Voyage

Sites de Dieppe

Pin
Send
Share
Send


Diep (fr. Dieppe, Norman. Dgieppe) - ville et commune du nord-ouest de la France, en Normandie, département de la Seine-Maritime. Centre du même nom. Situé à 170 km au nord-ouest de Paris.

La population est de 30 086 personnes (2014).

Administration

La ville est située dans la région historique de Pei de Co, sur la côte de la Manche, au nord-est du Havre. Se trouve sur les rives de la rivière Arc, qui se jette dans la Manche.

L'histoire

Dieppe a vu le jour sous la forme d'un petit village de pêcheurs en 1030, mais c'était déjà un point stratégique important dès la guerre de Cent Ans. Au XVIe siècle, Dieppe devint l’un des principaux centres de la cartographie nationale et un important port de mer de la France. Deux des meilleurs navigateurs français, Michel Le Wasser et son frère Thomas Le Wasser, résidaient à Dieppe et ont été invités à se joindre à l'expédition de René Gulen de Lodoniere, qui a quitté le Havre le 20 avril 1564 et s'est rendu en Floride, où il a fondé le Fort Caroline, la première colonie française en Nouveau Monde. Au XVIIe siècle, Dieppe était le principal port de la France. Après l'abolition de l'édit de Nantes en 1685, plus de 3 000 huguenots se sont enfuis de Dieppe en Amérique.

Au cours de la guerre de ligue d'Augsbourg en 1694, la ville fut presque complètement détruite par un bombardement massif de la flotte anglo-néerlandaise et reconstruite en 1696 dans le style traditionnel de la ville côtière française. Au XIXe siècle, Dieppe devint une station balnéaire populaire parmi les artistes anglais.

En août 1942, lors de la Seconde Guerre mondiale, Dieppe devint le site des débarquements manqués des alliés.

  • 907: les Vikings s'installent à l'embouchure Telli, une rivière profonde qui se jette dans la mer et l'appelle Djupr (profond).
  • 10h30: Dieppe est considéré comme un petit port de pêche. Après 1066, Dieppe se développe grâce aux Normands.
  • 1195: Les troupes du roi Philippe II d'Auguste détruisent Dieppe.
  • 1197: Richard Cœur de Lion, duc de Normandie, transfère les terres de Dieppe à l'archevêché de Rouen.
  • 1420: Dieppe est occupée par les Britanniques.
  • 1435: La ville est libérée par les troupes françaises sous le commandement du capitaine Charles Demarre.
  • 1508: Deux capitaines, Tom Ober et Giovanni da Verrazzano, partent de Dieppe pour l'île de Terre-Neuve.
  • 1674: Ouverture de la première usine de tabac.
  • 1715: Grève d'ouvriers dans une fabrique de tabac.
  • 1774: Ouverture d'un service régulier avec l'Angleterre.
  • 1791: Privatisation d'une fabrique de tabac. L'État supprime son monopole sur la production et le commerce du tabac.
  • 1848: Ouverture de la liaison ferroviaire Paris - Dieppe.
  • 1889: Le trafic passagers avec l'Angleterre devient régulier et régulier grâce aux navires à vapeur.
  • 1942: Bataille de Dieppe, le 19 août 1942, environ deux divisions de l'infanterie canadienne et des commandos anglais tentent de s'emparer de la tête de pont en France. Après avoir subi de lourdes pertes, les Alliés ont évacué les survivants. L'opération est considérée comme le précurseur de l'opération Norman.
  • 1944: Dieppe est libérée sans action militaire, les envahisseurs quittant leurs positions avant l'offensive alliée. Tourné dans un champ de mines, Dieppe Beach est pratiquement indisponible depuis 10 ans.
  • 1980: 1er janvier 1980 à Neville-le-Dieppe (Neuville-lès-Dieppe) fait partie de la ville.

Les curiosités

  • Château du XIIème siècle, aujourd'hui musée
  • Eglise Saint Jacques XII-XVI siècles à la gothique flamboyante
  • Les quais de Duchenne et Henri IV avec beaucoup de beaux bâtiments
  • Estran Cité de la mer est un centre scientifique et culturel créé pour promouvoir la science et la technologie liées à la mer et à la pêche.

Économie

Structure de l'emploi:

  • agriculture - 1,0%
  • industrie - 9,9%
  • construction - 3,5%
  • commerce, transport et services - 42,5%
  • services publics et municipaux - 43,1%

Le taux de chômage (2014) est de 22,6% (France dans son ensemble - 13,5%, département Seine-Maritime - 15,2%).
Le revenu annuel moyen par personne, en euros (2014) - 17 110 (l'ensemble de la France - 20 150, département de la Seine-Maritime - 19 978).

Démographie

Dynamique de la population, les gens

Administration

Depuis 2017, le maire du Havre est tenu par le communiste Nicolas Langlois. Sébastien Jumel, qui dirigeait l'administration de la ville depuis 2008, a démissionné en juillet 2017 après avoir été élu à l'Assemblée nationale française.

Se rendre à Dieppe:

Dieppe est accessible en train direct de Rouen (40 minutes - 12 euros). C'est la seule ligne de train directe. Tout le reste sera avec les transferts. Une alternative est le bus interurbain, par exemple Flixbus.

Dieppe possède également un petit aérodrome situé à Saint-Aubin (à 3 km de Dieppe, Dieppe-Saint-Aubin Web).

De Paris à Dieppe:

Vous pouvez aller de Paris à Dieppe en train avec 1 changement à Rouen (

22 €), ou en bus direct (4,99 €).

En train de Paris à Dieppe:

  • Paris Saint-Lazare - succursale vers Rouen, 1 changement à Rouen,
  • 1:11 + 46 min de route, environ 2h10 de Paris à Dieppe,
  • billet 22.20 — 27.80 €.

En bus de Paris à Dieppe:

  • Bus directs de Paris à Dieppe en Flixbus
  • Sur le chemin: 2:35 - 2:55
  • Ticket: 4.99€
  • Horaires des bus Paris - Dieppe:
    • Paris La Défense - Dieppe: 12h10 - 14h45 (samedi uniquement), 2:35 sur le pouce, 4.99€
    • Paris Porte de St Ouen - Dieppe: de 14h à 16h50 (sauf le samedi), 14h50
    • Dieppe - Paris La Défense: de 6h30 à 9h10 (le samedi uniquement), 2h40
    • Dieppe - Paris Porte de St Ouen: accès direct, 8h15 - 11h10 (sauf samedi), 2h55 tout le temps

A. Bogolyubov. Navires dans le port de Dieppe. Matin France, Normandie

Curiosités de Dieppe:

Les principales attractions de Dieppe - ce que vous ne pouvez pas manquer si vous venez en ville:

  • ESTRAN Cité de la Mer. Musée maritime avec des expositions sur le transport maritime, la pêche, la géographie et l'histoire de Dieppe. Ouvert de 10h à 12h / 14h à 18h30 tous les jours. Entrée 3 €.
  • Château-musée de dieppe . Musée du château. Des peintures et des sculptures en bois sont exposées dans le bâtiment du château bien conservé. Ouvert 10-12 / 14 - 18 heures par jour. Entrée € 5. Il y a trois entrées, mais l'entrée la plus intéressante se fait par la tour du Square du Canada.
  • Mémorial 19 août 1942 Mémorial du raid de Dieppe le 19 août 1942 sur Camille Saint-Saëns (Place Camille Saint-Saëns, un pâté de maisons derrière la promenade au bord de la plage où se trouve le château). Ouvert de mi-juin à fin septembre, de 14h à 18h tous les jours sauf le mardi. C'est un petit mais intéressant musée, situé dans le bâtiment de l'ancien théâtre à l'italienne, le Petit Theatre. Vous trouverez un film fascinant avec des interviews de ceux qui étaient présents. Vous aurez besoin d'environ une heure pour voir tout cela et pour voir le musée. 3 €
  • L’église Saint Jacques l'église a une frise inhabituelle du XVIe siècle représentant la vie tribale en Amazonie, commandée par un chercheur de l'ère du diabète, Jean Ango. Vous pouvez également voir des vitraux dans l'église dédiés au départ des trois soeurs de l'ordre des Augustins au Québec en 1939, où elles fondèrent l'Hôtel-Dieu du Québec - le premier hôpital en Amérique du Nord - et le raid canadien sur Dieppe 303 ans plus tard.
  • Le centre historique de Dieppe, reconstruit par M. de Ventabren, architecte de Louis XIV, après le bombardement de 1694 ..
  • La maison miffant, la plus ancienne maison de la ville. Il se trouve rue d’Ecosse, juste derrière le centre d’information de la ville d’art et d’histoire de Dieppe.

  • Festival international de cerf-volantse tient tous les deux ans en septembre.
  • Marché du samedi matin - ne manquez pas! L'un des marchés les plus importants et les plus populaires de Normandie. Tous les samedis de 8h à 12h30, presque partout à Dieppe

Et maintenant plus sur les attractions de Dieppe:

Eglise Saint-Jacques

L'église Saint-Jacques: construite entre le XIIe et le XVIe siècle, l'église Saint-Jacques témoigne de différentes époques. Une 1ère église a été construite sur les vestiges de la petite chapelle Sainte-Catherine, elle-même détruite en 1195. L'église que nous voyons aujourd'hui, dédiée à Saint-Jacques, a été construite vers 1283. L'église sur la voie maritime du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle était de vastes proportions. La construction ne fut cependant achevée qu'à la fin du 16ème siècle. L'évolution architecturale de l'église nous permet de suivre les traces de l'art gothique sur 4 siècles.

Eglise Saint-Rémy

L'église Saint Rémy: la première église Saint-Rémy, dont seule la tour subsiste aujourd'hui, a été construite dans le 13èmeentury. Il a été construit au pied de la colline sur laquelle se dresse le château. L'église est progressivement tombée en ruine et la nouvelle église Saint Rémy a été construite au cœur de la ville. C'est Thomas Bouchard, maire suppléant et trésorier de la paroisse qui posa la 1ère pierre en 1522. Le centre gothique, entouré d'une chapelle ambulatoire et rayonnante, s'achève en 1545, mais l'influence de la première Renaissance française était déjà visible dans le décor. Hélas, les travaux de construction ont été interrompus par les guerres de religion et n'ont repris qu'au XVIIe siècle dans un esprit tout à fait nouveau: celui de la contre-réforme catholique.

Église du sacré-cœur de janval

L'église du Sacré-Cœur de Janval: L'église de Janval est une construction moderne. Cela fait partie d'un mouvement novateur. L'architecte de cette église, Georges Feray, s'est inspiré d'un nouveau mouvement (art déco, modernisme, régionalisme et historique). La tour de l'église mesure 30 mètres de haut et a été achevée en 1926. Construit sur le plan en croix latine Cependant, l'église a été inspirée par les églises romaines et chrétiennes primitives. Il est considéré comme un siège d'art sacré de l'entre-deux-guerres. (??)

Eglise Notre-Dame des Grèves

L'église Notre-Dame des Grèves de la paroisse de Pollet, rue Joseph-Brunel, n'a pas d'originalité architecturale. Il ne fut ouvert que le 20 décembre 1849. Le clocher fut construit quelques années plus tard.

M. Licourt-Lefebvre (1816-1883), artiste local, peintre et conservateur du musée, a largement contribué à la décoration picturale de l'église. L'une des peintures murales qui attire l'attention est sans aucun doute le «vœu» ou le «naufrage d'un bateau», datant de 1867. Au-dessus de l'autel central se trouve un autre tableau du même artiste, «Assumption», réalisé en 1863.

Église Saint-valéry

L'église Saint-Valéry de Varengeville-sur-Mer est perchée au sommet des falaises d'Ailly, cachée parmi les jardins et les bois qui bordent la falaise et surplombant la mer d'une hauteur de 84 mètres. L'allée latérale en grès date de 1548 et a peut-être été construite par Jehan Ango pour agrandir le sanctuaire primitif. Le choeur est baigné d'une lumière bleue diffusée par le vitrail abstrait de Raoul Ubac, disciple de Braque. La colonne à couronne est décorée de reliefs inspirés d'expéditions maritimes. La 3ème colonne est polygonale (un sommet de pilier Henri II). En 1998, Michel Ciry a offert une grande toile à l'huile intitulée «Le Christ Rédempteur». Des tâches importantes de protection et de consolidation ont récemment été acquises par la municipalité, l’État, le département et la région.

Il est entouré par le cimetière marin, rendu célèbre par 2 frères, Jérôme et Jean Tharaud, résidant à Varengeville et ayant écrit plusieurs textes à ce sujet dans les Chroniques de Figaro en 1948. Ce fut le début de la renommée de ce sanctuaire. Certains artistes comparent les textes des frères Tharaud au poème de Paul Valéry, le cimetière marin, écrit en 1920 et chantant les charmes du cimetière marin de Sète. Des analogies ont été établies entre les deux cimetières.

LE QUARTIER DU POLLET

Le "Pollet" est un quartier de Dieppe situé sur la rive gauche de l'embouchure de la rivière côtière Arques, qui rejoint la Manche. C'est le quartier maritime de Dieppe.

L’explication la plus courante de ce nom est qu’il s’agit d’une contraction de «Port-d’Est» en «Pollet». Mais Pollet pourrait avoir une origine gauloise plus ancienne. En fait, Pollet peut être lié à la tige celtique "pol / poul", ce qui signifie réservoir d’eau, étang ou trou. Par extension, il peut s’agir d’une étendue d’eau, de l’embouchure d’une rivière ou d’un port. C’est l’origine du mot anglais ‘pool’ désignant piscine. Cela peut aussi signifier une zone de marais humide.

Jusqu'au milieu du XIe siècle, la confluence des trois rivières (L'Eaulne, la Béthune et la Varenne) formait un profond estuaire entouré de collines escarpées. Le bassin naturel constituait un point d'ancrage sûr pour le pêcheur local et les navires de passage.

L’action de ces rivières a presque créé l’île de «Pollet» et jusqu’au 19e siècle, les pêcheurs utilisaient la pente douce de la rive sud comme cale sèche pour réparer leurs bateaux et les préparer à la saison de pêche.

LE THÉÂTRE

Le théâtre à l'italienne a été construit par l'ingénieur Frissard et offert par la municipalité à la duchesse de Berry (1826). Au 19ème siècle, Liszt, Meyerbeer et plus tard Camille Saint Saëns donnèrent des concerts. Redessiné en 1900 dans le style «rocaille», le théâtre a été endommagé pendant la guerre et sa façade a été refaite en ciment dans les années 50, avant d’être fermée en 1961. Il a rouvert ses portes en 2002.

LE CHÂTEAU D’ARQUES-LA-BATAILLE

Le château d'Arques-la-Bataille se dresse au sommet d'une colline sèche et rocheuse. Il domine deux vallées et est entouré d'un fossé creusé par l'homme. Il était à l'origine entouré d'une palissade protectrice. Le château aurait été construit entre 1040 et 1045 par Guillaume d'Arques. Quelques années après son édification, Guillaume le Conquérant, neveu de Guillaume d’Arques, assiège le château. La famine l'oblige à capituler après un an de siège douloureux. En 1123, le fils cadet de Guillaume le Conquérant, qui devint Henri 1er, roi d'Angleterre, renforça le château avec un donjon carré et un mur.

En 1204, Philippe Auguste annexa la Normandie et prit le château de Richard Cœur de Lion, ce fut la dernière forteresse normande à se livrer au roi de France. En 1668, l'édifice a été démoli par l'abandon de l'armée. De 1735 à 1771, le site du château fut transformé en carrière sans autorisation. Louis XVI ferma la forteresse et les habitants furent autorisés à enlever les pierres.

En 1860, les salles ont été converties en musée, l’intérieur a été nettoyé et les visites effectuées par un gardien. Le musée a été définitivement fermé en 1939 avec le début de la Seconde Guerre mondiale et a été occupé par les Allemands. Lors de la déroute de 1944, les occupants ont dû se retirer en faisant exploser leurs munitions et en laissant derrière eux un château très délabré.

Le château

Véritable souvenir maritime de la ville, le musée de Dieppe se trouve dans le château et offre une vue imprenable sur la ville et la mer. Derrière les murs du château se cache une collection de richesses exceptionnelles: maquettes de navires, cartes marines, peintures, sculptures… .. Les premières salles retracent une partie de l'histoire de la ville et vous pourrez admirer une collection de peintures marines de grande qualité. Mais vous serez étonné devant cette collection d’ivoire sculptée unique. Certaines pièces des ateliers de sculpteurs sont le fruit du commerce de l'ivoire entre Dieppe et l'Afrique. La visite de la magnifique collection d'ivoire vous réserve d'agréables surprises.

Au centre ville de Dieppe. Du 1er juin au 30 septembre: ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Du 1er octobre au 31 mai: ouvert de 10h à 12h et de 14h à 17h (18h le dimanche). Fermé le mardi, les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.

Ates : Adultes 4 € par personne, enfants, étudiants et handicapés: 2 €, enfants de moins de 12 ans et demandeurs d'emploi: gratuit.

LE MANOIR D’ANGO

Résidence du célèbre propriétaire de flotte de Dieppe, Jehan Ango, ce manoir est l'un des plus remarquables de Normandie. L'architecture de la Renaissance est typique de la région et le pigeonnier circulaire est l'un des plus beaux de France.

Avril, octobre et vacances scolaires ouvert week-end de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Du 1er mai au 30 septembre, ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Ates : Adultes: 5 € / personne, enfants: 3 € / personne. La visite dure au moins 1 heure.

Visites guidées (groupe de 20 minimum: 4 € par adulte, 3 € par enfant jusqu'à 18 ans.

“L’ESTRAN” - VILLE DE LA MER

Plus de 1650 m2 d’expositions permanentes présentent la côte de Dieppe et la faune et la flore de la région. Vous découvrirez la formation des falaises de craie et les mesures prises pour protéger ce patrimoine naturel.

L'aquarium vous permet de découvrir les nombreuses espèces présentes dans la Manche et présentées dans leur habitat reconstitué. Au cours de votre visite, vous en apprendrez plus sur la construction de bateaux et les techniques de pêche utilisées dans la région de Dieppe.

Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h. Fermé les 25 décembre et 1er janvier.

Des fêtes d'anniversaire pour enfants, à 8 € par enfant, peuvent être organisées pendant 2 heures et demie le mercredi et les vacances scolaires.

LE MEMORIAL DU 19 AOUT 1942

Situé dans le théâtre du XIXe siècle, le mémorial retrace le raid anglo-canadien du 19 août 1942. À travers une collection de documents, objets, photographies, uniformes et armes de l'époque, vous pourrez revivre la brutalité extrême de l'événement. Un film de 40 minutes, réalisé à l'aide d'archives et du témoignage de soldats ayant participé au raid, vous montre le déroulement des événements.

Ouverture avril, mai, octobre-mi-novembre: week-ends et jours fériés de 14h à 18h, de mai à fin septembre, tous les jours (sauf le mardi) de 14h à 18h.

VILLA PERROTTE

La Villa Perrotte est une galerie d’art située au cœur de Dieppe. C'était un magnifique hôtel privé de style art déco, construit en 1928 et qui est en soi une œuvre d'art. Tout au long de l'année, des expositions de peinture, de sculpture et de photographie d'artistes contemporains sont organisées.

Ouvert toute l'année, du jeudi au samedi de 15h à 19h et le dimanche de 15h à 18h.

L'entrée est gratuite.

LE MUSÉE JACQUES-EMILE BLANCHE

Le célèbre portraitiste Jacques-Emile Blanche a vécu à Offranville jusqu'à sa mort. Un espace entièrement dédié au peintre était

ouvert en 1995 et se trouve au centre du jardin William Farcy. Il se trouve dans le grenier de l’ancienne charrette de 1773, désormais appelée Park House.

Conformément à l’esprit d’un «atelier», c’est le premier et le

seul musée dédié uniquement à Jacques-Emile Blanche. Le musée regroupe ses peintures, l'œuvre littéraire complète, des souvenirs, des lettres et des photographies.

Ouvert tous les jours en avril (sauf le mardi): de 14h à 18h, le week-end et les jours fériés: de 10h à 18h.

Mai et juin tous les jours (sauf le mardi): 10h à 18h, juillet et août: tous les jours de 10h à 18h, jusqu'au 15 septembre tous les jours (sauf le mardi): 14h à 18h, le week-end de 10h à 18h, du 15 au 30 septembre: week-end de 10h à 18h .

LE MUSÉE DE L’HORLOGE À SAINT-NICOLAS D’ALIERMONT

Le musée de l’horloge, à Saint-Nicolas d’Aliermont, est un centre d’histoire industrielle de la région. Ce musée présente ce savoir-faire horloger original qui s'est développé du 18ème siècle à nos jours. Plongez dans la mesure du temps à travers les collections, les photographies et les témoignages d'horlogers. Profitez de l'atelier d'horlogerie pour vivre ce moment de précision et de technique.

Ouvert du 1er juin au 30 septembre, du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h, du 1er octobre au 31 décembre, du 16 février au 31 mai et du mercredi au dimanche de 14h30 à 18h. Congé annuel: 1er janvier au 14 février inclus, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.

L'histoire de Dieppe:

À part quelques restes de poteries et d'armes gauloises que l'abbé Cochet prétend avoir trouvés dans les environs, il n'y avait aucun souvenir de cette lointaine période. Il est fait mention d’un "Camp de César" ou d'une "Cité de Limes". En effet, les plans de fouilles réalisés par Pierre-Jacques Féret entre 1822 et 1827 témoignaient d'occupations gauloises et gallo-romaines à l'intérieur des murs d'enceinte, ainsi que des vestiges d'un «fanum» de carte carrée. Une deuxième phase d’excavation a été réalisée afin d’évaluer la densité de l’occupation dans la zone menacée d’érosion. Le recul de la falaise, estimé à 30 cm par an entre 1830 et 1996, a entraîné progressivement l'affaissement de la partie nord du camp.

Le nom Dieppe, qui signifie «profond» en anglo-saxon, a été donné par les Normands aux 7ème et 8ème siècles, parce que le lit créé par la rivière Arques dans le plateau calcaire de la vallée de Caux a permis l'accostage de navires du haut les mers. En 1195, Philippe August repoussa Richard Lion Heart et détruisit la ville. Le duché de Normandie, annexé en 1204, devient français jusqu'à François 1er. Les rois de France ont réconcilié les habitants de ce site stratégique en leur accordant plusieurs privilèges. Dieppe devient maintenant une ville de multiples aventuriers.

Les activités portuaires ont permis aux armateurs de s'enrichir et Dieppe est devenu l'un des principaux marchés en France. En 1420, les Anglais s'emparèrent de la ville et la traitèrent comme un rebelle. En 1453, le capitaine Desmarets, aidé par le futur roi Louis XI et les habitants de Dieppe, reprit la ville et commença immédiatement la construction du château.

Au XVIe siècle, les navires de l’armateur Jehan Ango ont sillonné les mers du Brésil, de l’Afrique et de l’Amérique du Nord, apportant une grande prospérité à la ville. L'armateur fait fortune grâce à ses pirates et assiste François 1er dans son combat contre les Anglais. Ce siècle a également appartenu à Abraham Duquesne qui a été à la barre de la flotte française lors de plusieurs batailles qu'il a remportées. Refusant d’adopter le protestantisme, il n’a jamais été fait amiral malgré ses diverses victoires.

Sous François 1er et ses successeurs, un travail important était accompli et la ville connaissait son âge d'or. Cependant, les guerres civiles et religieuses du 16ème siècle ont mis fin à sa prospérité.
De 1668 à 1670, 10 000 personnes ont perdu la vie dans l'épidémie de peste. En 1694, Dieppe fut détruite par la flotte anglo-néerlandaise, à l'exception du quartier du Pollet, des églises, de quelques maisons et du château. La ville fut rasée. Sous les ordres de Louis XIV, l'ingénieur Ventabren entreprit la reconstruction immédiate et l'élargissement des rues. La ‘Place Royale’, qui est devenue la Place Nationale lors de la révolution, a été créée, des églises restaurées et des maisons en briques surgies des ruines anciennes. Invitée à deux reprises par les Prussiens lors de la guerre de 1870, la ville subit encore plus de contrecoups lors de la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd'hui, la ville de Dieppe a atteint les limites urbaines. Les enjeux sont désormais la réhabilitation des anciens quartiers et la requalification de certaines friches industrielles du port. Depuis 1997, les anciens quartiers de Pollet et de Saint-Pierre font maintenant partie d’une zone de protection architecturale, urbaine et paysagère.

Regarde la vidéo: SItes internet DIeppe (Septembre 2020).

Pin
Send
Share
Send