Voyage

Que voir à La Corogne

Pin
Send
Share
Send


La ville de La Corogne en Espagne est située en Galice (région autonome), plus précisément sur sa côte nord, sur une petite péninsule. C'est une station balnéaire réputée et un grand port. L'histoire de la ville se reflète dans des monuments architecturaux magnifiquement préservés et soigneusement préservés.

La Corogne en Galice (Espagne) est célèbre pour ses musées intéressants, ses restaurants accueillants et ses parcs bien entretenus. La zone de villégiature attire les touristes avec de magnifiques plages de sable fin, la mer bleu azur. Les festivals et les vacances en ville sont une partie intégrante de la vie de cette ville.

Histoire de la Corogne

Dans les temps anciens, cette terre était habitée par des tribus celtiques. Au IIe siècle avant notre ère, la colonie fut conquise par les Romains et transformée en un important port de commerce. Au Xème siècle, sous le règne du roi Bermudo II, un fort fort fut érigé ici. Depuis lors, La Corogne est devenue la ville portuaire la plus importante du pays.

L'histoire de la ville est inextricablement liée à la mer. De ces rives, les légions romaines partent à la conquête de la Grande-Bretagne. En 1588, la légendaire Armada espagnole invincible quitte le port de La Corogne pour son dernier voyage. Après sa mort, la ville a été capturée par des pirates anglais, dirigés par Francis Drake.

Au XVIIe siècle, le port de La Corogne devint le centre de commerce le plus important pour l’Espagne avec le Nouveau Monde. La ville fut occupée en 1809 par l'armée de Napoléon, mais fut bientôt libérée par l'armée britannique, commandée par le général John Moore, décédé lors de la libération.

Actuellement, la ville de La Corogne en Espagne conserve le statut de port important pour le pays. De plus, plusieurs industries se développent avec succès ici: la construction navale, le raffinage du pétrole, le textile et l’alimentaire.

Conditions climatiques

Le climat dans la ville, comme dans toute la Galice, est marin tempéré. Il se caractérise par des étés pas trop chauds et des hivers doux. En d'autres termes, la météo favorise le tourisme. L'Espagne est réputée pour son climat doux et confortable et cette ville ne fait pas exception. Février est considéré comme le mois le plus froid. A cette époque, le thermomètre ne dépasse pas les +3 ° C. Le mois le plus chaud est août, alors que l'air se réchauffe en moyenne jusqu'à +22 ° C.

En hiver et en automne, le temps est instable, des vents forts et des précipitations abondantes tombent souvent. L'été est ensoleillé et aride, avec des précipitations assez rares à cette époque. La visite la plus confortable de la ville va de mai à septembre.

Description de la ville

pour une raison quelconque, ils contournent La Corogne, préférant les plages d’Ibiza ou l’architecture de Barcelone. Et complètement en vain. Beaucoup ne savent tout simplement pas quoi voir à La Corogne. Cette ville est en fait une merveilleuse station balnéaire dans laquelle vacances à la plage se combinent avec des vacances informatives, car il existe de nombreux lieux et monuments naturels intéressants et mémorables.

La ville s'étend le long du littoral atlantique. C'est une immense plage qui constitue sa principale attraction naturelle. Étant sur la plage, les vacanciers peuvent voir plusieurs monuments architecturaux de la ville. D'une part, le stade Riasor - le site du club de football Deportivo, d'autre part - le musée national de la technologie et des sciences.

La Corogne en Espagne peut être qualifiée de ville technologique car, jusqu'à présent, elle a reconstitué son budget dans une plus grande mesure grâce à sa propre production. Ne négligez pas le fait que c'est le deuxième plus grand port de Galice après Vigo. De là, sont vendus les produits fabriqués en Galice et dans les provinces environnantes. Néanmoins, la ville cherche à améliorer son statut non seulement parmi ses résidents, mais également aux yeux de la communauté mondiale.

Pendant plusieurs siècles, la ville a été l'ombre de la capitale de la Galice - Saint-Jacques-de-Compostelle. Et seulement en 2010 a réussi à secouer légèrement la grandeur du concurrent. C'est alors que les organisateurs du plus grand festival de musique du pays ont autorisé La Coruñe à diffuser par satellite. La prochaine étape vers le leadership a été l'ouverture d'un musée des sciences, qui prophétisait la gloire du musée américain de Guggenheim (New York).

Place Maria Pete

À La Corogne, contrairement à de nombreuses villes espagnoles, la place principale ne s'appelle pas la Plaza Mayor, mais la place Maria Pita. Elle a été nommée en l'honneur de l'héroïne locale, qui s'est opposée à l'armée britannique en 1589. Pour son courage et son héroïsme, le roi Philippe II lui accorda une pension à vie et lui permit d'exporter des mules au Portugal. La statue de Marie, une lance à la main, s'élève au-dessus de la place en face de la mairie.

Ce n'est pas le plus ancien bâtiment de La Corogne (Espagne). Il a été construit en 1912. Mais c'est sans doute l'un des plus beaux de la ville. À l'intérieur du bâtiment majestueux aujourd'hui, en plus de l'hôtel de ville lui-même, il y a un musée de l'horloge, ainsi qu'une pinacothèque, qui présente les œuvres des meilleurs peintres galiciens.

Visitez la galerie d'art, qui présente les portraits de tous les maires qui ont dirigé la ville à différentes époques. Ils sont fabriqués par de nombreux artisans et d'une manière différente. En règle générale, les touristes commencent à se familiariser avec la vieille ville depuis la place Maria Pita.

Vieille ville

Cette région de La Corogne en Espagne est célèbre pour ses façades de maisons exquises, dont beaucoup datent du début du XIXe siècle. La rue large Avenida de la Marina est particulièrement intéressante pour les touristes. Les balcons vitrés qui font face au port protègent les maisons des vents violents. Ils ont donné à La Corogne un deuxième nom - la "ville de cristal".

Une autre attraction de la vieille ville est l'ancienne église romane de Santa Marya del Campo (XIIe siècle). Aujourd'hui, dans son bâtiment, se trouve un musée d'art sacré présentant diverses œuvres. Voici une autre très belle église - Santiago, construite au début du XIIIe siècle. Malheureusement, en 1651, il fut détruit par une explosion puis reconstruit. Non moins beau est le monastère de Santa Barbara, construit au milieu du 15ème siècle. Il est situé sur la place du même nom.

Musée Maison Picasso

Pendant cinq ans, un garçon a vécu dans cette maison destinée à devenir un brillant peintre. Le musée de la maison Picasso est une maison de maître typique de la Galice, qui a été préservée à ce jour presque dans sa forme originale. Le musée présente des reproductions des œuvres juvéniles du grand maître, ainsi qu’une collection unique composée de quatre œuvres de son père: professeur, artiste et professeur à l’institut A. Guarda, où Picasso a ensuite étudié.

Malgré son très jeune âge, Picasso, habitant cette maison, travaillait déjà beaucoup: il peignait des portraits pour un magazine local et parfois même des caricatures.

Tour d'Hercule

C'est le plus ancien phare romain du monde, qui a survécu à ce jour. C'est sous la protection de l'UNESCO. Selon la légende, la tour aurait été construite par Hercule lui-même après l'achèvement du dixième exploit: la victoire sur Gerion. Les chercheurs pensent que le phare a été construit à la fin du 1er siècle de notre ère. Mais ce qui est particulièrement surprenant, le phare est toujours opérationnel et fait la grande fierté des habitants de la ville. Son image est visible sur les armoiries de La Corogne.

Vous pouvez gravir la tour de 55 mètres en franchissant 242 marches. Une vue imprenable sur la ville s'ouvre par le haut. Près du phare, les Espagnols ont créé un parc de sculptures dans lequel on peut voir la figure de Haronai, une rose des vents avec des inscriptions celtiques.

Promenade

Savez-vous où se trouve le plus long remblai d'Europe? C'est vrai, à La Corogne. Sa longueur est de treize kilomètres et il fait le tour de presque toute la ville. Le long de celui-ci sont installées les lumières rouges vives d'origine, qui sont fabriquées dans le style Art Nouveau.

En considérant les dessins appliqués à leurs fondations, vous pourrez vous familiariser avec l'histoire de la ville. Par exemple, à la tour Hercule, les images rappellent la période romaine de l’histoire de la ville. À l’école des arts sur les lanternes, vous pouvez voir des esquisses du style de Picasso et à l’océanarium - des dessins sur le thème du monde sous-marin.

La Corogne en Espagne: avis voyageurs

La plupart des touristes considèrent leur voyage dans cette ville espagnole comme un succès. Beaucoup ont aimé le fait qu’il n’y ait pas autant de touristes ici que dans d’autres stations espagnoles. Il est assez facile de trouver un hôtel qui réponde à vos besoins et à vos possibilités financières. Les voyageurs ont également apprécié la possibilité de combiner détente sur une plage bien entretenue avec une plage touristique. Il existe de nombreux sites intéressants que vous devez voir de vos propres yeux.

Mont San Pedro

Vous pouvez voir La Corogne vue d'en haut, non seulement depuis la tour d'Hercule, mais aussi depuis le mont San Pedro, dont le sommet et les pentes sont transformés en parc du même nom. Depuis 2007, un ascenseur en verre spécial a été installé dans la partie restaurée de l'ancienne carrière du mont San Pedro. La sphère arrondie peut franchir 100 mètres en quelques minutes. Au sommet de la montagne se trouvent plusieurs énormes canons installés ici dans les années trente. Ils étaient autrefois utilisés pour protéger la ville des attaques ennemies, et pointent maintenant vers l’horizon avec leur museau afin qu’aucune des personnes présentes ne manque leur meilleur coucher de soleil de la vie. Il y a aussi un vieux bunker. Non loin de ces installations militaires se trouve un point de repère totalement pacifique - un étang où vivent des canards.

Vous pourrez vous détendre après une promenade dans les allées du parc, dans un petit restaurant servant certaines des meilleures tapas de la ville. Près de là, c'est un excellent poste d'observation.

Forteresse San Anton

La forteresse de San Anton est une puissante fortification située sur une ancienne île, transformée en péninsule au siècle dernier à l'aide d'un remblai. Vous pouvez accéder à la forteresse depuis la promenade du Paseo Maritimo.

Le château de San Anton a été construit au XVIe siècle à l'entrée de la baie de La Corogne, à l'emplacement d'une ancienne chapelle et d'une infirmerie, où étaient soignés les lépreux. Au fil du temps, le château s’agrandit et occupe l’île entière. Son entrée principale était située du côté du port. La tâche principale de la forteresse était de protéger la ville des pirates. Du 18ème au milieu du 20ème siècle, San Anton contenait de dangereux criminels. Ce n’est qu’en 1968 que le musée d’histoire et d’archéologie a été inauguré dans le château. Au Patio de Armas, des sculptures et des monuments funéraires de la fin du Moyen Âge sont exposés.

La Maison du Gouverneur, construite sur le territoire de la forteresse au XVIIIe siècle, abrite une exposition historique. Il abrite également une riche collection archéologique, dont les perles sont considérées comme des décorations de l'âge du bronze.

Eglise de Santa Maria del Campo

La petite église de Santa Maria del Campo a été construite en 1296-1302 et est réputée pour la conception architecturale de ses éléments à la fois romans et gothiques. Il s'appelle "Del Campo", ce qui peut être traduit par "Dans les champs". Ce nom de l'église a été donné parce qu'elle a été construite en dehors des murs de la ville. Initialement, l'église de Santa Maria del Campo était considérée comme le temple de la guilde des marchands et des marins. Au dix-huitième siècle, l'église était dans un état déplorable. Ils ont essayé de le reconstruire plusieurs fois, mais personne n'a commencé à travailler. Seulement à la fin du XVIIIe siècle, des réparations ont été effectuées ici, au cours de laquelle le temple a été agrandi. L'église à trois nefs avec une abside semi-circulaire contient plusieurs statues gothiques de grande valeur, ainsi qu'une image polychrome de Sainte Marie-Madeleine.

Promenade Paseo Maritimo

À propos de la ville galicienne de La Corogne, ils disent qu'il ne s'agit pas d'une ville avec une promenade, mais d'une promenade avec une ville. Toute la vieille ville, située sur le cap, c’est-à-dire qu’elle est cernée de tous côtés par la mer, est entourée par le barrage de 16 km - Paseo Maritimo. La promenade consiste en un trottoir pour piétons, côté mer limité par un garde-corps, des chemins pour cyclistes, des pistes de tramway et des pistes pour voitures.

Jusqu'en 2014, la promenade de la Corogne était le plus long front de mer d'Europe. Actuellement, le championnat fait partie des allées longeant les plages de la Costa del Sol, d’une longueur de 180 km.

Parmi les attractions de la promenade de la Corogne, on trouve des maisons aux façades vitrées et des lampadaires rouges que l'on peut voir près du château de San Anton et de la tour d'Hercule. Elles sont décorées avec des plaques en émail réalisées par la designer Julia Ares.

Maison Pablo Picasso

Le musée de la maison Pablo Picasso, situé au deuxième étage de la maison numéro 14 de la rue Pajo Gomez, au centre de La Corogne, a ouvert ses portes le 18 décembre 2002. Le musée compte 33 œuvres d'art, dont quatre sont créées par le père Pablo Picasso, professeur de peinture. Tous les autres dessins à l'huile sur toile, crayon, stylo, fusain et aquarelle ont été réalisés par le jeune Picasso. Toutes ces œuvres s'intègrent parfaitement à l'intérieur. Picasso a peint plusieurs paysages dans lesquels on voit les rues de La Corogne et le port. Il y a aussi des portraits de citadins.

Dans la maison de la rue Payo Gomez, le futur peintre célèbre Picasso a vécu dans son enfance - de 1891 à 1895. C'est un manoir typique du XIXe siècle, où les meubles et les effets personnels de la famille Picasso ont été préservés.

La première exposition du jeune artiste, alors âgée de 13 ans, a également eu lieu à La Corogne, dans la rue Real. En 1895, la sœur de Pablo décède et la famille décide de quitter La Corogne pour s'installer à Barcelone.

Maison d'homme

Le musée, consacré à la structure, à la pensée et à l'intégration sociale de l'homme, s'appelle la Maison de l'homme (Domus) et est situé à La Corogne, dans la rue Angela Rebollo. Il a été conçu par l'architecte japonais Arat Isozaki et ressemble à un navire naviguant d'un océan à l'autre. De son pied offre une vue magnifique sur deux plages urbaines.

Le musée dispose d'environ 200 dispositifs interactifs qui permettent, à la suite d'un jeu simple, d'acquérir de nouvelles connaissances. Le musée est divisé en plusieurs sections: biochimie, génétique, fonction de reproduction, nutrition, fonctionnement du cerveau et compétences langagières. Les expositions occupent une superficie de 1 500 mètres carrés. Il y a aussi des salles pour expositions temporaires et des salles pour regarder des films éducatifs avec un écran de 80 m².

Place Maria Pita

L’une des plus belles places d’Espagne porte le nom de Maria Pita, résidente de La Corogne, qui a inspiré les citadins à combattre les Anglais, dirigée par Francis Drake, au XVIe siècle. Elle faisait partie des défenseurs de la ville et a pu tuer un officier anglais, obligeant ainsi les assaillants à se retirer. Au centre de la place principale de La Corogne, un monument à la femme courageuse a été érigé par le sculpteur José Castinières.

D'une part, la zone est limitée par le palais municipal, où se trouvent désormais les bureaux des autorités de la ville. Ce magnifique bâtiment à trois tours, construit au 19ème siècle dans un style éclectique conçu par l'architecte Pedro Marinho, abrite également le musée de l'Horloge.

Des bâtiments avec des galeries jouxtent la mairie, où vous pouvez trouver de nombreux bars, cafés et restaurants. En 2002, ces galeries ont été vitrées, ce qui a provoqué de nombreuses controverses parmi les adhérents à l’aspect historique de la ville.

Aquarium Finisterra

L'aquarium de Finisterre, qui s'appelle, par analogie avec le musée de la Maison de l'homme, la Maison des poissons, n'est pas seulement une exposition traditionnelle de la vie marine, mais également un intéressant musée interactif. Le hall principal de l'aquarium est Maremagnum avec une superficie de 1600 mètres carrés, qui contient environ 80 modules interactifs racontant les habitants de l'océan Atlantique. La salle Nautilus simule un sous-marin entouré du plus grand bassin d’Europe avec un volume de 4,4 millions de litres, où vivent de gros poissons de l’Atlantique, dont plusieurs espèces de requins.

Dans l'aquarium, plusieurs piscines communiquent avec l'océan. Ils sont utilisés pour garder des mammifères marins et pour entraîner des plongeurs.Dans l'aquarium, vous trouverez également un jardin botanique avec des représentants de la flore poussant sur les plages et les dunes locales, appelé le jardin Octopus, une terrasse pour l'observation des oiseaux de mer.

Parc Santa Margarita

Situé au sommet d'une colline escarpée en plein centre de la ville, le parc St. Margarita est un grand jardin avec des centaines de plantes de différentes espèces, des étangs, des pigeonniers, des terrains de jeux et des attractions pour enfants et adultes. Au centre de ce parc se trouvent le musée interactif House of Science et son planétarium. Une exposition intéressante se trouve devant le musée: une grosse boule de granit qui, malgré son poids de 1 500 kg, tourne facilement autour de son axe.

Près de la Maison des sciences, vous trouverez un ancien moulin à vent soigneusement reconstruit. Il était une fois beaucoup d'usines de ce type ici, mais elles n'ont pas survécu jusqu'à notre époque.

Le bâtiment de l'opéra a été construit à l'entrée nord-est du parc.

Endroits intéressants La Corogne

Le site contient des sites touristiques de La Corogne - photos, descriptions et conseils de voyage. La liste est basée sur des guides populaires et est présentée par type, nom et classement. Vous trouverez ici les réponses aux questions suivantes: que voir à La Corogne, où aller et où se trouvent des lieux populaires et intéressants à La Corogne.

Cathédrale Saint-Jacques

Dans le nord du pays, à Saint-Jacques-de-Compostelle, se trouve le plus grand sanctuaire d'Espagne - les reliques de Saint-Jacques, patron céleste du pays. Santiago est la dernière ville de la célèbre Route du Chemin de Saint-Jacques, qui comprend l’ensemble du territoire européen. Les restes de l'apôtre sont enterrés dans la cathédrale de la ville.

La construction du temple a commencé en 1211 et s'est poursuivie pendant 400 ans. Depuis que les façades de la cathédrale ont été construites à différentes époques, elles sont réalisées dans différents styles architecturaux. La plus impressionnante - la façade centrale - est réalisée dans le style baroque tardif.

Une autre relique précieuse est conservée dans la cathédrale - une épine de la couronne d'épines qui était sur Jésus-Christ.

Quels sites de La Corogne avez-vous aimé? A côté de la zone photo, il y a des icônes en cliquant sur lesquelles vous pouvez évaluer tel ou tel endroit.

Cape Finisterra

Beaucoup considèrent le cap Finisterre comme la pointe extrême occidentale de l’Espagne continentale, mais c’est une proposition erronée. En fait, il existe un autre point géographique à proximité, situé à l’ouest du Finistère. Les voyageurs peuvent escalader la montagne "Monte Facho" - le point culminant du cap situé à 238 mètres d'altitude. À son sommet se trouve un phare. L'histoire de ces lieux est riche en événements. En 1747, pendant la guerre de succession d’Autriche, Finisterre connut deux grandes batailles navales entre les flottilles anglaise et française. En 1805, pendant les III guerres napoléoniennes, une autre bataille navale a eu lieu ici. Et dans la nuit du 6 au 7 septembre 1870, à 20 milles de la côte, le capitaine du cuirassé britannique s’écrase et les marins qui s’en échappent se posent sur Finisterra. Cent ans plus tard, en 1990, un panneau a été érigé à la mémoire des marins décédés du navire britannique coulé.

En mode photo, les lieux d’intérêt de La Corogne ne sont visibles que par des photographies.

La cité médiévale de Betanzos

Dans la baie de Betanzos, sur une haute falaise, se trouve la ville du même nom - Betanzos. Il est situé sur le site d'une ancienne colonie romaine. Aujourd'hui, vous pouvez voir des fragments de remparts médiévaux, de vieilles maisons et l'église de Santa Maria do Asoke, construite au XIIe siècle.

On pense qu'avant l'arrivée des Romains sur ces terres, le roi celtique Breogan avait fondé le royaume de Brigantia au début du IIe siècle. La capitale du royaume était sur le site de l'actuel Betanzos. Briganty entretenait des relations commerciales intenses avec les îles Britanniques et constituait un établissement assez prospère. Cependant, au 9ème siècle, les Vikings ont ruiné le royaume. Et au Moyen Âge, Betanzos ne connaissait plus une telle prospérité économique puisque La Corogne devint la principale ville portuaire.

Forteresse de St. Antonio

La carte de visite de La Corogne est la forteresse Saint-Antoine. Il est situé sur une petite île dans le golfe de La Corogne. La forteresse a été construite aux XVI-XVIII siècles et était principalement destinée à la défense. Aujourd'hui, le bâtiment est consacré au musée d'archéologie et d'histoire. La collection de bijoux en or et en argent de l’âge du bronze est particulièrement intéressante.

Les murs de la Corogne

Au 14ème siècle, La Corogne était entourée d'un mur fortifié. On pense qu'il a été érigé par les anciens Romains. Une partie du mur de la forteresse est bien préservée à ce jour. Trois portes ont également été bien préservées: les portes de Saint-Michel, les portes de Sorrow et les portes de la Croix, ainsi que le bastion de la forteresse. En escaladant le mur, vous pourrez admirer les paysages de La Corogne.

Stade Riasor

Le stade Riasor est situé à La Corogne, en Espagne. C’est l’arène du club de football Real Club Deportivo de La Coru & # 241 a. En plus des matchs de football, il organise également des événements sociaux.

Le stade a été ouvert en 1944. À l’origine, il pouvait accueillir 30 000 spectateurs, mais il a été visité par un nombre beaucoup plus réduit de fans. Cependant, après les changements apportés en 1982 à la Coupe du monde, le stade devint l'un des meilleurs d'Espagne à l'époque. Les tapis roulants ont été retirés et sa forme ovale habituelle a été modifiée en une forme de fer à cheval. Sa capacité a également augmenté, passant à 34 600 personnes.

Le stade est l’arène du club "Real Club Deportivo de La Coru & # 241 a". De plus, il accueille de temps en temps des matches avec la participation de l'équipe nationale espagnole.

Château de San Anton

Le château de San Anton a été construit au XVIe siècle pour protéger Lo A Coruña de la mer.

Lors des attaques de 1589, la forteresse sauva plus d'une fois les Espagnols. Cependant, des années plus tard, le château, adapté à l'artillerie, cessa d'être efficace du point de vue militaire. Lorsque San Anton est devenu obsolète, il a commencé à remplir d'autres fonctions: il est devenu une prison.

Actuellement, le musée archéologique est situé dans le bâtiment, sur lequel vous pourrez en apprendre davantage sur l'histoire de la forteresse de San Anton. Sur la terrasse extérieure, vous trouverez également un café surplombant l'Atlantique et la Corogne. Le château est ouvert aux visiteurs du mardi au samedi de 10h00 à 21h00 et le dimanche de 10h00 à 15h00. Une visite à la forteresse est payée - deux euros par personne.

Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle

Le lieu de pèlerinage le plus célèbre d'Espagne est la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, construite entre 1075 et 1211. Plusieurs grands maîtres de l'architecture et de l'architecture ont participé à sa construction et ont créé la plus grande cathédrale de la péninsule ibérique.

Le temple d'origine a été consacré en 1211 sous le roi Alphonse IX. Des siècles plus tard, l’apparence de la cathédrale a subi de nombreux changements, faisant de la cathédrale un monument important de l’art espagnol, intégrant différents styles.

Au Moyen Âge, pendant plusieurs mois, les pèlerins ont emprunté la route du saint apôtre Jacob, à la fin de laquelle ils sont arrivés à Saint-Jacques-de-Compostelle. Les reliques de saint Jacques sont conservées dans la cathédrale. La colonne dans la porte conserve l'empreinte de ces temps - dans la pierre a formé un retrait de nombreuses mains attachées à la colonne pour se reposer. Les reliques sacrées sont dans un coffre en argent à côté de l'autel principal. Au-dessus de la tombe de Saint-Jacques, il y a une statue parsemée de pierres précieuses, étreignant qui est devenue une tradition pour les pèlerins venus adorer le sanctuaire

Place Obradoiro

La Piazza Obradoiro est le centre historique de Saint-Jacques-de-Compostelle. Un ensemble unique de monuments historiques et architecturaux s'est formé autour de la place. La plupart d'entre eux sont constitués de granit extrait dans ces régions. Tout cela crée une atmosphère très spéciale et harmonieuse.

L'une des attractions de la place Obradoiro est la façade ouest du temple, construite au XVIIIe siècle dans le style baroque. Parmi les sculptures qui ornent la façade, l'image de saint Jacques occupe une place particulière. A proximité se trouve le "Portique de la Gloire" (1168-1188) avec de belles sculptures de prophètes et d'apôtres. À l'entrée du temple, les pèlerins sont accueillis par une figure de saint avec des cônes. Il existe une croyance selon laquelle, en touchant la sculpture avec votre front, vous pouvez trouver la chance et la sagesse.

Une autre perle de la place Obradoiro est le palais Paso de Rashoi du XVIIIe siècle avec la célèbre façade «Obradoiro». C'est un bel exemple du style baroque. En face de la cathédrale se trouve un magnifique monument d’architecture civile: l’hôtel de ville, construit en 1772. Près de l'hôtel de ville se trouve le palais "Reyes Catholicos", construit au XVIIe siècle par les "rois catholiques" comme une auberge et un hôpital. Maintenant, dans ce palais est l'un des hôtels les plus luxueux du monde.

Les attractions les plus populaires de La Corogne avec des descriptions et des photographies pour tous les goûts. Choisissez les meilleurs endroits pour visiter les lieux célèbres de La Corogne sur notre site Web.

Santa Barbara Square

Santa Barbara Square est l'emplacement du temple éponyme, construit au 15ème siècle. On y trouve également les églises baroques du XVIIIe siècle, San Nicholas, San George et Las Capuchinas. Vous pouvez également visiter le monastère de Santo Domingo sur la place.

Le château de San Anton est célèbre pour son musée archéologique qui abrite des ornements antiques et celtiques uniques.

En outre, les touristes devraient visiter la Maison du poisson - l'immense aquarium Finisterrae, le musée de l'humanité et le planétarium avec le musée des sciences.

5 cas sur Rias Altas. Que faire:

La Corogne ou La Corogne est le deuxième plus grand port de Galice, situé dans l'une des régions espagnoles les plus respectueuses de l'environnement. Les rivages rocheux perfides locaux sont devenus les coupables de plus d'un naufrage. La ville est remarquable pour l'architecture inhabituelle de la partie historique de la ville, où la plupart des façades sont en verre. Les plages de La Corogne sont assez spacieuses, mais parfois caillouteuses.

Playa de Riazor - plusieurs kilomètres de plage de sable avec une entrée en douceur dans l'eau. Il y a des zones rocheuses. Les sauveteurs sont en service. Belle vue sur l'océan et la ville.

Photo: Playa de Riazor

Playa de Coroso - Une plage de sable isolée dans la banlieue de La Corogne avec des vagues relativement petites.

Photo: Playa de Coroso

Playa de Beo - Un lieu unique, magnifique et rocheux pour la marche et des photos spectaculaires.

Photo: Playa de Beau

Les curiosités

Sur le cap du même nom, La Corogne, se trouve un phare actif de 55 mètres, la tour d'Hercule, qui remonte à la période romaine antique. Il vaut la peine de se promener dans la vieille ville, en regardant les belles églises: Santa Maria, Santiago, St. Francis et Santo Domingo.

Photo: Tour d'Hercule

Le musée des beaux-arts de La Corogne expose les chefs-d'œuvre des kystes de Goya, Velazquez, Van Dyck, Rubens, etc. Le musée archéologique vous invite à découvrir une magnifique collection de bijoux celtiques.

Fisterre est une petite ville située à proximité du légendaire cap Finisterre, considéré au Moyen Âge comme la pointe de la terre. Voici le kilomètre zéro du célèbre chemin de pèlerinage de Saint-Jacques. Les pèlerins modernes brûlent les chaussures ou les vêtements comme un signe, conquérant les "bouts de la terre", ce qui en vaut la peine, car les vues ici sont les plus inspirantes. La périphérie est l'une des plus grandes et des plus luxueuses plages de la côte de Rias Altas.

Plages aux abords du cap Finisterre:

Lagosteira (Playa Lagosteira) - une plage blanche comme neige avec d'énormes vagues et du vent parmi les vertes collines près du village d'Escacelas.

Photo: Lagostyra

Playa de Rostro - plage de sable sauvage et pittoresque avec de fortes vagues océaniques. Extrême nord de Fisterre.

Photo: Playa de Rostro

Ces plages ne peuvent être visitées que pour des paysages magnifiques, car nager ici est non seulement impossible, mais aussi dangereux. Un vent fort ne vous laissera pas vous coucher calmement au soleil.

Ribadeo est une ville principalement connue pour sa plage Aguas Santas (la plage de playa de Aguas Santas «Les eaux sacrées») ou sa plage Cathedral. Les falaises de cette plage sont comme des temples gothiques majestueux avec des dômes atteignant 32 mètres de haut. La plage elle-même a une longueur de 1 400 mètres. Cependant, vous pouvez y descendre et traverser les arches des "temples" à marée basse, le long d'un escalier spécial. La cornemuse joue souvent ici, créant une attitude galicienne appropriée.

Vous pouvez voir la célèbre plage Aguas Santas dans toute sa beauté dans cette vidéo:

Pin
Send
Share
Send