Voyage

Eglise Iverski

Pin
Send
Share
Send


Temple Harbin Iversky sur la rue des officiers
Temple en l'honneur de l'icône d'Iveron de la mère de Dieu sur la rue des officiers à Harbin (invalide).

  • Les Trônes:
    • Icône d'Iveron de la mère de Dieu (principal)
    • prp Séraphim de Sarov (chapelle droite)
    • St. Nicolas le Wonderworker (couloir gauche)
  • Adresse: Chine, ville de Harbin, quartier de la marina
  • Sur la carte: Yandex.Map, Google map(pas de coordonnées exactes)

    L'église a été construite en 1908 avec des fonds recueillis dans les rangs du district militaire de Zaamursky du corps de garde-frontières. Pendant les années de refuge dans l'église, deux chapelles ont été aménagées. Le général de l'armée volontaire V. Kappel (1883-1920) fut enterré à gauche de l'autel.

    Dans les années 1930, le temple Iverski était le centre de la charité sous la surveillance vigilante de son recteur, le seigneur de Hailar Demetrius. Depuis 1934, une «cantine Serafimovskaya» gratuite a été ouverte dans l'église. Elle abrite quatre abris pour les pauvres, les orphelins et les personnes âgées. Elle est hébergée dans un grand bâtiment séparé d'un étage et vendue jusqu'à 150 000 dîners par an. Le cercle Serafimovsky était engagé dans des œuvres caritatives, organisant des concerts, des loteries et recherchant des fonds pour les besoins des centres d'hébergement.

    Le sanctuaire principal du temple était l'image d'Iveron de la Mère de Dieu. À l'intérieur du temple, sur les colonnes, se trouvaient les noms de nombreux soldats russes tués au combat.

    À compter du jour de la mort du dernier recteur du père, Valentin Baryshnikov, en 1962, les services divins ont été arrêtés. Le jour de la destruction de la cathédrale Saint-Nicolas lors de la "révolution culturelle" du 24 août 1966, toutes les icônes et tous les ustensiles de l'église Iversky ont été incendiés au hasard.

    Après cela, un atelier de couture était situé dans le temple, puis des entrepôts ont été aménagés. Le bâtiment est dans un état délabré.

    Photo et description

    L'église d'Iveron, ou temple en l'honneur de l'icône d'Iveron de la Mère de Dieu, a été érigée en 1907 à l'initiative de l'archiprêtre Sergiy Broduchan, recteur de l'église Saint-Nicolas et a alloué environ 30 000 roubles à la construction d'un sanctuaire orthodoxe. Le lieutenant N. M. Chichagov a également joué un rôle actif dans la création de cette église. Son objectif principal était de fournir un lieu de prière et de communion aux soldats des troupes russes basées à Harbin.

    En mai 1907, l'évêque Innocent de Pereslavl bénit la pose de la première pierre, à la suite de laquelle une iconostase sculptée fut réalisée pour l'intérieur de l'église et l'exécution des icônes commandée aux maîtres de Tchernigov. En juin 1908, le temple fut officiellement inauguré dans une atmosphère de fête qui fut immédiatement notifiée à la grande-duchesse Elizabeth Feodorovna.

    Pendant de nombreuses années, l’église était au centre de l’Orthodoxie à Harbin et était constamment reconstituée avec de nouvelles collections d’icônes anciennes et de reliques chrétiennes rapportées de différentes régions de la Russie. Cependant, après la mort du dernier recteur Valentin Baryshnikov (1962), tous les offices dans l'église ont cessé et en 1966, l'église a été complètement détruite.

    En 1920, le célèbre général de l'armée blanche, Vladimir Kappel, fut enterré dans la partie gauche de l'église, qui y resta jusqu'en 2006, où ses restes furent inhumés à Moscou. Actuellement, l'église Iverskaya est un bâtiment délabré, entouré de gratte-ciels, et au rez-de-chaussée se trouve un centre d'hébergement pour les pauvres.

    Architecture et décoration

    L’histoire de la construction du temple Iversky à Harbin est liée à l’activité du recteur de l’église Saint-Nicolas dans le Vieux Manoir de Harbin, l’archiprêtre Sergiy Braduchan, qui a lancé en 1907 la construction d’une église séparée destinée à nourrir spirituellement les troupes d’un corps séparé de la garde frontière de 32 32 mille roubles. L'initiative a été appuyée par le commandant du corps des gardes-frontières, le lieutenant général N. M. Chichagov. Dans un livre consacré au 25e anniversaire de la consécration du temple, il est indiqué: "Le général Chichagov a consacré toute son énergie à la construction du temple et a tiré parti des relations qu’il avait établies à Saint-Pétersbourg et à Moscou, où il avait reçu un grand soutien." La même année, il fut décidé de construire une église à la mémoire des soldats décédés au cours de la guerre russo-japonaise de 1904-1905. Le temple a été construit dans le style de la tradition architecturale Yaroslavl.

    Le 27 mai 1907, avec la bénédiction du chef de la mission spirituelle russe à Pékin, l'évêque Innocent de Pereslavl (Figurovsky), a eu lieu la cérémonie de pose de la première pierre de la fondation de l'église en construction. Le lieu de l'église a été choisi non loin de la gare de Harbin, sur le territoire où se trouvait le centre du corps des gardes-frontières, du quartier général du district de Zaamursky, ainsi que des régiments de deux détachements et d'artillerie.

    La construction de l'église a été réalisée par l'architecte Konstantin Denisov, diplômé de l'Académie des arts de Saint-Pétersbourg. Dans le même temps, toujours selon le dessin de Konstantin Denisov, une iconostase a été réalisée par des sculpteurs de noix par des soldats et des icônes (32 pour l'iconostase et 4 kiotnye) ont été commandées dans l'atelier de Kiashko Zinkovich dans la ville.

    Lors de la construction du temple, divers problèmes ont été soulevés, tant du point de vue financier que des matériaux de construction. Cependant, tous ont été rapidement résolus, puisqu’une commission spéciale a travaillé de manière productive et dans les délais. Selon des documents conservés, le coût de la construction du temple s'élevait à 67 000 roubles. La quasi-totalité de la population russe de Harbin a largement réagi à la construction en faisant don non seulement de matériaux de construction, mais également de leur propre argent et même d'objets de valeur. Les marguilliers construisirent à leurs frais une église dans l'église. La construction a été achevée le 27 mai 1908.

    Le 3 juin 1908, avec la bénédiction de l'archevêque de Vladivostok et du Kamchatka Eusebius (Nikolsky), à qui fut confié la gestion de l'église dans la zone d'exclusion de la CER, il fut consacré avec un petit rang que le lieutenant-général Chichagov (alors chef du district de Zaamur) informa la Grande-duchesse Elisabeth Fedorovna, chef des gardes-frontières, comte V. Kokovtsov, métropolite de Moscou, Vladimir (Épiphanie), archevêque d'Eusebius (Nikolsky) de Vladivostok, premier recteur de l'église Nikolski du domaine Old Harbin, archiprêtre Alexander Zhuravsky, président du conseil d’administration de la CER Railways Wenzel, lieutenant général A. T. Ozerovsky et premier chef de l’agent de sécurité (avant la formation du corps de la frontière) - Lieutenant général A. A. Gerngross. Les télégrammes de réponse ont été reçus par Chichagov et annoncés dans les ordres pour la garnison dans les troupes.

    En 1915, à la suite du redéploiement des troupes du garde-frontière Zaamursky, ils quittèrent Harbin sur le front allemand. De nouvelles escouades arrivèrent à Harbin, notamment la 559e de Samara. Le colonel N.S. Plonsky, commandant du 559e groupe de Samara, a été nommé gardien de l'église Iverski, à la place du capitaine Dolinsky, qui, à la demande du prêtre Sergei Broduchan, a choisi le capitaine des artistes militaires Vladimir Alekseevich Mikhailov, le guerrier D. Zimin et d'autres pour la peinture de l'église Ivers.

    En 1916, la peinture de l’église, reprenant des copies de la décoration de la cathédrale Saint-Vladimir de Kiev, est achevée et le 26 novembre, la fête de Saint-Georges-les-Cavaliers est consacrée par les rangs de l’archevêque Eusebius de Vladivostok (Nikolsky) et de l’évêque d’Ussuriysk Paul (Ivanovsky).

    En raison de l'afflux de réfugiés à Harbin après la révolution dans la paroisse d'Iversky, deux chapelles latérales ont été aménagées, complétant ainsi le plan original du temple. La première allée a été construite en 1925 - aux frais de A. G. Zamesova, au nom de Saint-Nicolas, le Travailleur merveilleux. La chapelle de droite a été créée par une collecte de fonds auprès de M. Sokolnikov en 1927, mais l'année suivante, grâce au zèle de l'homme d'affaires Gerasim Antipas, son appareil a été achevé.

    Architecture et décoration edit |

    Regarde la vidéo: Chœur de l'abbaye Notre-Dame du Bec-Hellouin - Alleluia vidimus stellam (Juin 2020).

    Pin
    Send
    Share
    Send