Voyage

Château de Dramlanrig

Pin
Send
Share
Send


Château de Drumrumrig est situé sur le domaine Queensberry à Dumfries et Galloway, en Écosse. Le château classé de catégorie A est la maison Dumfriesshire du duc et de la duchesse de Buccleuch et Queensberry.

Il est ouvert au public à heures fixes.

La construction

Le «palais rose» de Drumlanrig, construit entre 1679 et 1689 en grès rose distinctif, est un exemple de l'architecture de la Renaissance de la fin du XVIIe siècle. Le premier duc de Queensberry, William Douglas, fit construire le château sur l'emplacement d'une ancienne forteresse de Douglas surplombant la vallée de la Nith. Le château dispose de 120 chambres, 17 tourelles et quatre tours.

En 1984, la photographie aérienne a révélé les contours d'un important fort romain à quelque 350 mètres au sud-est du château de Drumlanrig. Le fort a été partiellement fouillé en 2004 par le programme télévisé Time Team.

Collection d'art

Le château abrite une partie de la collection d'art de Buccleuch qui comprend les œuvres de Rembrandt Une vieille femme lisantet de Léonard de Vinci Madone de la bobineuse, volé en 2003 et restitué en 2007 après avoir été retrouvé à Glasgow, ainsi que de nombreux autres tableaux, tapisseries et objets d'art. Le Madone de la garagiste est actuellement prêté à la Scottish National Gallery.

L'écurie abrite les studios et le café Stableyard.

Photo et description

Il est peu probable que dans toute la Grande-Bretagne il y ait des sites plus romantiques que les châteaux écossais. Les châteaux et palais écossais du XVIIe siècle allient la sévérité des forteresses de montagne, la grâce des châteaux français, la sophistication du style baroque et la hauteur de l'architecture gothique. Le célèbre "Palais rose" de Dramlanrigue est sans aucun doute l'un des plus beaux exemples de l'architecture de la renaissance écossaise. Le bâtiment en grès rose a été construit sur le site de l'ancienne forteresse du clan Douglas par William Douglas, le premier duc de Queensberry. Le château compte 120 chambres, quatre grandes tours et 17 tourelles.

Aujourd'hui, le château abrite une magnifique collection d'œuvres d'art, y compris des peintures telles que Reading Elderly Woman de Rembrandt et Madonna and Spindle de Leonardo da Vinci.

Le château est célèbre pour ses jardins. Il y a un jardin à la française, établi aux XVII-XVIII siècles, et un anglais naturel, et une roseraie, et une collection de rhododendrons. Dans la boutique de cadeaux, vous pouvez acheter des plants afin qu'un morceau de ces beaux jardins puisse vivre dans votre jardin.

Dans les forêts du domaine, vous pouvez voir de nombreux animaux et oiseaux, et les amoureux de la nature et les promeneurs viennent souvent ici. De plus, ces endroits sont très populaires auprès de ceux qui aiment les sports extrêmes, comme De grands sentiers de vélo de montagne sont aménagés ici. Il existe également des pistes spéciales pour les VUS - pour ceux qui aiment conduire hors route.

Types de circuits

Une longue route avec des hêtres ombragés le long de ses côtés mène au château de Drummond. Le château médiéval est entouré de bâtiments à tourelle couronnée, restaurés au XIXe siècle. Après avoir traversé la cour, vous vous retrouverez sur une large terrasse en pierre, et un charmant jardin s'ouvrira soudain sous vos yeux. Le jardin symétrique du château de Drummond est brisé dans les meilleures traditions du paysage italien, et sa forme ressemble au drapeau écossais avec la croix de Saint-André. Les lignes diagonales de rayures de la croix d'Andreev croisées au sol sont marquées au sol par des urnes et des statues de héros anciens. Au centre géométrique de la composition du paysage se trouve un obélisque du XVIIe siècle sous la forme d'un cadran solaire. C'est un jardin incroyable à tous égards. Les marches raides descendent vers le cadran solaire, puis le chemin passe par le parterre et les parterres de fleurs et se connecte à une large allée qui s'approfondit dans la forêt dense, poursuivant le chemin du chemin au parterre central du jardin, se connectant visuellement harmonieusement non seulement avec la composition de l'ancien jardin formel, mais aussi avec les paysages adjacents au jardin du territoire.

Le premier Lord Drummond a commencé à construire le château à la fin du XVe siècle. Il existe des preuves dans des chroniques historiques qu'en 1508, le jardin livrait déjà des cerises au roi James IV quand lui et ses courtisans chassaient dans ces endroits. Le sablier a été construit par le maçon de la cour Charles Ier en 1630. Au siècle suivant, la famille Drummond n'a pas eu le temps de faire pousser des roses - elle a participé activement à la rébellion des Jacobites, partisans du roi Jacques II. À une époque plus calme, en 1842, la reine Victoria a personnellement planté deux hêtres de la forêt cramoisie sombre dans le jardin du château de Drummond. La reine aimait beaucoup marcher dans le jardin avec Albert.

Dans le jardin du château de Drummond, la sensation d'un jardin de palais est préservée. Les pistes sont si soignées qu'elles semblent être cousues par des tailleurs royaux. Il est agréable de s'y promener, de profiter de la vue sur les statues de marbre et les feuilles mortes.

Ducs de Queensberry (1684)

| éditer le code

Autres titres: Marquis Dumfriesshire, Earl Earl Dramlanrig and Samkuar, Viscount Neath, Tortolvold and Ross, Lord Douglas of Kilmount, Middleby and Dornok (1684)

Autres titres (1er - 4e ducs): marquis de Queensberry (1682), comte de Queensberry (1633), comte de Dramlanrig et Samkuar (1682), vicomte Dramlanrig (1628), vicomte Dramlangir (1633), vicomte Neath, Tortolvold et Ross (1682), Lord Douglas of Hawick and Tibbers (1628), Lord Douglas of Hawick and Tibbers (1633) et Lord Douglas of Kilmount, Middleby and Dornock (1682)

  • 16841695: William Douglas, 1er duc de Queensberry (1637-28 mars 1695), fils de James Douglas, 2e comte de Queensberry, également 3e comte de Queensberry (1671–1695) et 1er marquis de Queensberry (1682–1695)

Autres titres (2e et 3e ducs): Duc de Douvres, Marquis de Beverly et Baron et Ripon (1708)

  • 16951711: James Douglas, 2e duc de Queensberry, 1er duc de Douvres (18 décembre 1662 - 6 juillet 1711), fils aîné du 1er duc de Queensberry
    • William Douglas, comte de Dramlanrig (1696), fils aîné du 2e duc, mourut en bas âge
    • James Douglas, 3e marquis de Queensberry (1697-1715), deuxième fils du 2e duc, a été expulsé du trône, puis est décédé sans laisser de progéniture

Autres titres (3e duc): comte de Solway, vicomte Tibbers et lord Douglas de Lockerbie, Dalvin et Thornhill (1706)

  • 17111778: Charles Douglas, 3e duc de Queensberry, 2e duc de Douvres (24 novembre 1698-22 octobre 1778), troisième fils du 2e duc de Queensberry
    • Henry Douglas, comte de Dramlanrig (1722-1754), le fils aîné du 3e duc de Queensberry. Il est mort sans laisser de progéniture
    • Charles Douglas, comte de Dramlanrig (1726-1756), le plus jeune fils du 3e duc de Queensberry. Décédé sans enfant

Autres titres (4th Duke): Earl Raglan (1697), Earl March (1697), Viscount Rickartown (1697), Viscount Peebles (1697), Lord Hillhouse (1697), Lord Douglas of Neidpat, Line and Munard (1697) et le baron Douglas d'Amesbury dans le Wiltshire (Royaume-Uni, 1786)

  • 17781810: William Douglas, 4e duc de Queensberry (16 décembre 1724-23 décembre 1810), 3e comte March (1731-1810), fils unique de William Douglas, 2e comte March (ch.1696-1731), petit-fils de William Douglas, 1er comte March (esprit 1705), arrière-petit-fils du 1er duc de Queensberry

Autres titres (5e duc et ses descendants): duc de Buckley (1663), comte de Buckley (1619), comte de Doncaster à York (1663), comte de Dalcate (1663), lord Scott of Buckley (1606), baron Scott of Witchester et Escdale (1619), Lord Scott of Tyndall in Northumberland, Lord Scott of Witchester and Escdale (1663)

  • 18101812: Henry Scott, 3e duc de Buckley, 5e duc de Queensberry (2 septembre 1746 - 11 janvier 1812), fils de Francis Scott, comte de Dalkeit (1721-1750) et petit-fils du 2e duc de Buckley
    • George Scott, comte de Dalcate (1768), le fils aîné du 3e duc de Buckley, est décédé en bas âge
  • 18121819: Charles William Henry Montague-Scott, 4e duc de Buckley, 6e duc de Queensberry (24 mai 1772 - 20 avril 1819), le deuxième fils du 3e duc Bakli
    • George Henry Scott, Lord Scott of Witchster (1798-1808), le fils aîné du 4e duc, mourut jeune
  • 18191884: Walter Francis Montague Douglas Scott, 5e duc de Buckley, 7e duc de Queensberry (25 novembre 1806-16 avril 1884), deuxième fils du 4e duc Bakli
  • 18841914: William Henry Walter Montague-Douglas-Scott, 6e duc de Buckley, 8e duc de Queensberry (9 septembre 1831 - 5 novembre 1914), fils aîné du 5e duc Bakli
    • Walter Henry Montague Douglas Scott, comte de Dalkate (1861–1886), fils aîné du 6e duc, décédé célibataire
  • 19141935: John Charles Montague-Douglas-Scott, 7e duc de Buckley, 9e duc de Queensberry (30 mars 1864-19 octobre 1935), deuxième fils du 6e duc de Bakl
  • 19351973: Walter John Montague-Douglas-Scott, 8e duc de Buckley, 10e duc de Queensberry (30 décembre 1894-4 octobre 1973), le fils aîné du 7e duc
  • 19732007: Walter John Francis Montague-Douglas-Scott, 9e duc de Buckley, 11e duc de Queensberry (28 septembre 1923 - 4 septembre 2007), fils unique du 8e duc de Buckley
  • 2007le présent: Richard Walter John Montague-Douglas-Scott, 10e duc de Buckley, 12e duc de Queensberry (né le 14 février 1954), fils aîné du 9e duc de Buckley et du 11e duc de Queensberry
    • Héritier: Walter John Francis Montague-Douglas-Scott, comte de Dalcate (né le 2 août 1984), fils aîné du 10e duc de Buckley.

Pin
Send
Share
Send