar-i-Sharif

Selon la légende, au XIIe siècle, les habitants ont découvert une petite tombe en brique dans laquelle se trouvait le corps du calife Ali, gendre du prophète Mahomet. Les Afghans croient fermement en cette légende, même si les Perses et les Arabes ont une opinion différente.

Après cela, le souverain, le sultan Sanjar, ordonna de construire une mosquée sur ce lieu, où affluent aujourd'hui de nombreux fidèles du monde entier. À propos, les musulmans ne peuvent pas entrer ici: vous pouvez visiter le mausolée contre paiement et sans entrer dans la tombe.

Après l'invasion de Gengis Khan, la tombe d'un saint musulman est déguisée - recouverte de terre et rouverte à la fin du XVe siècle. A cette époque, la mosquée a été reconstruite par un très grand nombre de plaques turquoises: c'est à cause d'eux qu'elles se sont appelées «Bleu». La décoration de l'édifice est dominée par diverses nuances de bleu, ainsi que des couleurs jaune et rouge. Tous ensemble créent un ornement unique qui scintille fabuleusement au soleil.

Il est intéressant de noter que d'énormes troupeaux de pigeons vivent constamment près de la mosquée, ce qui est lié à une autre croyance: parmi les pigeons, il y a un esprit et, grâce à la justice de cet endroit, tout oiseau qui s'installe au temple deviendra certainement blanc.

Dar ul Aman Palace

Au milieu de la vingtaine. XX siècle à Kaboul a été achevée la construction du palais Dar ul-Aman (traduit de pachtoune "Résident calme"), à laquelle des architectes allemands ont été impliqués. La construction devait symboliser l'accession à l'indépendance du roi Amanullah. Cependant, le souverain n’a pas été condamné à admirer cette création architecturale pendant longtemps: un soulèvement populaire l’a contraint à abdiquer et à s’exiler en Europe, où Amanulla est décédé plus tard.

Pendant de nombreuses années, le palais était le bâtiment du ministère de la Défense et de l'état-major de la famille royale afghane et des dirigeants révolutionnaires ultérieurs. En raison des murs d'un mètre d'épaisseur, le bâtiment était pratiquement invulnérable.

Le bâtiment a été endommagé pour la première fois en décembre 1979 lors de l’élimination par le KGB et le GRU du souverain afghan Hafizullah Amin. Après la chute du régime actuel, le nouveau ministère de la Défense afghan et d'autres départements politiques se trouvaient ici.

À la suite des événements militaires des dernières décennies, le palais de Dar ul-Aman a été sérieusement détruit

À la fin des années 90. Les opérations militaires des talibans ont gravement endommagé le palais: il en restait presque un squelette. Le gouvernement afghan actuel a récemment approuvé un plan de reconstruction du bâtiment, qui a déjà commencé les travaux de restauration.

Quand est-il préférable de venir au pays

L'Afghanistan n'est pas un pays de villégiature sur la côte de la mer, il n'est donc pas nécessaire de venir ici pendant la saison chaude. L'été est chaud et sec (il n'y a pas de mer qui aurait un effet de refroidissement), la température en juillet reste parfois dans la région de 36–43 ° C. De plus, des vents forts et chauds soufflent souvent à cette période de l'année, amenant avec eux beaucoup de poussière et de sable venant d'Iran.

Les hivers en Afghanistan sont assez rigoureux, en particulier dans les hauts plateaux (et la plupart d’entre eux). Ainsi, en janvier, la température atteint souvent -31 ° C.

La période la plus favorable pour visiter le pays est le printemps (d'avril à juin) et l'automne (septembre et octobre).

À propos, en avril, à Jalalabad, vous pourrez assister au festival annuel de la poésie Mushayr. L'air ici à cette époque est rempli du parfum d'oranger en fleurs.

En Afghanistan pour un jour

Si la période de séjour dans le pays est de plusieurs jours, vous pourrez visiter de nombreux sites culturels et historiques et des attractions naturelles. Cependant, si un touriste ne vient dans cette terre antique que pour une journée, il est préférable de rester dans une ville spécifique. Si vous voulez vraiment jeter un oeil sur les bazars orientaux colorés, de vos propres yeux, Kaboul et Kandahar sont les mieux adaptés. Eh bien, les amateurs d'admiration de l'architecture ancienne devraient aller à Mazar-e-Sharif, Herat, Bamyan. À Jalalabad, le voyageur profitera également du magnifique paysage. En option, vous pourrez vous rendre au célèbre Blue Lakes Bande-Amir.

Un bazar oriental coloré ne laissera pas indifférent un voyageur à Kaboul

Avis de voyageurs

Selon les critiques, les personnes qui aiment l'histoire, l'ethnographie et l'architecture ancienne viennent généralement en Afghanistan. En passant, un tel désir se manifeste parfois parmi les anciens participants aux hostilités. Les gens ne viennent pas ici pour des vacances à la plage passives et un service luxueux, mais à des fins éducatives - pour en savoir plus sur la diversité du monde.

Amoureux des «points chauds» après la Libye, la Syrie et la Somalie, il souhaitait se rendre en Afghanistan.

partizan

http://forum.awd.ru/viewtopic.php?f=729&t=206647

Impressions générales - de tous les pays parcourus, l’Afghanistan est le plus atmosphérique, animé et sincère. Nous y retournerons certainement, peut-être cette année également.

alware

http://www.wise-travel.ru/asia/afghanistan/otzyv-1186.html

Une tempête de neige faisait déjà rage habituellement sur Kaboul. La ville sombre, parsemée de mahallas au pied de l'Hindu Kush, ressemble à un énorme oiseau noir ou à un fabuleux Mordor. Kaboul est une ville paranoïaque, et la nuit, lorsque les lasers des convois américains éclairent plus que les rares ampoules ternies de maisons, la paranoïa est doublement… Les routes de l’Afghanistan se détendent - après la folle et effrayante Kaboul, vous êtes imprégné du calme mesuré du pays. L'un des états les plus détendus et agréables qui ont été visités. Enfin tombé en amour avec un pays dans le nord de l'Afghanistan - Mazar-e-Sharif .... Par temps clair, le matin, la mosquée dévoile tous les secrets de ses couleurs magiques ....

Sergey

https://www.tourister.ru/responses/id_6445

Au lieu de cela, ils ont réussi à capturer la magnifique vue sur la mosquée Shah-Do-Shamshira. Cette mosquée est peut-être la plus inhabituelle du monde islamique. Construit dans les années 1920, il ressemble plus à un hôtel particulier du centre de Versailles ou de Vienne. Les façades de la mosquée sont réalisées dans le style baroque italien avec des décorations en stuc. Il est très étrange que la mosquée ait 2 étages et seulement 2 petits minarets révèlent le véritable objectif du bâtiment. Mais l'histoire de la mosquée est encore plus étrange que son style architectural. Il a été construit sur le site de la victoire de l'armée arabe sur les hindous. Au 7ème siècle, lorsque Kaboul était une ville hindoue, elle fut assiégée par le roi de l'armée arabe. Le roi fut décapité, mais grâce à sa dévotion envers Allah, il continua à mener ses troupes à la victoire. Voici une histoire si intéressante de cette mosquée.

roger_roger

http://forum.awd.ru/viewtopic.php?f=729&t=207101&start=20

Le moyen le plus sûr de visiter l’Afghanistan est de se rendre à Kaboul, la capitale du pays. Cette ville est relativement sûre pour les touristes. Il vaut la peine de visiter le musée de Kaboul qui abrite une magnifique collection d’expositions bouddhistes et le jardin de Babur. Kaboul compte plusieurs bons restaurants et clubs dont les portes sont ouvertes aux étrangers. Si vous pouvez obtenir l'autorisation de voyager en dehors de la capitale, vous devriez visiter la vallée de Paghman, à l'ouest de Kaboul, où, parmi les jardins et les montagnes, se trouvent de riches villas de l'ancienne noblesse afghane.

sage

http://www.wise-travel.ru/asia/afghanistan/otzyv-167.html

De nombreux conflits des dernières décennies ont laissé leur marque sur l'image culturelle de l'Afghanistan. De nombreux sites historiques ont été détruits, mais ils sont en partie en cours de restauration. Néanmoins, ce pays est incroyable. Tout d’abord, elle est frappée par son paysage dur mais magnifique: un touriste, habitué aux beautés civilisées de l’Europe, semble être transporté sur une autre planète. Dans ces régions, le zoroastrisme est apparu et l’un des centres du bouddhisme a été créé. Dans les vallées pittoresques, les cités musulmanes ont prospéré à une époque, ce qui a nourri de nombreux poètes et sages. Un penseur, passionné d’histoire, d’architecture, d’ethnographie, trouvera sans aucun doute de nombreuses choses intéressantes et fascinantes sur le sol afghan.

Pin
Send
Share
Send